Live reports Retour
samedi 28 février 2009 - U-Zine

Ataraxie + Warkult + Fatum Elisum + Absynth

MJC L'oreille Qui Traine - Rouen

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Voir Ataraxie à Rouen, ce ne sont pas les occasions qui manquent mais voir Ataraxie dans une bonne salle et pas dans un bar à Rouen, c’est simple, c’était la première fois pour moi. L’Oreille Qui Traine, MJC de Rouen, avant cette date, déniait faire jouer les groupes de Metal depuis 2007 et un concert des excellents Mylidian qui n’avait ramené personne du fait d’un chevauchement de dates.
Pour accompagner nos doomeux favoris, un autre groupe de Doom Death, les prometteurs Fatum Elisum et deux autres groupes aux styles bien différents : Les Black Metalleux de Absynth et les Death/Blackeux de Warkult.

C’est par le Black Metal d’Absynth que la soirée commence. Arrivé lors du deuxième morceau, j’ai regretté n’être pas arriver un peu plus en retard tant cette prestation n’était pas bonne. Le groupe n’était clairement pas prêt pour jouer cette date et n’était pas carré. Mais pire encore, on avait cette fâcheuse impression que certains membres du groupe étaient en répète. Le guitariste ne bougeait pas et donnait l’impression de se faire chier. Cela pour une simple et bonne raison, c'est qu'une partie du groupe avait la grippe et ne pouvait jouer comme il le voulait. Du coup, impossible d’entrer correctement dans leur musique. Il est donc impossible pour moi de juger le nouvel Absynth à travers cette prestation

Heureusement derrière, c’est Fatum Elisum qui réveillera la salle. Dès les premières secondes de « Eli Eli » où EndE chante a cappella , on entre dans une autre atmosphère dérangeante et profonde, certes, mais terriblement classieuse. S’en suit le vrai Doom Death d‘« In Vain » et de « Fatum Elisum » (quel final) et ce sera tout concernant la démo à mon grand regret. J’aurais, en effet, bien pris un petit « Dancer of Spirals » à la place d’ « In Vain ». Il fut dommage que le public ne connaisse pas mieux les titres de la démo car sur « In Vain » tout le monde a applaudi se croyant à la fin du morceau alors que ce n’était qu’un break, brisant l’ambiance dégagée par le morceau. La prestation se finira sur une reprise de l’une des plus beaux morceaux de l’histoire du Rock, « Black Sabbath » que le groupe s’est bien approprié en la ralentissant un peu et en y rajoutant un poil de violence.
Une très bonne prestation d’un groupe que j’espère revoir au plus vite avec un set plus long, cette fois ci.

Setlist :1) Eli Eli - 2) In Vain - 3) Fatum Elisum - 4) Black Sabbath (reprise de Black Sabbath)

Warkult rentre alors sur scène devant un public toujours aussi statique hormis un petit groupe de jeunes qui headbanguaient sans relâche. A vrai dire, je n’attendais rien de leur prestation qui fut au final très convaincante. Le groupe a de la bouteille et ne se prend pas la tête, ne se contentant que de jouer et de se faire plaisir. Ca bastonne mais en même temps, ça groove et c'est entraînant. Les musiciens ont de la maîtrise notamment le bassiste dont j’ai adoré la manière dont il faisait sonner son instrument. Sur une affiche plus propice, ce genre de groupe doit faire vraiment très mal.

Enfin les voila, Ataraxie entre sur scène pour une heure d’un des meilleurs set que j’ai vu d’eux. La setlist était quasi parfaite (il ne manquait que « Avide De Sens » pour atteindre la perfection). Ils avaient un son comme je n’en avais pas entendu un aussi bon depuis leur concert à La Loco en 2007 pour le Doom Over The World (Le son était du même niveau durant toute la soirée). Et forcément, quand la musique part, ça ne manque pas, tout le monde que ce soit le groupe (quelle présence de Marquis et Sylvain sur scène) ou le public entre dans un état second. A partir de là, le set passe à une vitesse incroyable avec pour apogée le retour de « Another Day Of Despondency » et son final mettant tout le monde d'accord. A noter également la reprise de Bethlehem, « Aphel - Die Schwarze Schlange » une nouvelle fois totalement folle et déstabilisante. Une performance, une nouvelle fois excellente d’un groupe que vous n’allez pas cesser de revoir dans nos colonnes ces deux prochains mois.
Prochain rendez vous avec le groupe le 10 avril lors de la deuxième journée du Rotomagus Doomicus Metallicus (où l’on retrouvera également Fatum Elisum) à Rouen pour, on l’espère, quelques surprises supplémentaires.

Setlist : 1) Anhédonie - 2) L'Ataraxie - 3) Walking Through The Land Of Falsity - 4) Aphel - Die Schwarze Schlange - 5) Another Day Of Despondency