Interviews Retour
jeudi 2 août 2012 - U-Zine

Rise Of The Northstar

Vithia (chant), Brice (guitare)

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C’est dans la sympathique et chaleureuse commune de Boulogne sur Mer que les Rise Of The Northstar vont faire exploser le cosmos des Français avant une tournée au Japon, l’occasion parfaite de parler avec eux de musique, du dernier EP et de mangas.



Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas, pourriez-vous vous présenter ainsi que l’univers du groupe ?

Vithia : On s’appelle Rise of the Northstar et on joue du hardcore, l’univers fondamental du groupe est basé sur les mangas et l’univers des furyos, des bosozokus et des yankees japonais.

Votre actualité c'est la sortie de votre nouvel EP « Demonstrating my saiya style », pourquoi le choix d'un nouvel EP plutôt qu'un véritable premier album, chose qui était prévue à un moment ?

Vithia : C'est plus pour une question de timing et de moyens, on a toujours privilégié la qualité à la quantité, on a donc préféré partir sur un second EP bien produit et bien mixé plutôt qu’un album qui aurait été plus coûteux et donc moins "propre".

Vous parlez de timing, c’est par rapport à la tournée au Japon qui se profile à la fin du mois ?(interview réalisée le 02/08)

Vithia : Ouais, on la bosse depuis un certain temps. Mais aussi parce qu’on était pressés, comme il y a eu des changements de line up, on avait hâte de repartir sur les routes en exploitant ce nouveau potentiel, à tous les niveaux, de la composition au live. On avait faim de scène et de renouvellement.

Brice : Et puis vu que le line up a complètement changé on avait vraiment envie de rapporter de nouveaux trucs dans le groupe parce que les morceaux de Tokyo Assault ce n’est pas du tout ce qu'Erwan et moi avions composé. On avait envie de faire de nouvelles compos et pouvoir les jouer en live, et pour les jouer il faut les valider au moins sur un album ou dans un clip.

Concernant la tournée au Japon, ça représentait une sorte de consécration pour vous, car c’est un des objectifs du groupe, comment vous sentez-vous par rapport à ça ?

Vithia : Excité, on a 15 ans (rires). C’est le but premier de ce groupe que de tourner là- bas, on a répondu à une interview pour un magazine de Hxc Jap et j’ai terminé l’interview en disant : « depuis 4 ans tapis dans l'ombre de ma casquette, je ne vois qu’une chose, je ne vise qu’un objectif, c’est le Japon ». Tout le reste, c'est juste du bonus. C’est super ce qui ce passe en Europe, on tourne, on nous propose des dates un peu partout jusqu'en Asie, peut-être même une tournée aux Etats-Unis qui se profile, mais le but premier de ce groupe reste le Japon car c'est là-bas qu'on se sent chez nous, le reste on s'en tape. Sur « Protect ya Chest » beaucoup de gens nous on jugés avec leur prisme de coreux de base, perdus dans leurs codes, ils n'y ont vu que nos battes et nos casquettes... Mais ils sont juste ignorants. On est sur un terrain de baseball avec nos gants, nos battes et nos balles, le clip est en noir et blanc, c’est une référence à un manga qui s’appelle Rookies qui est la plus grosse inspiration du groupe visuellement. Donc pour nous, tourner au Japon c’est une sorte de consécration, tout du moins un palier qu’on passe, car le but n’est pas seulement d’y jouer mais de s'y faire une place.

Vous venez de parler de Protect Ya Chest, moi personnellement avant de voir ce clip, je n’avais jamais entendu parler de vous, pourtant j'ai directement pensé à Rookies, d’ailleurs je n’ai eu qu’une envie c’est de les relire, ce que j’ai fait.


Vithia : Hahaha chanmé !

