Interviews Retour
jeudi 1 avril 2010 - U-Zine

Annihilator

Jeff Waters

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

U-zine avait rendez-vous au Black Dog, célèbre bar parisien dédié au Metal, pour rencontrer Jeff Waters, le leader d'Annihilator depuis ses débuts (1984) et parler de son actualité.

FRANÇAIS



U-zine : Salut Jeff ! Commençons l’interview avec des questions sur le dernier album d’Annihilator. C’était un album live : Live At Masters Of Rock.

(J’avais avec moi toutes mes pochettes d’albums du groupe, et Jeff a vu que j’avais la pochette du live avec la désormais célèbre erreur sur le logo…)

Jeff : Est-ce que tu as vu l’erreur qui s’est glissée sur la pochette ?

U-zine : Oui, Le premier N d’“Annihilator” est coupé. C’est une erreur incroyable…
 

 Jeff : Par conséquent, tu as une édition collector ! (rire)

U-zine : (riant aussi) Oui, je suis fier de l’avoir. Quel est ton ressenti vis-à-vis de ce projet d’album live que vous avez eu ?

Jeff : Le live a été enregistré en 2008, c’était vraiment bon. C’est aussi la première fois que nous avons un DVD live, il y avait beaucoup de monde au festival, c’était fun. On a vraiment bien joué, il fallait qu’on bouge beaucoup sur scène, parce que nous savions qu’on était filmé… On a essayé de faire le moins d’erreurs possibles en jouant. (rire)

U-zine : C’était votre dernier album avec le label SPV Records. Est-ce que tu pourrais expliquer ce qui s’est passé avec le label ?

Jeff : L’histoire de ce DVD est liée à SPV, et on peut dire qu’on a vraiment été chanceux… Avant ce DVD, on avait sorti un album intitulé Metal, via SPV. Quand nous sommes partis en tournée pour le promouvoir, on a réalisé qu’il y avait un problème parce que nous n’avions vu aucune promotion nulle part de la part du label. J’ai commencé à parler à d’autres groupes qui étaient aussi chez SPV, et ils m’ont dit qu’ils avaient le même type de problèmes. Donc, du fait de mon expérience accumulée au fil des nombreuses années dans Annihilator, je me suis dit qu’il fallait changer de label rapidement. Je me suis rendu en Allemagne pour voir mon avocat. Nous avons décidé d’arrêter notre collaboration avec SPV. Mon avocat m’a aussi dit que si Annihilator avait quelque chose à donner à SPV avant de partir, ils nous laisseraient plus facilement rompre le contrat. Nous avions des vidéos tournées au festival Masters Of Rock, si bien qu’on leur a proposé de faire un album live/DVD. Ce fut le dernier album avec SPV. Annihilator a été très chanceux pour le coup, parce qu’1 semaine après que nous soyons libres de SPV, le label a déclaré être en banqueroute !
Ce DVD est très important pour les fans, mais il l’est tout autant pour Annihilator, parce que sans lui, le groupe aurait sans aucun doute été touché par la banqueroute de SPV.

U-zine : C’est une histoire assez incroyable ! Sinon, je constate que sur la photo du DVD, tu avais des longs cheveux. Mais maintenant, ils sont coupés… Pourquoi ?

Jeff : Est-ce que tu vois mes cheveux ? Ils sont vraiment très fins et cassaient tout le temps. Après avoir longuement pensé à ça, et après un passage sous la douche, j’ai décidé de me les couper. (rire)
 

U-zine : Bon, revenons à l’actualité du groupe. Après SPV, vous avez signé chez Earache Records. Pourquoi avoir choisi ce label ?

