Interviews Retour
dimanche 10 juin 2012 - U-Zine

Hier

le groupe

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Hier a déboulé de nulle part sur U-zine, nous a un peu ébranlés, pour finir par nous séduire.
Atmosphères éthérées, âme noire, musique à fleur de peau, Rhizomes a bien des charmes à faire valoir, c'est pourquoi nous avons saisi l'occasion de poser quelques questions au groupe.

U-Zine : Salut les gars, alors pour commencer dans les règles de l’art, pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Hier (groupe) : L'histoire c'est qu'on se connait déjà tous depuis quelques années au sein de différents projets. Eddy (gratteux) allait souvent enregistrer des plans de guitare chez Christophe (bassiste), pour noter des idées.
En voulant enrichir celles ci, Vincent (chant) et Julien (batteur) se sont greffés sur le projet et rapidement on s'est retrouvés avec suffisamment de titres qui nous semblaient intéressant à enregistrer.

Si je ne me plante pas Rhizomes est votre premier album. Il est sorti en auto-production. Vous êtes passés par la case studio où avez-vous opté pour du ‘j’fais tout à la maison’ ? Si oui pourquoi ?

Oui Rhizomes est le premier album d'Hier, c'est du fait maison total, on aime tous les quatres les trucs qui sonnent un peu « garage » et « spontané ».
On a eu la chance d'avoir sous le coude un peu de matériel pour tout faire à la maison et cette possibilité nous emballait, en plus ça nous permettait de mettre les mains dans le cambouis.

Y a-t-il un concept qui s’articule autour de cet album ? Et à propos du patronyme Hier, qui sonne très mystérieux car atypique, s’inscrit-il dans un quelconque concept, une certaine idée de votre musique ? Si oui lequel ?

L'inspiration part des différentes discussions qu'on a pu avoir ensemble sur nos racines, nos parcours, ce qui nous a construit, nos modèles déchus et de mettre enfin le doigt sur cette rage latente et à chercher d'où elle nait. On parle donc forcément du passé, Hier.

Que signifie votre logo ? Je peine à y retrouver le terme Hier en fait, à quoi correspond-il ?

Effectivement il y est bien écrit « Hier ».
On ne voulait pas que le mot soit lisible au premier abord , on voulait mettre en avant la forme avant le sens, dans le but de sublimer ce que le mot « hier » nous évoque, comme on tente de le faire dans notre musique.
Eddy a dessiné les premières ébauches du logo, ça nous a parlé, on l'a donc finalisé ensemble parce qu'on avait à coeur de le faire nous même.

Les ambiances de Rhizomes sont particulièrement éthérées, très nuancées, et on a le sentiment que vous avez écrit le tout très spontanément, donnant à l’ensemble une vraie fluidité. Est-ce le cas ou avez-vous au contraire abordé méticuleusement chaque variations de rythme / d’atmosphères ? Quelles sont vos méthodes de composition ?

Pour ce premier album on est clairement partis des riffs de grattes, ensuite sont venus les chants/textes, puis batterie et basse. Tout est arrivé assez spontanément et on a cherché à rester à l'écoute de chacun. En ayant toutes cette matière, ces structures, on a retravaillé la cohérence qu'on voulait donner à ce projet et si on peut y sentir de la spontanéité c'est qu'au final on a peut être réussi à travailler dans le bon sens...

Le chant, très lancinant donne une identité très forte à Hier, cependant, si je trouve qu’au contraire, les gimmicks de chants constituent l’une des forces du groupe, n’avez vous pas peur qu’il puisse heurter/ gêner l’auditeur du fait de sa spécificité ?

Non parce que rien dans Hier ne tend ou ne cherche à plaire ou déplaire à l'auditeur mais, si « le chant, très lancinant donne une identité très forte à Hier alors tant mieux.

Il se dégage une grande mélancolie dans votre musique, votre artwork. Néanmoins quelques instants se veulent plus lumineux. Ces derniers ont-ils été composés dans une optique d’aérer l’atmosphère pour vous et l’auditeur, ou au contraire ont-ils été introduits dans l’optique de trancher davantage encore avec l’atmosphère sombre d’Hier ? Vous êtes si tristes que ça ?