Donc on a l’univers du manga avec le noir et blanc comme tu as dit, puis les sous titres comme pour les openings d'animes, plus certaines paroles sont des références directes à plusieurs mangas ; mais aussi dans la musique, il y a plusieurs changements de rythme. Un mélange d'influences, via les changements de rythmes : il y a la partie rap au début, bien sur la base hardcore et surtout un putain de solo thrash à la Slayer et donc en entendant ça, j’ai eu l’impression que vous vouliez faire un meelting pot de toutes vos influences, et balancer ça à la face du public.

Vithia : C’est exactement ça, on a voulu faire un titre riche sans trop se poser de questions. Il y a une structure un peu bizarre, d’abord une intro puis un beatdown, ça part en 2 step etc... et c’est exactement ce que t’as dit, montrer ce qu’on sait faire. Après vient le solo à la Slayer ou à la Suicidal Tendencies, pour montrer nos influences et poser notre style.

Au contraire, quand on regarde sur les zines ou youtube, certains ne saisissent même pas les codes, et critiquent sur les sous-titres ou même les uniformes sans même chercher à comprendre, ça vous énerve ?

Vithia : Je ne lis pas les commentaires, je ne regarde pas les blogs, je me fous de l'avis des gens.

Brice : Ça me fait plus ou moins rire. Il y a des trucs très marrants parfois, du genre « Pourquoi ils portent des uniformes ? Pourquoi des sous titres en japonais ? Ces mecs n'ont rien compris au Hardcore ! » Que veux-tu répondre à un truc pareil ?

Vithia : ...Surtout que l'on a jamais revendiqué une quelconque appartenance à cette scène.

En parlant de clip, vous en avez déjà 3, plus un visuel très fort en concert, c'est quelque chose à laquelle vous faites très attention, l'image ?

Vithia : Je suis passionné par l’image depuis tout petit, c’est ce qui m’a mis au manga, ce style agressif. Je vis donc cette passion à travers ROTNS, en m'occupant de tous les visuels, de toutes les covers, de tous les Tee-shirts, en supervisant les clips etc... Car je trouve que les grands groupes et ceux qui te font vraiment voyager sont les groupes qui ont un Univers et des codes qui leur sont propres, qui n'arrivent pas seulement avec un bon son mais aussi avec un Monde, comme Suicidal Tendencies ou Slipknot.

Brice : Ou comme Korn.

Vithia : Voilà Korn, ils sont arrivés en 94, les mecs étaient des ovnis, ils avaient leur univers, leurs codes... Et qu’est- ce qu'il s’est passé? Petit à petit les gens ont commencés à les décrypter, à cerner le groupe, et ça a contribuer à les rendre mythiques. Je ne te dis pas que mon but c’est d’être un groupe légendaire, juste que je trouve que les formations qui ont le plus de saveur forment un tout. Mais ce n’est même pas pour se démarquer que l'on fait ça, c’est par envie, être un tout et faire voyager les gens avec nous, quand le mec n’a pas de pognon pour aller au Japon, qu’il vienne nous voir en concert pour s'y rendre le temps d’un live.

Personnellement je suis pas trop dans le hardcore, par exemple, la première fois que j’ai vu le terme beatdown, c’est en me renseignant sur vous mais c'est surtout le coté manga qui m'a mis dans votre groupe, ça arrive souvent ?

Vithia : Ouais parfois, mais il y a énormément de gens qui ne connaissent pas du tout nos codes Jap, et notre but, c’est justement d’inciter les kids à aller les chercher, car c'est dans la recherche qu'on s'accapare réellement un groupe, quand on a la capacité à se rapprocher au plus près de ce que le groupe a voulu dire. « Pourquoi il a dit ça? Pourquoi y'a t'il marqué Furyo sur sa casquette? C'est quoi un Bosozoku? ». Depuis le premier concert j’ai cette casquette, depuis le début je sais où je vais et je veux que les mecs s’interrogent, pourquoi ils portent des uniformes noirs, d’où ça vient...etc. Quand ils viennent nous voir à notre table de merch il y a toujours des mangas avec nous pour montrer d’où viennent nos codes et quand certains mecs me font : « Parce que j’ai écouté votre groupe je vais me pencher sur tel manga, sur Racaille Blues, sur GTO », pour moi c’est un super compliment ! Après par rapport à la scène beatdown, on a vite été mis dedans mais je trouve ça réducteur. On est un groupe qui joue du HXC mais dans notre musique il y a du 2-step, du breakdown, du thrash, du rap... Au même titre que du Beatdown. Après on joue ce style de musique mais ROTNS n'est pas un groupe de Hardcore, je connais cette scène, je l'ai pratiqué et je sais ou se situe mon groupe.

