Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Anaal Nathrakh

Desideratum

LabelMetal Blade Records
styleBlack/Death/Grind Metal
formatAlbum
paysAngleterre
sortieoctobre 2014
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Il y a des groupes qui restent en permanence sur le fil du rasoir, adulés et qualifiés de génies par certains ou au contraire oubliés dans l'indifférence la plus totale et réduits au rang de simples phénomènes médiatiques pour d'autres. Michael Kenney et Dave Hunt ne portent pas un grand intérêt à cette condition. Chaque invocation du souffle du dragon s'apparente à une salve dévastatrice galvanisée par un nihilisme sans limite. Anaal Nathrakh a subit tout au long de sa carrière des mutations artistiques notables pour arriver à Hell Is Empty, And All The Devils Are Here leur album charnière, qui définie l' Armageddon sonore selon Anaal Nathrakh.

Depuis Hell Is Empty, And All The Devils Are Here, Anaal Nathrakh piétine ses propres plates-bandes. En effet, l'ascension semble s'être terminée avec l'album de 2007. Le duo britannique a délimité son style et tourne en rond dans sa propre sphère musicale.
La progression artistique semblait figée depuis quelques années...Desideratum ne bouleverse pas le style mais brise enfin une barrière. N'allez pas croire que Anaal Nathrakh a fait table rase pour repartir de zéro. La signature sonore inimitable est toujours présente et l'univers musical des britanniques conserve ses caractéristiques acoustiques. Celui ou celle qui apprécie le combo continuera de l'apprécier et les autres en feront les frais.

Desideratum marque une évolution légère en rapport aux albums précédents. Le sang frais est amené par le collectif britannique Gore Tech originaire de Manchester, gravitant dans la musique électronique, industrielle et drum & bass. L'idée d'intégrer des sonorités futuristes et post-apocalyptiques à la musique de Anaal Nathrakh est un concept plaisant dans la théorie, tant les styles des deux entités peuvent faire des étincelles. Sur le papier, l'apport d'éléments et de pistes électroniques ne modifie pas grandement la musique du combo, qui reste destructrice et mélodique, mais cela lui donne une touche plus avant-gardiste. Musicalement Anaal Nathrakh sait composer de vrais hymnes, malgré une certaine redondance les titres s'enchainent tous plus brutaux et intenses les uns que les autres. Si vous souhaitez saccager votre domicile, l'écoute de ce nouvel album devrait vous donner "l'intelligence" nécessaire, pour le faire. Je vais donc m'attarder sur la production...


...Le son reste le point faible de Anaal Nathrakh. Dans certaines conditions, il est difficile de rester objectif lorsque l'on travaille sans l'avis de personnes extérieures. Mike Kenney devrait se décider à faire intervenir d'autres individus dans le processus de production. Une vision différente apporterait des idées fraiches au son Anaal Nathrakh. Ce qui porte préjudice à la musique du combo c'est bien cette volonté de vouloir sonner puissant et dévastateur sans avoir de vraies notions en terme d'acoustique. La "loundness war" bat plus que jamais son plein. Les amplificateurs virtuels tournent à plein régime. Et donc, l'ensemble sonne synthétique. La où l'on aurait souhaité plus de contraste entre partie Metal plus organique, notamment au niveau des guitares et partie électronique, on se retrouve avec une masse sonore visqueuse artificielle. Un studio adapté avec un bon ingénieur du son permettrait enfin de mettre en lumière la musique du groupe.

Notre duo britannique continue sa route, sans réellement se soucier du monde extérieur. Si Desideratum trouve son point d'encrage dans une musique sauvage et brutale, la production overdubée jusqu'à la moelle ruine quelque peu le plaisir d'écoute. Hormis les quelques incursions électroniques, Desideratum présente du Anaal Nathrakh pur jus, sans réelle surprise.

01. Acheronta Movebimus
02. Unleash
03. Monstrum in Animo
04. The One Thing Needful
05. A Firm Foundation of Unyielding Despair
06. Desideratum
07. Idol
08. Sub Specie Aeterni (Of Maggots, and Humanity)
09. The Joystream
10. Rage and Red
11. Ita Mori

Les autres chroniques

Album

juin 2009 U-Zine

Anaal Nathrakh

In The Constallation of the Black Widow

Album

mai 2011 U-Zine

Anaal Nathrakh

Passion

Album

oct. 2012 U-Zine

Anaal Nathrakh

Vanitas

Album

oct. 2016 ZSK

Anaal Nathrakh

The Whole Of The Law

Album

sept. 2018 ZSK

Anaal Nathrakh

A New Kind Of Horror