Rien n'a été fait dans le but de soulager l'auditeur ou qui que ce soit, par contre c'est intéressant que tu nous parle d'instants plus lumineux que d'autres, on n'a pas voulu à tout prix alléger cette pesanteur, c'est juste que c'est comme ça que ce sont écrits les titres.
On ne doit pas être si tristes que ça au final ;)

En plus d’être aujourd’hui disponible au format physique à 5 €, vous avez manifestement choisi de le laisser en téléchargement libre et gratuit. Pensez vous qu’il existe suffisamment d’amateurs de l’objet pour choisir de se le procurer en y mettant une somme, si modique soit-elle ?

On est dans une démarche indépendante, l'enregistrement ne nous ayant rien coûté il nous a semblé logique de ne pas faire payer d'emblée les personnes désirant télécharger l'album et de laisser le choix aux auditeurs de financer ou pas ce projet.
D'un autre côté on aime le support physique, peut être qu'un jour on se fera un délire de sortir des vinyles. On a fait un tirage limité en exemplaire pour nous et pour ceux qui comme nous restent friands de l'objet .

En tant que groupe naissant, rencontrez-vous des difficultés quant à la diffusion optimale de Rhizomes ? Est-il difficile pour vous de trouver des dates de concert, des structures disponibles pour parler de votre album ?

Figure toi qu'on se retrouve dans cette réalité aujourd'hui, personne ne nous connait et on a tout à prouver. Aujourd'hui, tel que nous voyons les choses, on a l'impression qu'il est difficile de trouver LE réseau qui permette de diffuser cette musique, heureusement qu'il y a le média du net et ses webzines spécialisés, en tout cas on est dans cette phase de réflexion alors toute aide à ce niveau sera la bienvenue.

- Vous êtes ici, vous le savez, sur un forum largement orienté metal, et un chroniqueur largement porté sur le metal extrême. Vous sentez vous proche de la scène metal en général ? Pensez vous qu’il puisse faire écho plus largement dans ce milieu que d’autres ?

De base on écoute tous entre autre du métal dit « extrême » dans le groupe, on a donc naturellement commencé par arroser les webzines « métal » mais pas que, du coup on a envoyé des demandes de chroniques sur des webzines de métal mais pas que...héhéhé.
Ca nous intéresse de savoir ce que les webzines de métal extrêmes peuvent penser de cet album, après nous écoutons tous dans ce groupe pas mal de musique dite « extrême » et du coup ça nous semble logique de nous adresser à des webzines du genre. A partir du moment où une personne ressent quelque chose en écoutant notre musique...

Votre album n’est pas nécessairement facile d’accès, assez inclassable en fait, en avez-vous conscience et comment vous définiriez vous ?

Musicalement, on ne cherche pas forcément à être facile d'accès ou classable. On a conscience que l'album puisse dérouter son auditeur, mais pour nous l'album reste assez logique. On ne cherche pas à se définir, surtout pas, par contre on aime la musique à fleur de peau, vraie,viscérale, spontanée.

Quelles sont vos influences ?

Nos influences nous viennent de partout malgré nous, mais on peut te citer des groupes sans chercher à se comparer à eux : Dans les principales influences on parlera de Ved Bues Ende, Tool , Virus, Radiohead, Xasthur,Tomahawk, Comity, Alice in Chains, Downy, Neurosis, Portishead, Cult of Luna, Oxbow,
Wovenhand
, etc...

Que peut-on attendre d’Hier pour la suite ? Au-delà de la promo de Rhizomes, pensez-vous qu’Hier restera dans la même veine ou comptez vous explorer quelque chose de complètement différent ?

Actuellement on se pose la question de la manière de composer, on a envie aussi bien de partir dans l'ultra énervé que dans l'acoustique complet, les deux n'étant pas incompatibles selon nous, l'avenir nous le dira ;)
Pour le moment on veut défendre cet album sur scène.

En ayant commencé dans les règles, autant terminer proprement. Vous avez carte blanche si vous avez des choses à rajouter !

Merci pour l'interview parce que ça nous a permis de discuter de toute cette expérience entre nous... et surtout merci à toi.

Merci à Vincent pour la gentillesse et rapidité de la correspondance ainsi qu'au groupe pour le temps passé sur l'interview.