Interviews Retour
samedi 24 septembre 2005 - U-Zine

Jarell

le groupe

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

U-zine fait rarement les choses à moitié ! Alors quand votre webzine interview Jarell, un groupe français sur le point d'exploser, il ne le fait ni avec un, ni avec deux, ni avec trois membres,... mais avec quatorze membres! Blague à part, nous avons réussi à avoir cinq de membres, ce qui est déjà très honorable. Pour nous parler de leur nouvelle sortie "Hidden Side", Jarell est venu avec trois membres (Krys - chant, Dorian - compositeur / guitariste et Dominique - battteur), l'ingé son (Vincent) et surtout avec leur guest star de renom, Guillaume Bideau (Mnemic, One-Way-Mirror, ex-Scarve)...

U-zine.net : Pouvez-vous nous faire un petit retour en arrière pour présenter l'historique de Jarell à ceux qui ne vous connaissent pas encore ?
Dorian (compositeur-guitariste) : J’ai fondé Jarell suite à un déménagement (je suis d’Orléans) dans cette belle région d’Île de France plein de béton et de stress. Ceci dit, c’est un vivier formidable pour qui veut former un groupe sans connaitre grand monde dans les environs. J’ai commencé à écrire les premiers morceaux fin 2006 alors que le line-up actuel se stabilisa en mars-avril 2007. Je m’étais donné 1 an pour finir l’écriture de l’album et la rentrée en Studio. Mission Réussie !

Pourquoi avez-vous choisi Jarell comme patronyme ?
Dorian : Jarell est le nom d’une ville du Texas qui a été rasée en 1997 par une tornade avec un vortex large de 1,2 km. Doit y avoir des vidéos sur le net, c’est impressionnant, même si je pense bien qu’il y a encore plus fort. Le fait que ce soit passé aux USA n’est pas anodin dans notre choix. On aurait très bien pu aussi appelé le groupe « New Orleans - Katrina », mais la sonorité ne collait pas avec ce que doit refléter Jarell.
Ce nom symbolise notre coté revendicatif et autocritique. Mis à part certains groupes indus, il n’y pas beaucoup de groupes de metal qui ose clairement s’afficher sur des positions politique. Cela doit venir de mon passé punk tout comme Chris. Ses textes collent parfaitement au message que Jarell souhaite faire passer.

Jarell est sorti de studio il y a peu et votre "Hidden Side" est maintenant dans les bacs. Comment s'est passé le passage du groupe au Tour Fine Studio ? Combien de temps Jarell a pris pour tout mettre en boîte ?
Vincent (ingé son du studio) : Le passage de Jarell au studio de la Tour Fine restera un moment fort du studio. Fort en son, en volume, mais aussi fort en rires et intensité. Ce fut des séances efficaces et déterminées. Grâce à un échange constant entre les musiciens et l'ingé son du studio, leurs nombreuses idées ont trouvées comment s'imbriquer dans ce casse tête sonore. Pas trop rapide, mais pas trop lente non plus, les prises de sons de chacun des musiciens ont permis de créer "Hidden Side". A signaler tout de même, que Jarell a épuisé le stock de café du studio. L'enthousiasme autour de la création du projet les a mémé motivé à utiliser la connexion internet pour faire leur promo sur différents sites.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur prochain et premier album « Hidden Side » (tracklist, pochette,...) ?
Vincent : La sortie est prévu en octobre 2008 . Nous ne connaissons pas encore le jour exact, mais nous vous le feront savoir assez tôt (ndlr : le 3 octobre). Le cover art est finie, on peut d’ailleurs la voir sur le Myspace du groupe. Il y aura 11 morceaux pour une durée d’environ 44 minutes.

