Interviews Retour
samedi 4 février 2006 - U-Zine

Sepultura

Derrick Green

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Profitant de son passage à Paris pour la promo européene du nouvel album de Sepultura, Dante 21, U-zine s'est entretenu (longuement) avec son frontman, l'imposant Derrick Green qui avait repris les fonctions de Max Cavalera suite au départ de ce dernier en 1996. Affalé dans le canapé de sa chambre d'hotel ou il est visiblement à l'aise, le géant, très loquace, nous parle du nouvel album du groupe, son intégration dans Sepultura, ses débuts hardcore à Cleveland et nous donne au passage son avis sur Roadrunner et l'industrie du disque. Evidement, on ne peut éviter le sujet qui tracasse tous les fans: les rumeurs persistantes sur un éventuel retour de Max Cavalera au sein de la formation...

U-zine.net: J'ai d'abord quelques questions concernant votre nouvel album qui sort en Mars. L'artwork est assez étonnant et risque de surprendre un certain nombre de fans. pourquoi ce choix?
Derrick Green: (rires) Je m'attendais à cette question. Quand on choisi de faire un album qui est un soundtrack de la Divine Comédie de Dante, on voulais avoir un artwork qui traduisait une version moderne du livre: Dante au 21eme siecle comme l'indique le nom de l'album. On voulait que l'artwork suive cette idee, qu'il ait un aspect un peu classique, que l'artiste reprenne l'esprit de l'ouvrage de Dante dans le contexte de la version adaptée que l'on a realisée en musique avec cet album. C'est pour ca qu'on a choisi des peintures: trois qui representent le paradis, trois l'enfer et trois le purgatoire. L'image en couverture est un portrait très connu de Dante de profil, mais ça a été refait d'une manière plus moderne par un artiste de rue brésilien. Il fait du graffiti, on trouve ses trucs dans la rue au Brésil, donc son art dégage une atmosphère vraiment urbaine. Ce gars n'est pas connu, il est original, il utilise des couleurs très vives et il connait l'histoire de la Divine Comédie. Ca a super bien marché, je pense que quand les gens verront l'interieur de la pochette, il comprendront le lien avec la musique. Mais de toute manière on n'a jamais utilisé le même artiste pour les albums de Sepultura. On a toujours voulu avoir quelques chose qui correspondait au concept de l'album, utiliser de nouveaux artistes. beaucoup de gens sont choqués au début mais après ils s'y font. Par exemple, quand on a utilisé Sheperd Ferry, un artiste qui concevait des affiches de propagande, les gens ont été un peu choque. Et puis j'ai vu la couverture du nouveau Metallica avec les couleurs oranges et le poing et je me suis dit "putain, ils nous ont volé l'idée!". Puis on a fait Roorback acvec Derrick Hess que je connais de Cleveland. Il a son style à lui et au depart les gens disaient que ça ne faisait pas trop métal...et puis je vois la nouvelle pochette d'In Flames et c'est le même mec dessus! (rires) c'est un peu une coincidence mais Derrick aurait du être au courant! Je pense au final que c'est important d'innover dans la musique autant que d'en l'art qui l'accompagne.

Et pourquoi avez-vous choisi le thème de la Divine Comédie? Qui a eu l'idée?
J'ai lu le bouquin quand j'étais jeune et j'ai proposé l'idée aux autres parce qu'on savait qu'on voulait faire un album qui serait une sorte de Bande Originale. Mais on avait pas encore le theme. Donc l'idée m'est venue d'utiliser Dante parce qu'il y a tellement de similitudes dans la vie de Dante avec le monde comtemporain. La corruption qui reignait autour de lui, la lutte politique, la colère. C'était un voyage à l'interieur de lui-même dans un défi de se concentrer sur son art, son amour de lui-meme, son amour de la vie et de son environement. On a pensé que c'était un sujet qui pouvait être exploité à fond et qu'on pouvait écrire des millions d'albums sur le livre lui-même. Ca a aidé pour l'ecriture des morceaux, on avait constament des idées qui nous venaient...

