Interviews Retour
mercredi 11 octobre 2006 - U-Zine

Lowdown

Leo Moracchioli

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A l'occasion de la sortie de leur nouvel album "Antidote", j'ai voulu interviewé Lowdown par mail. C'est le chanteur du groupe Leo Moracchioli qui a répondu à mes questions, de façon sympathique et humble.

Cannibal JC : Bonjour. J'ai une anecdote à te dire pour commencer cette interview : il existe sur Nancy (France) un groupe de Metal appellé Lowdown aussi (formé en 1998), et qui s’inspire de Pantera & Machine Head dans leur musique entre autre... drôle de coïncidence, non ?
Leo Moracchioli : Ouais, je suppose que le nom Lowdown a été utilisé par d’autres groupes, je sais qu’il y en a deux aux Etats-Unis aussi, et je pense un au Danemark, et ils font tous du métal ! C’est un nom cool je trouve (rires)

Pourrais-tu me présenter ton groupe Lowdown STP ?
Nous jouons ensemble depuis l’année 2000, et après quelques changements de line-up, nous sommes maintenant plus fort que tout avec moi au chant, Kenneth à la guitare, Erik à la basse, et Stefan à la batterie. Nous avons réalisé deux albums : « Unknown » et maintenant « Anditote », qui vont nous permettre de nous faire un nom ailleurs. Nous sommes fin prêt à servir du métal aux gens !

Quelle est la signification de votre nom "Lowdown" ?
Cela peut être interprété de deux façons. pour moi ça peut être "bas en bas", "déprimé" et ce genre de choses. Utilises-le comme tu veux.

Qu’avez-vous voulu exprimer à travers l’artwork de ce dernier opus ?
Tout d’abord, nous avons avec nous un chouette type appelé Espen Geitsund qui est le cerveau derrière la pochette et nos photos promos. Nous avons voulu faire quelque chose avec le ver que nous avions utilisé sur "Unknown" mais juste d’une façon différente, et ça s’avère être génial, nous sommes très content de l’artwork. Le devant de la pochette représente l'antidote pour le métal d'aujourd'hui, et le pas au delà de l'album "Unknown" donc.

Alors que vous aviez auto-produit l’album précédant, " Antidote" est sorti sous le label " Black Balloon Records ". Qu’est ce que ce label vous a apporté ?
Nos deux albums sont sorti sur Black Balloon (note : "Unknown" a en fait été réédité par le label, d'où sa réponse). C’est génial d’avoir un label qui t’aides à sortir, surtout pour l’argent. Je veux dire, c’est un petit label, mais c’est bien d’avoir un contact personnel avec le manager de notre label, et que le travail se fasse. Mais nous avons besoin de plus de dates de concerts encore.

Avez-vous eu une difficulté majeure vis à vis de l'écriture/enregistrement de l'opus "Antidote" ?
En réalité non. Nous travaillons mieux sous la pression. Quand la dernière limite approche, nous nous asseyons et nous faisons ce que nous avons à faire. Nous avions quelques chansons de prêtes quelque temps avant notre entrée en studio, mais la plupart ont été écrites juste avant que nous arrivions. Cela ne signifie pas que ça s'est fait dans l'urgence, c’est juste comme ça que nous faisons, et je n’ai jamais été si heureux avec les résultats que maintenant !

Je trouve que vos influences musicales vont de Chimaira à Pantera entre autre, Pantera particulièrement...
Pantera a été un groupe avec lequel nous avons tous grandit, nous l'aimons beaucoup, et c’est pour cela que vous pouvez nettement entendre cette influence dans notre musique. Nous écoutons beaucoup de nouveaux groupes métal comme Chimaira, Lamb of God, Devildriver, etc…, et vous pouvez sûrement entendre qu'eux aussi ont grandis avec aussi. Tout ces groupes ont une batterie, des riffs, et des cris prenant ce même chemin quelque part.


Selon toi, quels qualités avez-vous dans votre musique que les groupes du même genre que vous n’ont pas ?
Nous faisons tous du metal depuis environ 12 ans maintenant, et je pense que nous avons enfin quelque chose qui se mélange bien. Nous jouons un mix de tout ce que nous aimons, et nous essayons de créer quelque chose que nous voulons entendre quand nous mettons un cd dans le lecteur. C’est aux gens de nous donner une réponse à cette question.

