Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Zakk Wylde et Eric Hendrikx

Bringing Metal To Children - Le Guide Complet du Berzerker

LabelCamion Blanc
styleBiographie / Guide
formatAlbum
paysEtats-Unis
sortiejanvier 2013
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

En 2011, lorsque lors d’une interview à Barcelone Zakk Wylde m’a expliqué qu’il était en pleine rédaction d’un livre, j’en savourais d’avance. Quand on connait un minimum le loustic, on s’attend forcément à quelque chose qui doit être pris au 34ème degrès. Quand, quelques mois l’ouvrage est enfin paru, c’est un goût semi-amer … Le livre est encensé partout, mais pas de news concernant une potentielle traduction en français. Et quand en mai 2013, l’éditeur Camion Blanc annonce que le livre a été traduit, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que je me procure l’ouvrage. Soyons clair : l’attente valait vraiment le coup !!

De manière tout à fait innocente, et en me basant sur le titre « Bringing Metal To The Children – The Complete Berseker’s Guide To World Tour Domination » (c’est son nom complet, oui oui !), je m’attendais plus ou moins à un livre dédié aux enfants. Sachant en plus que Zakk est papa à plusieurs reprises et qu’il s’implique notamment de manière financière au St Jude Hospital, établissement pour mineur, la réflexion semblait logique. Seulement, avec l’ami Zakk, il faut s’attendre à tout, y compris au fait que son livre n’est ABSOLUMENT pas dédié aux bambins. Pire, mieux vaut tenir le livre loin de votre progéniture. Entre caca, sex toys et what ths fuck en pagaille, ce n’est définitivement pas un livre pour enfants.

« Êtes-vous de vrais rockers et devriez-vous continuer à lire ceci ou ne devriez-vous pas plutôt confier cette lecture à quelqu’un de plus metal que vous ? ». A peu de choses près, c’est avec ça que Zakk Wylde nous accueil au sein de son ouvrage de presque 450 pages. Le ton est donné. Comme cela se fait très souvent quand un artiste ou une personnalité écrit un livre, il est co-signé par un auteur confirmé ; ici, Eric Hendrikx, qui a déjà participé aux mémoires de stars du catch ou de l’ultimate fighting. Autrement dit, le co-auteur idéal pour Zakk. A ce propos, la préface est signé Chris Jericho, ce qui donne une idée du niveau de testostérone contenu entre les pages.

D’entrée de jeu, le ton est clairement décontracté, les propos étant souvent à prendre avec une bonne dose d’humour. Par la plume de Eric Hendrikx, notre guitariste barbu nous livre le guide ultime pour faire en sorte de dominer le monde par la musique, à l’image de ses activités quotidiennes. On trouve donc des conseils pratiques pour groupes débutants, des indications utiles et totalement inutiles, mais toujours tordantes. Un passage m’ayant le plus marqué s’intitule « On ne chie pas dans le bus » et relate plusieurs anecdotes et techniques permettant de chier en tournée sans infester tout le monde. Entre un Ozzy qui traverse la salle en direction des chiottes avec ses gardes du corps pendant un solo de batterie, jusqu’à Kirk Windstein qui stoppe carrément son concert pour aller poser une peche, ou encore Dimebag Darrell capable de couler un bronze dans un seau sur le côté de la scène, sans louper une seule note de son solo !!

Le patron des Berzerkers, via un nombre incalculables d’anecdotes accumulées sur les tournées d’Ozzy et de Black Label Society, n’est pas avare en histoires : les journées arrosées qui se terminent en vélo-taxi pour aller dans les locaux du label, le torchage d’une couteuse bouteille de cognac dans un restaurant qui finira par une tête de caribou enflammée, ou encore Ozzy barbouillant les poignées de porte du studio d’enregistrement avec sa propre merde pour se venger d’une précédente farce !! Bref, ce n’est ici qu’une infime partie des conneries vécues par sir Wylde, relaté avec beaucoup d’humour.

L’ouvrage se dévore rapidement. Malgré un intérêt certain pour tout fan de BLS et autres curieux, nous avons ici 3 points négatifs à signaler. La traduction est parfois aléatoire et quelques coquilles subsistent (c’était déjà le cas pour le livre traitant de Dimebag Darrell), le prix toujours élevé avec Camion Blanc. Enfin, l’ouvrage est parfois un peu fouillis puisque Eric Hendrikx s’exprime à travers le personnage de Zakk Wylde, ce dernier commentant parfois son auteur. Le tout est parfois entrecoupé d’anecdotes d’autres membres de la BLS Family ou d’acteurs importants de la scène métal. Au final, on ne sait pas toujours qui s’exprime, cela rendant la lecture parfois laborieuse … Mis à part ces quelques détails, le livre est purement excellent !

Précautions d'usage
Préface de Chris Jericho
Chapitre inaugural
Préface
Les Berzerkers d'Asgard
Le Black Vatican
Bougez-vous le cul !
On ne chie pas dans le bus
Les périls du Valhalla
Au sommet du Valhalla, sur les terres du Vatican Noir
Ne dites rien à la Gardienne !
Epilogue
Un dernier pour la route
Remerciements
Appendice : que du bonus !
Au bureau de John DeServio
A propos des auteurs
Interview exclusive Hellfest 2012