Ca me fait pensé au deuxieme album de Mastodon, base sur le theme de Moby Dick qui avait inspiré un des membres du groupe...
Ouais, mais je pense que c'est plus que ça pour nous, même si c'est la même idée d'écire une BO pour un livre. Beaucoup de groupes sont influencés à un moment ou à un autre par un livre ou un film je pense. Beaucoup de gens ont repris L'Enfer (Dante) par exemple. Mais je pense qu'on a poussé le concept un peu plus loin, parce que le paradis, le purgatoire et l'enfer sont tellement différents les uns des autres dans le livre de Dante. On pouvait donc partir dans plus de directions avec la musique parce qu'elle correspond à des atmosphères, des ambiances très contrastées

Et pourquoi cinq morceaux sur l'enfer, cinq sur le purgatoire et seulement un sur le paradis?
(rires) Et bien, l'enfer c'est plus ou moins le métal! C'était donc pas trop dur pour nous parce qu'en plus l'enfer est partout autour de nous donc on a commencé l'album avec ce thème. Et puis Dante a commencé son périple avec une descente aux enfers dans son livre. On s'est retrouvé avec cinq morceaux un peu au hasard, on avait pas decidé à l'avance du nombre. Je crois qu'il y en a quatre sur le thème du purgatoire, mais le nombre n'a pas vraiment de signification particulière. Il y a pas mal de trucs tordus qui se passent au purgatoire, des gens qui font leur penitence. Ca reflète en fait la vie de tous les jours ou on est un peu comme des robots et on fait des choses qu'on n'aime peut-être pas mais qu'on est obligés de faire.

C'est surement le plus intéressant des sujets car on exploite rarement le sujet du purgatoire....
Ouais, c'est ça, c'est la routine en fait...mais on n'a fait qu'une chanson sur le paradis car on ne trouve pas qu'il y ait tellement de symbole de paradis ou d'unité sur terre en ce moment. La seule chose à laquelle on a pu pensé était les Jeux Olympiques. C'est quelque chose de très positif avec toutes ces différentes nations en compétition fraternelle. Donc on n'a consacré qu'une chanson au paradis comme pour dire "on n'y est pas encore".

C'est un message d'espoir en quelque sorte...
Ouais, tout à fait. C'est exactement ça. Il y a de l'espoir et il faut perséverer.

Ok, et quels nouveaux éléments musicaux avez-vous ajouté a cet album? je sais qu'il ya pas mal d'instruments différents...
Ouais, beaucoup d'instruments classiques parce qu'on voulait avoir un vibe de bande originale. on a déjà fait des BO au Brésil et on a amener notre pote Andre Moraes avec qui on a bossé sur des films. Il n'a pas de background métal mais c'est justement pour ça qu'on a fait appel à lui. Il connaissait des gens qui jouaient en orchestre et on lui a expliqué le concept de l'album. Comme l'album était pratiquement fini, on a rajouté des cuivres et des instruments à cordes sur certaines parties pour donner une atmosphère plus sinistre, plus pesante sur certains morceaux par exemple. Donc Andre a vraiment apporté cette atmosphere de BO avec des violons, des violoncelles, des trompettes, du piano etc...ça a bien marché parce qu'on avait déjà écrit les morceaux donc on a juste ajouté quelques touches pour créer cette atmosphere singulière. On voulait rester dans l'esprit Sepultura et pas que les gens disent "Sepultura est devenu un orchestre maintenant?"

Et ces touches sont sur certains morceaux en particuliers?
Sur la partie illustrant le purgatoire surtout parce qu'on voulait la rendre très differente de l'enfer qui est principalement nous quatre en train de bourriner. On voulait un changement abrupte pour marquer le voyage au purgatoire. C'est comme une montée pénible pour le voyageur que Dante décrit dans son livre. L' atmosphère change et on voulait que les gens le ressentent en écoutant le disque.

