Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

La Horde

En Passant Par Le Monde

LabelFantaizic
styleHardcore\Thrash\Punk
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2012
La note de
U-Zine
4/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La Horde est une formation nous venant de Nancy avec des membres de renoms dont Matthieu Morand (Symakya, AkromA) et Thomas Das Neves (Symakya, Ex-Heavenly) évoluant dans un registre entre Hardcore, Thrash et Punk qui sent le bon univers de la rue. Le groupe tire son nom du roman à succès de Fantaisie, La Horde Du Contrevent, écrit par Alain Damasio qui soutient le projet de la formation. Les textes de l'album sont, d'ailleurs, en très grande partie influencés par son œuvre.

Bien que pré-sélectionné parmi les représentants de la catégorie Rock des prochaines Victoires De La Musique, La Horde avec son En Passant Par Le Monde n'est pas un exemple à suivre pour quiconque voudrait monter son groupe de Hardcore. Pourtant il y a du talent chez les musiciens qui sont capables de nous sortir d'excellents moments comme le break bien groovy de « Les Derniers Hommes », « La Horde Du Contrevent » ou « Les Damnés », bien qu'on ait l'impression que la formation en fait trop par instants (les slaps de basse sur « Condamné A Vivre »). Toutefois, les trois musiciens voient leur travail gâché par une production au rabais où la guitare, trop en retrait, manque de puissance et où la batterie possède un son trop sec lui enlevant toute sa vie. Un importante partie de l'attention est, de toute façon, centrée sur Franck, le chanteur au timbre très particulier. Un chant Hardcore aigu et franchouillard ayant la volonté de renouer avec les débuts des années 90 mais qui me tape sur les nerfs comme rarement et m'empêche de voir correctement les bonnes choses qui viennent parsemer le disque.

Il est assez rare pour moi de me pencher sur les textes mais ceux-ci - en Français – ont suffisamment la rime lourde pour déranger l'écoute. Cela ne me gène pas du tout le chant en Français, je suis même le premier à chanter les chansons d'Orakle, Misanthrope ou même Paris Violence sous la douche. Ce qui me dérange, c'est d'écrire des textes qui ne collent pas avec l'ambiance des morceaux plus joyeux et funky que révolutionnaires. Le meilleur exemple est « Monochrome » avec l'apparition de ce rappeur qui chante son dégoût de la société sur un ton tellement léger qu'on dirait du Alliance Ethnik (Simple et Funky quoi). Cela a de quoi faire rire, franchement.

Ne croyez pas que je prends du plaisir à égratigner la Horde, je préférerais de loin les complimenter mais là, je ne peux pas faire autrement. Je le répète ce disque contient de bonnes choses mais trop enfouies pour faire abstraction des éléments que déteste mes oreilles. La bonne humeur se marie très mal avec le rejet de la société.

1. La Horde Du Contrevent
2. Nuclear Mind
3. Les Derniers Hommes
4. Condamné à Vivre
5. Monochrome
6. Spin
7. Dexu Pour Un Seul Corps
8. Eden
9. Les Damnés
10. Echec
11. J'ai Vu (Reprise de Niagara)
12. Extinction De Masse