Jeff : J’ai parlé avec d’autres labels, de très gros labels après notre départ de SPV, mais ces gros labels ont répondu qu’Annihilator ne serait pas une priorité pour eux, et que le groupe se retrouverait en « milieu de gamme ». Et Earache Records à quant à lui répondu à Annihilator que le groupe serait l’une de ses grandes priorités. J’ai alors regardé quels étaient les autres groupes gérés par le label… Morbid Angel, Carcass, Bolt Thrower, Entombed, The Haunted, At The Gates, etc. . Mon ressenti de tout cela a été bon…Je me suis dit qu’il fallait essayer, et on verrait bien si ça le ferait ou pas… On a donc signé un contrat avec Earache. Maintenant, Annihilator ne le regrette pas, nous sommes très satisfaits de la promotion qu’ils font. On leur a fourni un excellent CD, le label s’occupe de la promotion, et bientôt ce seront les tournées… jouer et se faire plaisir !

U-zine : Oui, pour un journaliste comme moi, je vois une grande différence entre SPV et Earache du point de vue de la promotion… Si vous aviez sorti le même CD chez SPV, je n’aurais pas pu l’écouter avant sa sortie, en CD promo, pour en faire une chronique, et aucune interview n’aurait été possible… Avec Earache, le CD est disponible 2 mois avant sa sortie et je suis avec toi à Paris pour faire une interview.

Jeff : C’est peut-être une des explications de la banqueroute de SPV

U-zine : Oui surement… Maintenant, parlons de ce nouvel album : son nom est… Annihilator ! Pourquoi avez-vous choisi d’appeler ce CD par le nom du groupe, plus de 25 ans après vos débuts ? Pourquoi avoir mis une image d’Alice… morte ? (Alice, de l’album Alice In Hell)

Jeff : Oui, et il n’y a aucun logo, regarde sur ton papier…
 

U-zine : Exact ! C’est peut-être pour éviter de retrouver une nouvelle fois une erreur, comme sur le logo du DVD… (rire)

Jeff : (riant) Pour le nom et la pochette, j’ai fait un rêve une nuit… Je suis vraiment attiré par les films du genre L’Exorciste. Vois-tu de quoi je parle ?

U-zine : Oui !

Jeff : Et Durant cette nuit là, je me suis réveillé, j’ai vu Alice en l’air, mais avec un visage horrifiant… Elle avait des yeux blancs, du sang, une Alice In Hell morte ! J’en ai parlé à mon dessinateur, je voulais qu’il dessine mon cauchemar. Et il a fait cette image super fun. Après, il a été question du logo d’Annihilator, et il m’a dit : “Ne le mets pas ! Il n’y en a pas besoin !”.
Alors, on a décidé de mettre seulement une cicatrice ensanglantée d’Annihilator sur le front d’Alice. C’est la première fois dans l’histoire d’Annihilator qu’un album n’a pas notre logo dessus. Et on a choisi de l’appeler Annihilator. Le nom du groupe !
 

U-zine : J’ai eu l’occasion d’écouter l’album, et je pense qu’il est vraiment meilleur que l’avant dernier, Metal…Un retour au thrash !

Jeff : Et oui, Metal était un CD avec guests. Ce n’est pas un album que je porte dans mon coeur… Je suis un fan de heavy metal, et pour moi, Judas Priest, Iron Maiden, Van Halen, AC/DC, sont des exemples. Dans ce nouvel album, je suis retourné à ce qui est et a été essentiel pour Annihilator : le thrash, le speed, tout ce qui est old school, le blues, le jazz, la musique classique. Ce nouvel album est une bonne synthèse de l’histoire musical d’Annihilator. Il y a aussi des ballades, des chansons d’amour, des morceaux qui font qu’Annihilator est un groupe différent des autres groupes de thrash metal.

U-zine : Dans cet album, vous avez dit sur internet qu’il y avait 66 soli de guitare !

Jeff : Ce n’est pas moi qui ait dit ça, c’est le label Earache.

U-zine : Ok, et est-ce que c’est vrai ? Parce que je n’ai pas compté, mais pour moi, 66 soli en 10 morceaux, c’est énorme !

Jeff :Dan, notre manager chez Earache a compté, et il m’a dit : “Whoaou ! Il y a 66 soli !”. Je pense que quand on écoute l’album, on ne se rend pas compte qu’il y a 66 soli… C’est la force de cet album : un très grand contenu !