Ca fait un moment que vous avez quitté Roadrunner maintenant. vous êtes satisfaits d'SPV?
Putain, ouais! c'est un gros changement parce que quand j'ai intégré le groupe, Andreas, Igor et Pablo ont tout de suite remarqué que le label réagissait differement et qu'il leur tournait le dos en décidant de tout miser sur Max. Pour eux Max était le groupe. ils ont totalement perdu confiance en Sepultura. Pendant des années ils leur ont dit qu'ils étaient leurs amis, ils leur ont lèchés les bottes et ils se sont fait beaucoup de tunes! Et ça il ne peuvent pas le nier, c'est la verité. Eux-mêmes admettront que c'est Sepultura qui a établit Roadrunner. C'est triste, ils avaient un passé super avec RR et les gens là-bas qui se disaient leurs amis. Mais c'est du business...c'etait assez choquant et je peux imaginer qu'ils se soient sentis trahis. On étaient sous contrat pour plusieurs albums et dès qu'on a eu l'occasion de se barrer, on la fait direct parce qu'ils ne nous soutenaient pas et ça nous empêchait d'évoluer en tant que groupe. Le problème c'est qu'ils ne veulent pas prendre de risques, depenser de l'argent pour créer quelque chose de nouveau. Ca leur fait peur. Ils veulent capitaliser sur une valeur sûre et ne sont pas très ouverts sur l'avenir. Donc signer chez SPV était la meilleure chose qu'on ait pu faire parce que dès le début ils voulaient faire partie d'une équipe et la voir s'épanouir. Grâce à ça on a pu faire un album comme Dante 21, des videos, un DVD etc. Ce sont des nécessités de base pour fonctionner sans avoir à se dire "est-ce qu'on va avoir une video?, est-ce que le label va nous aider pour les tournées?" Tous ces trucs affectent la vie du groupe.

Bon, je crois que ça répond un peu à ma prochaine question qui portait sur l'opinion que tu avais de Roadrunner à présent!
(rires) ouais! honnêtement, ils sont horribles, c'est des rapaces. Je dirais à n'importe quel jeune groupe de ne jamais signer chez eux, pour la bonne et simple raison que leur musique ne leur appartiendra pas! c'est tout! C'est tellement ridicule, ça n' a pas de sens. En tant qu'artiste, je ne vendrai jamais ma musique, mon âme à quiconque!

Que veux-tu dire exactement quand tu dis qu'en signant chez Roadrunner, leur musique ne leur appartient pas?
Souvent les gens ne comprennent pas ce qu'il se passe avec les labels. Les gros labels font signer un contrat dans lequel tu leur donnes les droits d'auteur sur ta musique. Roadrunner fait ca avec tous ses groupes, s'occtroyant les droits sur la musique et les produits derivés, surtout avec les nouveaux groupes. Donc aucun de ces groupes dans le catalogue du label n'ont véritablement de droits sur leur musique. RR peut faire ce qu'ils veulent avec et sortir des DVDs ou des CDs de vieux morceaux, vingt fois si ils le veulent. Beaucoup de goupes ont eu cette experience amère, et c'est comme ça que le label fonctionne, en escroquant ces groupes. Et ils le font encore aujourd'hui...j'ai beaucoup d'admiration pour les labels indépendants et si tu es un artiste, il ne faut pas te soucier du contrat ou de te faire plein de tunes. fait ce que tu fais naturellement et les gens viendront. Si t'as un label indé qui est fort, qui croit en toi, que ta musique t'appartient et que tu en fais ce que tu veux, c'est parfait. tous ces majors sont baisés maintenant car ils n'ont aucune créativite et ils resortent toujours des vieux trucs. ils continuent de faire ça car ils n'ont pas d'idées et ils ont peur de prendre le risque d'investir dans un groupe. C'est un risque parce que ce groupe peu éclater à tout instant, mais c'est un risque qu'ils doivent prendre. Ils faut qu'ils investissent dans de nouveaux groupes et ils ne veulent pas. Ils ont perdus de l'argent à cause d'internet, ils perdent de l'argent constament, ils sont obligés de virer des gens. Et ça les fait chier! Ils se sont fait des couilles en or avec les Cds, genre "ouais, c'est 24 dollar pour un CD". Putain mais ça coûte un dollar à fabriquer! c'est moins cher qu'un vinyl! ils ont fait ça pendant des années...

