Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

The CNK

Révisionnisme

LabelAutoprod
styleTotalitarisme musical
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2012
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

L’histoire appartient aux vainqueurs, et après avoir piétiné la face de l’Europe à coup de bottes militaires avec L’hymne à la joie, les CNK sont revenus afin de la réécrire. Ce sont donc 10 classiques qui se retrouvent brisés, broyés et rééduqués politiquement par nos 4 dandys totalitaires ainsi que leurs alliés de l’Axe Annecy-Paris-Göteborg sur certains titres en la présence de Mr Snowy Shaw, Mr Pills (Prime Sinister), Mr Swan (Blackrain), Mr. Valnoir (Metastazis)..

L’album commence avec Gadd Ist Gott, morceau très dansant qui donne le sourire et nous plonge dans un sentiment d’insouciance d’avant-guerre. Car oui guerre il y aura. Sabotage emboite directement le pas et là c’est la fin de la belle époque, c’est l’Attentat de Sarajevo à coup de poing américain ! Sur le reste de l’album, les rythmiques industrielles nous donnent envie de danser dans la violence, ça groove avec des bottes ! Mais Les orchestrations viennent contrebalancer la froideur des cadences martiales comme on se met du parfum de luxe pour couvrir l’odeur de poudre à canon sur nos vêtements.

L’écoute d’EveryBody Knows nous fait l’effet d’un oratoire électrisant nous donnant envie d’aller réclamer par la force notre espace vital tandis que le coté pompeux de Seasons In The Abyss nous envoie à la Bataille des pyramides apporter un peu de civilisation et de liberté aux peuples qui en ont le plus besoin !

Mais sur des morceaux tels que Where The Wild Roses Grow, ils nous montrent que se sont autant des hommes de la guerre que des gentilshommes qui séduisent dans les salons, mais ces morceaux tombent comme des permissions en temps de conflits, c’est bien car ça repose le soldat, mais ça laisse le front un peu désert. Heureusement avec des titres comme Weisses Fleisch ou I Am the Black Wizzard en marche militaire, n’importe quelle armée aurait pu commencer à envahir la grande Russie début décembre et être rentrée en vainqueur pour Noël.

La reprise est un exercice difficile, et en faire un album complet est un pari risqué, tant financièrement que sur la musique en elle-même et The CNK s’en tire ici avec les honneurs. Ici on n’a pas affaire à un album de reprises naze aux chansons reproduites note par note, non, ici nous avons un vrai travail artistique de réappropriation des morceaux. Ceux-ci sont totalement mis en adéquation avec le style du groupe tout en gardant leur essence et surtout on sent une cohérence dans l’album complet malgré l’énorme différence entre les morceaux originaux.

Bien sûr je vois déjà arriver les hordes de fans venir chialer sur le fait que leurs titres favoris sont massacrés, mais les pleurnichards devront être fusillés à genoux attachés à un poteau de 50 cm, les yeux bandés, pas de pitié pour les couards ! On n’est pas là pour savoir si telle ou telle reprise est meilleure que l’originale, là n’est pas le but. Les CNK se sont fait plaisir en poussant le concept jusqu’au bout, avec les risques que cela prend ! L’album n’aura sans doute pas une durée de vie exceptionnelle, mais reste extrêmement jouissif à l’écoute.

1. Gadd Ist Gott (Gary Glitter Medley) - feat. Snowy Shaw
2. Sabotage (Beastie Boys)
3. You Could Be Mine (GNFR) - feat. Snowy Shaw & Pills (Prime Sinister)
4. Everybody Knows (Leonard Cohen)
5. Blood Is Thicker Than Water (Impaled Nazarene)
6. Seasons In The Abyss (Slayer) - feat. Snowy Shaw
7. Too Fast For Love (Mötley Crüe) - feat. Swan (BlackRain)
8. Weißes Fleisch (Rammstein) - feat. Snowy Shaw
9. Where The Wild Roses Grow (Nick Cave and the Bad Seeds) - feat. Snowy Shaw
10. I Am The Black Wizards (Emperor)
11. Blood Is Thicker Than Snow (Impaled Nazarene - alternate version) - feat. Snowy Shaw

Les autres chroniques

Album

déc. 2002 Schifeul

The CNK

Ultraviolence Über Alles

DVD

mai 2015 Schifeul

The CNK

Paris brûle-t-il ?