U-zine : Oui, je suis d’accord avec toi. Et si tu avais à choisir 1 morceau parmi tous ses titres, lequel préfèrerais-tu ?

Jeff : Ce serait le premier : “The Trend”. A noter que c’est le morceau le plus long de l’album…

U-zine : Et est-ce que vous allez faire un clip vidéo de ce morceau ou d’un autre ?

Jeff : Oui, on est en plein travail sur ce projet. Le morceau que l’on a choisi est “Death In Your Eyes”, il n’y aura pas le groupe dans la vidéo, ce serait juste une vidéo normale. On devrait s’en occuper durant l’été prochain.

U-zine : Ok, bonne nouvelle. Au fait, tout à l’heure, tu as parlé de Van Halen… Le dernier titre d’Annihilator est une reprise de Van Halen. Pourquoi avez-vous choisi ce morceau et cet artiste ?

Jeff : Nous avions l’idée de célébrer différemment la venue de ce nouvel album, avec une reprise. Nous n’avions jamais mis de reprise dans un de nos albums précédents. Cependant, c’est vrai qu’au tout début, on avait enregistré une reprise d’AC/DC et de Judas Priest, mais elles avaient été mises en tant que bonus dans des rééditions, ou sur des singles. Pour ce nouvel album, j’ai décidé de reprendre un titre qui me tenait à cœur, en tant que guitariste et que musicien. Le morceau “Romeo Delight”, en 1980, avait changé ma vision de la musique. C’était une chanson heavy à l’époque, un morceau agressif, mais maintenant, il peut être considéré comme un titre rock… Je me suis dit, Ok, j’ai choisi le plus difficile des guitaristes à reprendre, Van Halen, un des guitaristes qui a eu le plus d’influences dans l’histoire de la musique, et c’était un challenge pour moi. Ce fut vachement fun ! Si tu écoutes le morceau dans l’album, tu te rendras compte qu’on s’est amusé à l’enregistrer, qu’on y a pris du plaisir.

U-zine : Oui, on s’en rend compte. Et sinon, qui a été impliqué dans l’enregistrement de cet album ?

Jeff : Il y a toujours Dave Padden (guitare, chant) et moi (guitare, chant). Nous sommes partenaires, nous sommes Annihilator. Nous avons loué les services d’un batteur, celui qui est aussi sur le DVD au Masters Of Rock (Ryan Ahoff). J’ai joué les guitares, la basse sur tous les morceaux.

U-zine : Et tu es aussi le producteur de l’album, comme pour chaque album d’Annihilator…

Jeff : Exact, j’aime aussi produire mes albums. C’est mon passe-temps. J’aime travailler dans mon studio, c’est fun ! Je suis impliqué dans tous les aspects d’Annihilator, mais ce n’est pas parce que je veux avoir un contrôle total. C’est tout simplement parce que j’adore ça !
 

U-zine : Est-ce qu’il y a des invités sur l’album, comme sur l’avant dernier ?

Jeff : Non ! Pas d’invité cette fois-ci. Seulement Annihilator ! (rire)
Oh !! Je me souviens… Il y a quand même 2 de mes meilleurs amis, qui chantent des cœurs sur un morceau. L’un d’eux a été membre d’un groupe qui a été très influent sur Slayer and Metallica en 1981 : Exciter. C’est Dan Beehler, qui était chanteur et batteur dans le groupe par le passé. Par conséquent il y avait bien des guests ! (rire).

U-zine : Très bien, j’en ai terminé avec mes questions sur le nouvel album. Parlons maintenant des concerts et de Heavy Metal !

Jeff : Oh, on va bien s’amuser.

U-zine : Tu as joué avec Annihilator en live avec Judas Priest en 1991, Megadeth en 2004… Est-ce qu’il y a un groupe avec lequel tu n’as jamais joué, que tu rêverais de côtoyer ?

Jeff :SLAYER !!!