Et ça continue....
Et ca continue! c'est n'importe quoi! et ils sont énervés maintenant parce qu'ils ont perdu beaucoup d'argent. Mais qu'ils aillent se faire foutre, ils méritent tout ce qu'ils leur arrive...mais je n'ai pas d'opinion bien sur! (rires). Non, cela dit, y a beaucoup de gens sympas qui bossent là-bas

Y a t-il des groupes qui te plaisent sur le label en ce moment?
Euh...pas trop. j'aime bien Chimaira, c'est des gars cool. Je pense qu'il y a des gens bien la-bas mais j'aime pas du tout ce label. voila!

Quelle est ton opinion sur le téléchargement? tu es pour?
Complètement! (rires) je pense que c'est super. Par exemple j'utilise Myspace que beaucoup de gens utilisent aussi. je m'en sers avec Sepultura, je mets des nouveaux morceaux et c'est super. Il y a aussi des groupes que j'aime et je me dis "putain, je veux écouter ça, je veux un petit sample". Et si tu aimes, tu vas acheter l'album pour avoir l'artwork et tout. On ne s'est jamais fait beaucoup d'argent avec les albums, c'est seulement les gros groupes qui se font de l'argent sur la vente d'albums. C'est avec les tournées qu'on arrive à avoir un bon revenu et je pense que le téléchargement est très propice à la découverte de nouveaux groupes. je suis quelqu'un qui aime acheter le produit fini, et si tu sors un CD avec un bon artwork, une pochette sympa, les gens l'achèterons.

Ok, on va parler un peu de toi. comment es-tu rentré en contact avec les mecs de Sepultura?
Il y avait un mec que je connaissais avant qu'il rentre à Roadrunner, Mike gitta. C'est un directeur artistique. Il va souvent aux concerts, il voit des groupes et il a vu mon ancien groupe Outface de Cleveland avec qui j'ai joué pendant huit ans. On a fait des tournées americaines et on a joué avec plein de groupes de punk et de hardcore avec ce groupe.

Avec quels groupes avez-vous joué?
La liste est longue! Dag Nasty, Government Issue, Murphys Law, Youth of Today, Gorilla Biscuits, JFA, Bad Religion. tous ces groupes sont un peu moins connus mais pour moi c'était génial! Donc ce mec a vu ces concerts et a vu mon potentiel avec mon background hardcore. Il a réalise que je pouvais faire quelque chose de différent en intégrant Sepultura. Ils avaient besoin de changement car si ils avaient engagé un double de Max, les gens auraient senti l'arnarque et n'auraient pas mordu à l'hammeçon. Donc il ma appelé et m'a donné une démo instrumentale qu'il a aussi envoyé à plein d'autres chanteurs, me demandant de faire une interpretation vocale dessus. Je l'ai fait et lui ai renvoyé. Un mois plus tard, Igor m'a appelé me demandant de venir au Brésil pour m'essayer avec le groupe. Donc j'y suis allé une semaine plus tard. Je me suis dis que j'allais voir comment ça se passerait avec eux et qu'au pire des cas, j'avais gagné un voyage gratuit au Brésil! (rires) Je savais que je devais être moi-même, et c'était un peu étrange parce que je n'avais jamais joué avec des gens que je ne connaissais pas. S'il mavaient dit, "on te paye tant" et que c'était simplement un boulot, j'aurais dit non. Mais ils m'ont tout de suite dit qu'il voulaient un vrai membre du groupe, qui contribuerait dans l'écriture. Après deux semaines passées avec eux, j'ai senti un vrai lien, un courant qui passait. je voulais vraiment rejouer avec ces mecs et un mois plus tard ils m'ont demander de revenir. Tu connais la suite.