Brice : je pense surtout qu'avec le nouvel EP on a pris une nouvelle direction qui va plus loin que le hardcore, car, par exemple, Erwan et moi, on ne vient pas forcement de ce milieu. Personnellement, j’adore le Brutal Death, j’adore Necophagist, Beneath the Massacre ou même des groupes comme Periphery. On ne pense pas « Hardcore » quand on compose, et ça joue sur certains points. J'ai eu beaucoup de retour de gens qui me disent qu'ils adorent ROTNS alors qu'ils n'aiment pas du tout le hardcore à la base.

Vous est-il déjà arrivé de voir des gens qui n'avaient rien à voir avec la musique extrême, que ce soit hardcore ou métal, qui vous écoutent via le coté manga ?

Brice : Il y a des gens qui nous ont découvert grâce à No Life mais je pense que ce sont quand même des metalleux à la base.

Vithia : Mmm Je ne sais plus trop... Après je pense que les mecs qui nous écoutent ont quand même des références, on joue une musique assez extrême.

Quel professeur auriez-vous voulu avoir entre Onizuka (GTO) et Kawato (Rookies)?

Vithia : Haaaa c’est une super bonne question ! Je ne vais pas dormir haha.

Brice : Moi c’est Kawato !

Vithia : Putain meeeerde (rires), Raoh ! J’aurais voulu avoir Raoh ! Il t'apprend à marcher droit ce mec!
Bonne question en tout cas haha, mais ne viens pas me chercher sur les chevaliers d'or, je ne m'en sortirais pas!

Dans une bagarre, qui gagne entre Sakuragi (Slam Dunk) et Taïson Maeda (Racaille Blues) ?

Les deux : hahaha!

Vithia : Je suis un grand fan de Sakuragi, mais je pense que Taïson se tape plus c’est un boxeur…Taïson l'emporte donc.

Brice : Dans le manga ça serait Saguraki mais Taïson dans la vie réelle haha !

Et entre Guts (Berserk) et Kenshiro (Ken Le Survivant) ?

Les deux : rires

Vithia : Ken il le défonce !

Brice : C’est Guts !

Vithia : Nan casse toi ! C’est Ken ! Du un contre un c’est sans armes donc c’est Ken qui gagne.

Brice : Moi je te dis que c’est Guts ! (il relève sa jambe de pantalon pour me montrer un magnifique tatouage ayant trait à l’univers de Berserk, avec Guts en armure de berzerker, Griffith et l’œuf du conquérant) C’est Guts qui gagne !

Qui est le plus fort entre Luffy, Zorro et Sanji (One Piece) ?

Brice : Putain !

Vithia : Casse toi ! C’est... ah tu vas me tuer...C’est Luffy !

Moi j’aurais dit Zorro !

Vithia : On s'en tape de toi!

Brice : Il va craquer et te dire Vegeta

Vithia : Et t’as vu le fluide qu’il a Luffy ? Zorro n’en a pas ! Quand ils se tapent sur l’île des chasseurs de prime c’est du 50/50 mais là Luffy le distance, cherche pas j'ai raison.

Le meilleur entraineur entre M. Anzai ( Slam Dunk) et Tetsuo Kuroki (Angel Voice) ?

Vithia : Je connais Angel Voice, j’ai lu le premier tome puis j’ai arreté, c’est un gros plagiat de Slam Dunk, j’aime bien le foot mais je préfère Captain Tsubasa (Olive et Tom) donc Anzai!


Merci à Vithia et Brice pour leur grande disponibilité.