U-zine : Et bien justement, au Hellfest, il y aura Annihilator et Slayer… (Je lui ai donné un papier avec le line-up du festival) Avec Annihilator au Hellfest, il y aura “ALICE IN HELL…FEST”. (rire)

Jeff : (riant) C’est vrai ! (continuant de rire) Ce sera un excellent festival, j’en suis sûr. Kiss, Alice Cooper, c’est vraiment bien. Est-ce qu’Annihilator jouera sur une grande scène au au Hellfest ?
 

U-zine : Oui, la 2ème scène principale est une grande scène, jumelle de la 1ère scène principale. Il y aura donc 2 scènes de la même taille côte-à-côte, et Annihilator jouera sur la 2ème. Ces scènes seront grandes, parce que par exemple, il faudra que Kiss joue dessus.

Jeff : Oh super, c’est vrai que Kiss a besoin d’une grande scène pour jouer ! (rire)
Bon, et bien c’est une bonne nouvelle pour Annihilator !

U-zine : Donc pour nous aussi. Sur ton album Metal, Michael Amott (Arch Enemy, Carcass) a joué en tant qu’invité. Est-ce que l’on pourrait avoir la chance de le voir jouer avec Annihilator sur scène, en invité sur un morceau ?

Jeff : Oh ! Jeff Loomis de Nevermore aussi ! Je vais leur envoyer un email, pour voir s’ils seraient disponibles pour une petite apparition avec nous, s’ils aimeraient bien. On jouera le même jour, sur la même scène, ce seront des conditions idéales pour çà.
 

U-zine : Le Hellfest est français, et tu as des liens avec un groupe français qui s’appelle Evil One.

Jeff : C’est exact, Evil One, un bon petit groupe de thrash sur Paris. J’ai joué un solo de guitare sur leur premier album, Evil Never Dies.

U-zine : Est-ce que tu sais si tu interviendras encore sur leur 2ème album ?

Jeff : Oui !

Talita, d’Earache est alors arrivée, et nous a dit qu’il fallait penser à terminer l’interview.

U-zine : Oh, passons à la fin rapidement alors. Parlons du futur d’Annihilator. Après le Hellfest, est-ce qu’on va vous voir en tournée en France ?

Jeff : On va participer à quelques festivals d’été en Europe, et en Septembre / Octobre, on va débuter une réelle tournée. A l’heure actuelle, on ne connaît pas exactement les dates, mais c’est en cous de planification.

U-zine : Bonne nouvelle ! Donc, on surveillera le site internet d’Annihilator. J’ai une autre question rapide : Annihilator avait sorti un DVD documentaire appelé Ten Years In Hell, par le passé. Il parlait de la première décennie d’Annihilator. Est-ce qu’un jour on verra un DVD de la 2ème décennie et de la 3ème ?

Jeff : Non ! Il n’y aura pas de seconde et de troisième décennie… Les fans voulaient à tout prix avoir des vidéos de nos débuts, et nous n’avons pas suffisamment de matériel pour faire un DVD documentaire des 2 décennies suivantes. Aussi, je peux dire que l’actualité d’Annihilator est tournée vers le nouvel album et la prochaine tournée.

U-zine : Ok, je suis un peu déçu, mais ce n’est pas grave. J’ai maintenant une question personnelle à te poser : Dave (Padden) et toi, vous avez le même jour d’anniversaire. Comment est-ce que vous le célébrez ? Ensemble ? C’est très rare d’avoir 2 musiciens d’un même groupe qui sont nés le même jour (pas la même année)…

Jeff : Exact, et nous avons tout juste 10 ans de différence. On n’est pas ensemble, parce que Dave habite à Vancouver, et moi à Ottawa. Donc, avec 300-400 kilomètres de distance, c’est difficile d’organiser quelque chose à 2. Quelque fois, nous sommes 1 an sans nous voir… Il arrive aussi qu’on se côtoie pendant 2-3 mois non stop. C’est ça la vie d’artiste… Nous sommes de très bons amis, on adore jouer ensemble, enregistrer ensemble. Tout fonctionne très bien entre nous.
 