Comment c'étais de grandir à Cleveland? Comment est la scène là-bas?
La scène est cool là-bas. J'ai vu plein de concerts, j'ai commencé à l'age de 14 ans d'y aller. J'étais skater à fond, j'avais une half-pipe dans mon jardin, donc il y avait ce lien avec la musique, la scène punk et hardcore. Il y avait plein de groupes qui passaient par Cleveland ainsi que de bons groupes locaux. Surtout du métal avec un mix de hardcore et il n'y avait pas de compétition comme dans les grandes villes. De bons groupes sont sorti de Cleveland, comme Intergity, un groupe que j'ai fondé avec un pote. C'était pas du tout sérieux au départ. Ringworm vient de Cleveland aussi. Tous ces gens sont de vieux amis et c'est cool de voir qu'ils sont encore productifs.C'est rare d'avoir une si bonne scène...

Ca a été beaucoup de pression pour toi de remplacer Max? Ca a été dur de convaincre les fans?
Je pense que ce qui est dur c'est de convaince les fans de percevoir le groupe différement. C'est étonnant de voir comment le groupe est perçu dans differents endroits du monde. Pour les autres gars du groupe, Max n'a jamais été le goupe à lui tout seul. Igor ma dit "écoute, j'ai joué de la batterie sur tous les albums!" C'est un batteur phénoménal, un des meilleurs au monde. Et quand Andréas a rejoint le groupe, c'est à ce moment là que Sepultura a pris une autre dimension. C'est lui qui faisait tous les solos et les riffs hardcore. Sepultura n'a jamais été une seule personne. ils ont toujours ecrit "the tribe" (la tribu), tu vois ce que je veux dire? Bien sûr, ils jouaient avec Max depuis longtemps et avaient une bonne chimie, c'est évident. Donc pour répondre à ta question, la première tournée européenne était un peu plus difficile, mais au Brésil les fans n'ont jamais associé le groupe à Max uniquement. Les fans brésiliens voient plus Sepultura comme un goupe. Ils reconnaissent les qualités d'Igor et d'Andreas. Ce qu'il y a c'est que Max a un charisme énorme, il s'exprime très bien et puis bon, c'est le chanteur, le frontman! Les autres sont assez humbles et laissaient Max faire les interviews donc c'est surtout lui qu'on voyait dans la presse. C'était lui sur les photos, sa femme était la manager. Tout ça a créé un effet d'avalanche qui a fait que Max est devenu le représentant du groupe. Les gens disaient "il a ecrit tout l'album roots" etc...mais les fans commencent à realiser que Sepultura n'est pas un seul homme, c'est un groupe à part entière. Je pense que ça a été prouvé avec le premier album de Soulfy: même producteur, même gars au mixage, même studio que Roots. Mais c'etait pas les mêmes musiciens et les gens n'etaient pas dupes. C'était pas Roots. On savait que ça prendrait du temps. Y en a qui apprecient et d'autres non mais au fil des tournées, on a conquis de nouveaux fans, on est devenus plus soudés. C'est devenu plus facile avec le temps. Le plus frustrant c'est les gens qui sont fermés d'esprit et qui ne veulent même pas écouter! Moi je me concentre sur ceux qui apprécient, sur le positif. les autres, je les enmerde! (rires)

C'était dur aux premiers concerts?
Ouais, c'etait dur. Enfin, on ma pas dit "dégage de la scène!" non plus.

Et toi tu leur disais, " tu vas voir, je te vais te démolir la gueule!"
(rires) non! enfin, je pourrai! Mais bon, rien de ça. Dans l'ensemble ça a été cool, et puis en général tu payes pas 20 dollars pour aller à un concert et insulter le groupe!