Nous avons appris que Guillaume Bideau (Mnemic / One –way Mirror) venait en guest sur le prochain album. Comment s’est passé cette guest et y a-t-il d'autres détails croustillants que vous auriez envie de dévoiler avant sa sortie ?
Guillaume Bideau (One-Way-Mirror , Mnemic)
: La scène Française se développe de plus en plus et poser quelques voix sur un morceau sympa pour des mecs sympa, c’est toujours un plaisir ! J’avais un petit trou dans mon emploi du temps alors j’ai calé ça pour le fun ! J’aurais voulu le faire en leur compagnie et boire des coups avec eux au lieu d’enregistrer mes voix tout seul comme un con dans mon studio mais One-way Mirror me prend tellement de temps que je n’ai pas pu me rendre sur Paris. Ce n’est que partie remise… Je laisse la suite à Krys pour que la croustillance de son coming out prenne toute son ampleur, hahaha !!
Krys (chant) : J’ai toujours trouvé que Guillaume était un bel étalon (rires) ! Sans déconner en fait, depuis longtemps j’avais envie de partager un titre avec Guillaume, une sorte de pari en somme et également un partage musical franc et sincère. J’attends juste de défendre sur scène ensemble avec Guillaume le titre « Hidden Side of Democracy » en live, ce serait une performance vraiment sympa. Et puis One Way Mirror est un putain de bon groupe…



Qu'avez-vous à cacher? Quel est donc ce Hidden Side dont vous parlez?
Krys (chant) : Pour ma part, ma gueule mais c’est dur sur scène… lol. Concrètement, Hidden Side, c’est le pouvoir des empires monétaires et buildings des intérêts prenant le pas sur l’homme, le virtuel boursier anéanti chaque jour la valeur d’une vie.

Krys, le chanteur du groupe, est parolier pour de nombreux autres groupes aussi (Oncle Oedipe, Bas les pattes, Whydraft, HCA, etc.). D'où tire-il toute son inspiration ?
Krys :
En fait, c’est l’écriture qui m’a poussé à la chanson, et le métal était un choix évident pour ma part. J’ai publié cette année trois livres, chez l’éditeur edilivre.com sur le web, ( Evoe, Pogopsyko, Ermont ville du rock). Pour ce qui est des collaborations avec divers groupes cela est un partage et une envie de rentrer dans d’autres univers, par exemple Oncle Oedipe qui est un groupe en grand devenir www.myspace.com/oncleoedipe, ensuite, Why Draft était mon ancien groupe avec qui je suis resté 10 ans www.whydraft.com ainsi qu’HCA. Et Bas les Pattes est un bon groupe de Ska qui vient de Cambrai (59), vraiment sympa. J’écris également pour mes deux autres projets qui sont Dying Seed www.myspace.com/dyingseed et Art on www.myspace.com/arton. Mon inspiration vient de l’actualité et généralement d’un ressenti propre et parfois partagé. J’adore écrire et c’est une évidence pour moi.

Votre première démo de 4 titres d'avril 2007 a reçu de bons échos de la part de la presse et des fans ?
Dorian :
Cette démo n’a été produite juste pour lancer le son Jarell. Utilisée sur MySpace et comme préprod, elle nous a surtout été utile auprès des professionnels du milieu. Nous n’avons à aucun moment commercialisé celle-ci. Effectivement, elle nous était très demandée auprès des fans, mais nous préférerions leur livrer une production à la hauteur de ce que Jarell prétendait.

Il parait que cette démo a également intéressé plusieurs labels pour des contrats de production et de distribution. Vous avez finalement signé chez Thundering Records début 2008. Votre son étant plutôt moderne (et n'ayant rien à envier à certains groupes européens), est-ce que des labels étrangers vous ont aussi contacté ?
Dorian :
Plusieurs labels francais & étrangers se sont montrés très intéressés lors de nos recherches de label. Notre préférence penchait vers Thundering Records, tant sur les conditions négociées, que sur le bon contact avec eux.

Dominique, votre batteur, a quelques belles années de plus que le reste des membres du groupe. Comment ça se passe avec le "vieux" ? Et inversement, avec les "jeunes" ?
Dominique (batterie) :
En général du respect et de l'écoute, certaines périodes plus difficile mais il m’a fallu aussi mettre de l'eau dans mon vin et prendre du recul parce que en plus d'être assez paternaliste, je suis très perfectionniste. Le décalage de génération est important mais nous nous regroupons autour de la musique puisque c'est notre passion. Pas de grandes différences notables puisque je suis comme tous les batteurs, un casse couille (rires) !
Dorian : Nous sommes un groupe démocratique même si un peu de totalitarisme s’impose parfois pour avancer (rires).

Le mot de la fin ?
Krys (chant) :
On espère grave tourner pour cet album et rencontrer beaucoup de monde, ainsi que partager notre zique. A bientôt sur la route...

Merci à toute la bande pour l'interview.