U-zine : Ok, et voici ma dernière question : Est-ce que tu es tout le temps avec ta guitare ? Parce que durant tout l’interview, tu n’arrêtais pas de jouer des soli de guitare, tout en me répondant. Je dois admettre que c’est la première fois que je vois ça…

Jeff : Non, Je ne suis pas tout le temps avec ma guitare. Je suis en Europe pour promouvoir le nouvel album, mais aussi pour faire des démonstrations dans des magasins de guitare. C’est pourquoi j’ai ma guitare avec moi. J’aime beaucoup jammer dessus, le plus souvent possible. J’ai cette guitare depuis plusieurs années maintenant, et elle me va vraiment bien.

U-zine : Serait-ce une déclaration d’amour pour ta guitare ?

Jeff : (Il se met à embrasser sa guitare). Je l’adore cette guitare, elle est géniale. J’adore les guitares Epiphone. J’ai passé énormément de temps à travailler dessus, et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

ENGLISH


U-zine : Hi Jeff ! So, let’s start the interview. My first question is about your last album, which is a live album : Live At Masters Of Rock.

(I took all my album covers with me, so Jeff saw I have a cover with the famous mistake on the logo…)

Jeff : Do you see the mistake on it ?

U-zine : Yeah, the first N of “Annihilator” is cut. Incredible mistake…
 

 Jeff : So, you have a collector edition ! (laughing)

U-zine : (laughing too) Yes, I am proud of it. What are your feelings about it, 1 year after it has been released ?

Jeff : The live has been recorded in 2008, it was pretty good. It was the first time we have a live DVD, with a good crowd, a lot of fun. We played pretty well, we had to move a lot on stage, because we knew we were filmed… We tried not making too many mistakes. (laughing)

U-zine : It was your last album with the label SPV Records. Can you explain a little bit what happened ?

Jeff : The story of the DVD is linked with SPV, and we were very lucky… Before this DVD, we released the album called Metal, via SPV. When we were on tour for it, we realized there was a problem because we didn’t see promotion by the label. I talked to some other bands which are also with SPV, and they told me they have the same problems with SPV. So, I realized, being in the business for many many years, it was the time to change the label. I went in Germany to see my lawyer. We decided to stop our collaboration with SPV. My lawyer said if Annihilator has something to give to SPV, before leaving it, they would accept to break the contract after. We had some footage from Masters Of Rock festival, so we decided to make a live album / DVD. The last album with SPV. Annihilator is very lucky because 1 week after we were free with SPV, the label went bankrupt !
This DVD is very important for the fans, but it is also very important for Annihilator, because without it, the band would have been touched by the bankruptcy of SPV.

U-zine : Incredible story ! And I see that on the picture of the DVD, you have long hair. But now, you cut it… Why ?

Jeff : Do you see my hair ? My hair is very fine. It breaks all the time… After a night to think about it and passage into the shower, I decided to cut my hair… (laughing)
 

U-zine : So, after SPV, you signed a deal with Earache Records. Why did you choose this label ?

Jeff : I talked to some other labels, big labels after the departure of SPV, but those big labels told me that Annihilator would be in the middle of their band roster, and not on their top priority. And Earache Records told me that Annihilator would be their top priority. I looked to their band roster… Morbid Angel, Carcass, Bolt Thrower, Entombed, The Haunted, At The Gates, etc. . So, my feeling about it was good…Just try it, and see if it is fun… I decided to sign a contract with Earache. Now, Annihilator don’t regret it, we are satisfied by the promotion. We give them a very very good CD, the label makes the promotion, and let’s go on tour, play and have fun !

U-zine : Yeah, for a journalist like me, I see a big difference between SPV and Earache… If you have released your new album with SPV, I wouldn’t have a promotion CD to make a review of it, and no interview possible… With Earache, the CD is available 2 months before the release date, and I am with you in Paris to make an interview.