Peux-tu me parler un peu du break qu'Igor a pris?
Ok. Cette année, Igor a subi beaucoup de changements dans sa vie: une nouvelle femme, une séparation, un bébé. Même après la séparation, il n'a jamais pris de pause avec le groupe. Ca fait 22 ans qu'il fait ça, les tournées, le boulot et il s'est senti perdu parce qu'il avait perdu une certaine securité dans sa vie qu'il voulait retrouver. Donc être sur la route, loin du Brésil, tout en voulant recoller les morceaux, ca ne marche pas. Il faut être là à 100%. Il le savait et nous a dit "jai pas la tête à ça, j'ai des choses à règler dans ma vie". On lui a dit qu'on respectait sa décision. En même temps, ça fait un an et demi qu'on bosse et il faut qu'on fasse la promo, on ne peut pas vraiment s'arrêter. Il y a beaucoup de responsabilités derrière l'album et il le sait. Après 22 ans il faut trouver un compromis donc s'il a besoin d'un break, on lui donne et quand il se sent prêt, il a toujours sa place. Il ne veut en aucun cas quitter le groupe. C'est un excellent batteur, un très bon ami. Jusqu'à ce qu'il revienne, on a engagé Roy Mayorga de Soulfy. C'est un ami depuis longtemps aussi, je le connaissais de New York, bien avant qu'il intègre Soulfly. Il connais déjà beaucoup de morceaux de Sepultura et il est fin prêt.

Abordons un sujet qui peut fâcher...
Je sais ce que c'est! Le fameux comeback!

Ouais, donc peux-tu m'en dire plus sur l'éventuel retour de Cavalera ou les rumeurs qui courent?
C'est marrant parce qu'on a entendu ces rumeurs quand on a commencé la promo. Max a parlé à la presse de son envie de rejouer avec Sepultura. Andreas et Paolo n'ont pas parlé à Max depuis 1996, ça c'est la réalité de l'affaire. Donc ça concerne surtout Max. Il n'a parlé à personne à part Igor très récement, et il a fait beaucoup de déclarations à la presse auparavant. Il a affirmé qu'il ne rejouerait jamais avec le groupe lors de leur séparation. Mais c'est constament par le biais des médias qu'il s'interpose, jamais par conversation téléphonique avec les autres membres du groupe. Il n'y a pas de plan concret pour un comeback...les gars aimeraient surement rejouer avec lui parce qu'ils ont eu une carrière magnifique avec lui et que c'est un bon musicien. C'est compréhensible mais ce n'est pas la realité! On a fait tellement de trucs différents avec Sepultura depuis. Je pense que c'est surtout les médias qui gonflent l'affaire.

Andreas a dit sur MTV news que ca serait cool de rejouer avec Max...
Je pense qu'il mentirait s'il disait qu'il ne voulait jamais rejouer avec lui. C'est ce que je te disais, mais pour l'instant, personne n'y songe réellement puisqu'il n'y a pas de contact véritable avec Max depuis la séparation. Tu sais, c'est pas simplement une question de se faire beaucoup de tunes. On a bâti quelque chose depuis le départ de Max et toutes ces rumeurs ont toujours existées. Elles existaient avant que j'intègre le groupe. Il y a toujours un comeback dans l'air!

Et comment réagirais-tu si ça se concrétisait?
Moi ça ne me dérangerais pas tant que ça. Je pense que ça serait surtout étrange du point de vue des fans qui se demanderaient "donc pourquoi vous avez fait ces 5 albums?". Je sens que je suis un membre légitime de Sepultura et c'est marrant par exemple de parler à la mère de Max et Igor qui nous dit "ca serait cool que vous fassiez un truc tous ensemble sur scène". C'est envisageagle, moi je n'ai rien contre lui. Je le respecte beaucoup. Ca serait une tournée folle et ça serait amusant mais il y a beaucoup de choses à régler entre eux avant que ça se fasse, je pense.

Ok, dernière question: tu es pour qui dans le Superbowl?
Sûrement pas les putains de Steelers! Je les hais! j'éspère qu'ils se feront éclater! Seahawks! Seahawks! (rires)

Merci à Roger Wessier pour avoir arrangé l'entretien et à Derrick pour ces 45 minutes d'interview!