Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Unearth

Watchers of Rule

LabelMetal Blade Records
styleMetalcore
formatAlbum
paysUSA
sortienovembre 2014
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Autant parler franchement dès la première phrase, cet album est une avalanche de riffs speeds et de breakdowns dévastateurs!

Je n'espérais pas grand chose en cette fin d'année 2014, si ce n'est le dernier SlipKnoT, et quand je suis tombé sur cette nouvelle sortie des ricains d'Unearth mon sang n'a fait qu'un tour. Leur dernier album datant de 2011, ça fait quand même bien plaisir de les voir revenir sur le devant de la scène. Et quand en plus c'est avec un album aussi puissant que Watchers of Rule, ça fait bien plaisir aux oreilles !

L'album commence donc avec une intro qui monte petit à petit, un peu comme Parkway Drive l'avaient fait avec le titre Begin en 2007. Le riff s'intensifie tout doucement, avant de lancer à la première vraie chanson de cet album, The Swarm, qui démarre sur les chapeaux de roues avec un rythme et une fureur non dissimulée... Bref le ton est donné, on va s'en prendre plein la gueule pendant les 35 prochaines minutes et c'est tout ! Premier break de cet album, venant sublimer toute cette furie qui se déchaine depuis l'intro, nous assomant de lourdeur. Lors de la première écoute, je peux vous dire que ce titre m'a fait très mal, tant par la qualité de la production que par l'efficacité des compos!

Et loins d'en avoir finis, la bande de Trevor Phipps remet une couche en plus, en commençant son troisième morceau, un peu comme l'intro. Un riff qui monte, qui monte, qui monte, avant que ne jouent tous les instrus ensemble, donnant un côté bien pachydermique. Mais là encore, où le groupe aurait pu ré utiliser les mêmes ingrédients sur chaque morceaux, ils préfèrent la jouer original et la voix se fait murmurante, se faufilant entre des roulements de batterie et une guitare assez aérienne. Bon enfin ça, c'est juste pour qu'après coup on prenne encore une plus grosse beigne, ils sont malins en fait! Je me lasserais pas de le dire, c'est réellement une prod très bien effectuée, on ne s'ennuie à aucun moment du son des guitares, de la basse ou de la batterie. Tout semble cohérent et justifié dans cet album! S'essayant même parfois à quelques solos impressionnants, n'entachant en rien les ambiances des morceaux. Guards of Contagion continue donc dans cette direction, toujours avec force et lourdeur. On pourrait croire que l'écoute est ennuyante, et que les morceaux pourraient se ressembler, mais c'est tout l'inverse, tant les ambiances dégagées par chacun des morceaux sont uniques et originales.

A noter que les morceaux n'ont pas des longueurs démesurées, donc on ne peut pas en perdre une miette. A peine un morceau devient lassant qu'il finit pour laisser la place à un autre déluge sonore. C'est très appréciable et vraiment maitrisé du début à la fin. Des titres comme Never Cease sont tout simplement destructeurs et ne laissent pas de doute possible, Unearth est bel et bien LE groupe de metalcore par excellence, en tout cas en cette période où beaucoup peinent à se renouveler. Trail to Fire survient à la moitié de l'album, et aère le tout, proposant là encore des compositions bien uniques, des solos qui n'en sont pas vraiment et un break encore une fois rudement efficace... C'est assez incroyable que, arrivé à presque 15 minutes d'écoute on n'ait pas l'impression de redite ou d'entendre quelque chose de déjà fait 15 fois dans l'album.

Et que dire de To The Ground avec ses sonorités presque mathcore, sa violence sans pareil ... Je vais arrêter là car vous l'aurez compris, cet album est pour moi LA claque de cette fin d'année, voire de cette année tout court. Chaque morceau vaut son pesant d'or, à aucun moment je me suis ennuyé en l'écoutant, et pourtant il a tourné un sacré paquet de fois dans mes écouteurs !!

L'album se clôture sur deux titres encore une fois très appréciables, Birth of A Legion et Watchers of Rule qui se termine sans fade away ou solo à rallonge. Un claquement de corde et c'est fini. Plus de son, plus de destruction d'oreilles. Le calme s'installe alors et on se sent obligé de relancer l'intro au moins pour être sur de ne pas oublier ce qui vient de nous occuper pendant 35 minutes consécutives. Mais là c'est rentrer dans un cercle vicieux interminable, donc soyez prudents!

Quoiqu'il en soit, j'espère fortement croiser ce groupe au moins une fois en festival cet été, histoire de confirmer que c'est bel et bien la douce renaissance d'un des groupes les plus vivants de cette vague metalcore !

1. Intro
2. The Swarm
3. Lifetime in Ruins
4. Guards of Contagion
5. From The Tombs of Five Below
6. Never Cease
7. Trail to Fire
8. To The Ground
9. Burial Lines
10. Birth of A Legion
11. Watchers of Rule

Les autres chroniques