Jeff : That's one explanation why SPV is on bankruptcy…

U-zine : Yes… So, it is the time to talk about the new album : its name is… Annihilator ! Why did you choose to call this CD by the name of the band, more than 25 years after the beginning ? And why did you made a picture with a dead Alice ? (Alice In Hell album)

Jeff : Yes, and no logo, see on the picture…
 

U-zine : Exact ! This is probably to avoid repeating the error of the DVD logo… (laughing)

Jeff : (laughing) For the name and the picture, I had a dream one night… I am really attracted by movies like The Exorcist. You know what I mean ?

U-zine : Yeah !

Jeff : And I woke up one night, I saw Alice in the air, but her face was horrifying… White eyes, blood, a dead Alice In Hell ! I talked to my cover artist, I wanted him to make a picture of my nightmare. And it made this fun picture. Then, we had to put the logo of Annihilator, and he said : “Don’t put it ! We don’t need it !”.
And we decided to put only a bloody scar Annihilator on Alice’s forehead. It is the first time in Annihilator’s history that an album doesn’t have our logo. And we choose to call it Annihilator. The band’s name !
 

U-zine : I listened to the album, and I think it is so much better than your last studio album, Metal…A return to thrash !

Jeff : Yeah, Metal was a “guest CD”. Not a CD I have in my heart… I am a fan of heavy metal, and for me, Judas Priest, Iron Maiden, Van Halen, AC/DC, are examples. In the new album, I returned to what is essential for Annihilator : thrash, speed, old school stuff, blues, jazz, classical music. This new album is a great synthesis of Annihilator’s history. There are also ballads, love songs, songs that make Annihilator different to another thrash metal band.

U-zine : In this new album, you said on internet that there are 66 guitar solos !

Jeff : It’s not me, it’s Earache, the label.

U-zine : Ok, and is it real ? Because, I didn’t count, but for me, 66 solos into 10 songs, it is huge !

Jeff :Dan, the Earache manager counted it, and said to me : “Holy shit ! There are 66 solos !”. I think that when you listen to the album, you don’t realize there are 66 solos… It is the force of the album. A huge contents !

U-zine : Yes, I agree with you. And if you had to choose 1 song into the new album, what is your favourite ?

Jeff : The first song : “The Trend”. And it is the longest of the album…

U-zine : Will you realize a video clip of it, or of another song ?

Jeff : Yes, we are working on this project. The song we choose is “Death In Your Eyes”, there will be no band in it, it will just be a video. We are talking to make it during summer.

U-zine : And you talked about Van Halen just before… The last song of Annihilator is a Van Halen cover. Why did you choose to cover Van Halen ?

Jeff : We have the idea to celebrate our new album, with a cover song. We never had a cover song in our previous albums. In the early days, we made an AC/DC and a Judas Priest cover, but they figured into bonus tracks or on singles. For the new album, I decided to cover a song that is really important for me, as a guitar player and a musician. The song “Romeo Delight”, in 1980, changed my vision of music. It was a heavy song in 1980, an aggressive song, but now, it can be considered as a rock song, US party rock song… I said Ok, I choose the most difficult guitar player to cover, Van Halen, one of the most influential guitar player in the history of music, and that was a challenge for me. It was really fun ! If you listen to the song in the album, you will see that we have a lot of fun when we recorded it.

U-zine : And always about the new album Annihilator. Who was involved in the recording of this album ?

Jeff : There are always Dave Padden (guitar, singer) and me (guitar, singer). We are partners, we are Annihilator. And we hired a drummer, who is also on the Masters Of Rock DVD (Ryan Ahoff). I played the guitars, the bass on all the songs.

U-zine : Your are also the producer, like in all Annihilator’s album…

Jeff : Yes, I also love to produce my albums. It is my hobby. I like working into my studio, it is fun ! I am involved in all the aspects of Annihilator, but it is not because I want to control everything. It is because I enjoy it !
 

U-zine : Are there any guests in the album ?