On peut trouver sur l’album quelques passages mélodiques, tel que le passage au piano à la fin de « Stick It In », ou cette interlude musicale flamenco sur la track 5 « ...and reborn ». Quelles raisons particulières ?
L’expérimentation, héhé. C’est bien aussi d’interrompre le CD avec une sorte de pièce de respiration que nous construisons jusqu’à l’explosion suivante. Kenneth (guitariste de Lowdown) a fait ces deux chansons acoustiques géniales qui se devaient d'être sur le disque...et voilà...

Votre dernier morceau « Imperfection (The Bleeding Source) » dure plus de 9 minutes. Peux-tu me parler de l’élaboration de celui-ci, de la façon dont vous le voyez, etc… ?
La chanson est divisé en deux parties en quelque sorte. La dernière minute est une chanson acoustique en fondu. J’aime la chanson parce que ce n’est pas le matériel standard de Lowdown. C’est plutôt lent et mélodique. Je pense que c’est du pure power et une excellente fin pour le disque.

On sent nettement des sonorités death metal sur certains morceaux. Ce n’est qu’une façon d’alourdir votre power thrash, ou aurez-vous un son plus " death " à l’avenir ?
Non, nous n’allons pas bientôt nous mettre à jouer du death metal. Nous aimons juste épicer notre musique avec du blast beats et des hurlements parfois. Vocalement, j’essaye d’utiliser des éléments du death, du black, du chant "propre", du hardcore, et occasionnellement quelques trucs bizarres à la Mike Patton.

Question qui m’intéresse fortement : est ce qu’il sera possible de vous voir en concert en France bientôt ?
En ce moment nous faisons des concerts en Norvège, et nous essayons de faire quelque chose pour venir en Europe, Nous sommes prêt, nom de dieu, à y venir et tourner !! Donc ceux qui pourront nous aider vis à vis de ça seront nos meilleurs amis pour toujours. Nous jouerons en Europe l’année prochaine, mais rien n’est déterminé pour le moment. Nous voulons donner une "metalisation" mondiale. Et nous le ferons !!

Quelques questions en dehors de votre groupe maintenant :
Êtes-vous pour ou contre le P2P ?
Je ne sais pas ce que c’est…. héhé désolé

Avez-vous un "antidote" pour que le P2P ne soit plus considéré seulement comme une menace contre la musique ?
Idem, Désolé (note : je pense qu'il faisait de l'humour, il ne veut pas répondre à ces deux questions surtout)

Vous êtes Norvégiens et j’ai une question banale à vous poser : est ce que vous aimez le black metal ? Si oui, quel sont vos groupes favoris ?
Personnellement je n’écoute pas beaucoup de Black Metal. Peut être que si vous appellez Dimmu Borgir du black, je devrais retirer ce que je viens de dire, vu que j’aime la plupart de leurs nouveaux trucs.

Et enfin, question traditionnelle avec moi : votre marque de bière préféré ?
J’aime la bière et les choses fraîches avec du whisky et du coca. C'est une bonne nuit après ça.

Cette interview touche à sa fin. Avez-vous quelque chose à rajouter pour les lecteurs d'u-zine ?
Bien sûr je pourrai dire : allez acheter notre album et toute cette merde... mais je pense que je vous dirais pluôt ceci : si vous aimez le metal et les groupes comme Pantera, Lamb of God, etc…, allez sur notre homepage : www.lowdownmetal.com et vérifiez ça. Si vous détestez, faites-le nous savoir, si vous aimez, FAITES-LE NOUS SAVOIR !
Prenez votre propre décision !

Merci Beaucoup, à bientôt !
Non merci à toi de nous avoir donné cette interview. Nous apprécions beaucoup et sommes ouverts avec notre groupe pour n’importe quoi, n’importe où, et n’importe quand.

Merci à : Leo Moracchioli, Lowdown, leur label Black Balloon Records, ainsi qu'à Sehné pour l'aide précieuse qu'elle m'a apporté vis à vis de la traduction.