Jeff : No ! No guest this time. Only Annihilator ! (laughing)
Oh !! I remind… there are 2 of my best friends, who make a chorus in a song. One of them was into a band which has been very influential for Slayer and Metallica in 1981 : Exciter. This is Dan Beehler, who was singer and drummer in that band in the past. So, there are guests ! (laughing).

U-zine : That’s the end of my questions about the new album. Let’s talk about live and Heavy Metal !

Jeff : Oh, it will be fun.

U-zine : You played in Annihilator live with Judas Priest in 1991, Megadeth in 2004… Is there any band you never played with, you would enjoy to play ?

Jeff :SLAYER !!!

U-zine : At Hellfest, there are Annihilator and Slayer… (I give him the paper with the line-up) With Annihilator at Hellfest, there will be “ALICE IN HELL…FEST”. (laughing)

Jeff : (laughing) Yeah ! (continuing to laugh) That will be a great festival. Kiss, Alice Cooper, it is amazing. Will Annihilator play on a big stage at Hellfest ?

U-zine : Yeah, the second main stage is a big stage. There will be 2 big stages of the same size, coast to coast and Annihilator will play on the second. Those stages will be big, because, for example, Kiss will play on it.

Jeff : Oh yeah, Kiss needs a big stage ! (laughing)
So, it is a great news for Annihilator !

U-zine : On your album called Metal, Michael Amott (Arch Enemy, Carcass) played as a guest. Is there any chance to see him on stage with Annihilator, as a guest ?

Jeff : Oh ! Jeff Loomis from Nevermore too ! I will send them an email, to see if they are available for a guest appearance, and if they would enjoy it. We are playing the same day, on the same stage. The conditions seem good to make it.
 

U-zine : Hellfest is in France, and you are linked with a French band called Evil One.

Jeff : Yeah, Evil One, a good thrash metal band. I played a guitar solo in their first album, Evil Never Dies.

U-zine : Will you play in their next album ?

Jeff : Yes !

Talita, from Earache arrived, and told us it was the time to finish the interview.

U-zine : Oh, let’s talk quickly. Let’s talk about the future. After Hellfest, will fans have the chance to see Annihilator on tour in France ?

Jeff : We will do some festivals in summer, into all the Europe, and in September / October, we will start a real tour. Now, we don’t know exactly the dates, but it is in plan.

U-zine : Good news ! So, we will check Annihilator’s website next month. Another quick question : You released a DVD called Ten Years In Hell, by the past. It talked about the first decade of Annihilator. Will you release a new DVD with the second and the third decade ?

Jeff : No ! No second, no third decade… Fans only want to see the early days of the band, and we don’t have enough videos after, to put it on a DVD documentary. Also, I can say that Annihilator’s actuality is the new album, and touring after.

U-zine : Ok, I am a little bit disappointed, but it is not important. I have a personal question to ask you : Dave (Padden) and you have the same birthday. How do you celebrate it ? Together ? It is really rare to have 2 members of a band, with the same birthday…

Jeff : Yeah, and we have 10 years of difference. We are not together, because Dave lives in Vancouver, and I live in Ottawa. So, with 300-400 kilometers of difference, it is difficult to celebrate it together. Sometimes, I don’t see Dave for a year, sometimes I see him during 2-3 months. That is the life of a musician… We are good friends, we love playing together, record together. It works really well for us.
 

U-zine : My last question : Are you always with your guitar ? Because during the interview, you always play guitar solos while you answer to me… It is the first time I see that…

Jeff : No, I am not always with my guitar. I am in Europe to promote the new album, but also to make appearance in guitar shops. So, I have my guitar with me. And I like to practice with my guitar, often as possible. I have this guitar for few years, and it really suites well to me.

U-zine : This could be a love declaration to your guitar…

Jeff : (He kisses his guitar). I love this guitar, this is amazing. I love Epiphone guitars. I spent a lot of time working on this guitar and I will continue !
 

FIN / END


Merci à Talita d'Earache Records d'avoir accordé un créneau à U-zine pour l'interview, mais aussi pour son très bon accueil. Merci à Jeff Waters, un mec vraiment cool et un musicien génial.