Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

shEver

Rituals

LabelTotalrust Music
styleDoom Death Metal
formatAlbum
paysSuisse
sortiemai 2012
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les bonnes sucreries Doom Death se font de plus en plus rares. C'est pourquoi je me dois de vous parler aujourd'hui de shEver, une toute petite formation nous venant de Suisse et qui a pour elle d'avoir sorti un de mes albums de l'été contrastant avec le soleil récent par sa noirceur absolue. Rituals est le second album du groupe et devrait plaire à toutes les personnes en recherche d'un coin d'ombre, voire d'une cave bien humide en guise de rafraichissement.

Welcome To The Sabbath

Deux mots me viennent à l'esprit pour parler de cet opus : riche et sobre. Riche puisque le quatuor de Zurich possède tellement d'expérience et d'aisance qu'il n'hésite pas à introduire dans sa musique beaucoup de variations. Ainsi les voix peuvent être chuchotée, parlée, grognée comme un animal, hurlée à la manière du Screamo, growlée et même chantée solennellement comme des damnées sans aucune âme. Dans le même ordre, si nous prenons les textes, selon les chansons, la langue change passant de l'Anglais au Français et même au Portugais. La musique, elle, peut être décomposée en deux parties : une première qui démarre les morceaux de manière assez calme et enivrante avant de déboucher sur une seconde partie bien plus « virile » et intense telle la construction d'un morceau de Post-Rock. Une construction qui, bien que prévisible à la longue, fait toujours son grand effet sur l'auditeur.

Mais toute cette richesse ne serait rien sans la sobriété de Rituals. Par sobriété, j'entends également maîtrise de soi-même puisque quand on a autant d'éléments de qualité à exploiter, on le fait souvent mal, cherchant à jouer de cela le plus possible, faire durer les meilleurs moments au delà du raisonnable ou à en mettre partout jusqu'à ce que le morceau déborde d'un bordel indéfinissable et sans saveur. Cela est encore plus vrai avec le Doom où la frontière entre le génial et le chiant est très fine. Ici, les morceaux sont relativement courts ne dépassant jamais la barre des dix minutes et l'album possède une durée raisonnable et suffisante de cinquante minutes. Je pourrais prendre également l'exemple de l'excellent passage au violon du final de « Souls Colliding » qui fera immanquablement penser à My Dying Bride car shEver aurait pu opter pour la carte de la facilité et en mettre sur chacun de ses morceaux pour assurer un coté larmoyant qui aurait davantage joué sur l'efficacité lacrymale mais aurait réduit son coté ténébreux et diabolique, perdant de son identité tellement singulière.

Rituals ne portent pas son nom par hasard ; c'est un véritable sabbat comme il y en avait dans les temps anciens sans le coté orgiaque (à moins que vous ne parliez d'orgie musicale, dans ce cas je serais obligé de vous suivre). Une cérémonie dans des catacombes où l'on ne vénère qu'une seule grande force : la souffrance de l'existence. Le terme vénération n'est pas trop fort pour témoigner de cette petite heure de musique qui vous emmène vers vos heures les plus sombres à vous en aliéner l'esprit. C'est à se demander si nous n'avons pas à faire avec de vraies sorcières nous embrassant, nous prenant notre âme pour ne nous laisser que notre carcasse vide. Matthew Hopkins, fais donc quelque chose !

On ne regrettera pas grand chose de Rituals si ce n'est la discrétion de sa promotion qui l'empêchera d'atteindre le succès qui aurait du être le sien et les deux morceaux en étranger moins percutants que le reste. shEver est un nom à retenir pour la scène Doom Death car les quatre Suissesses en jouent avec plus de dévouement et de « couilles » que la plupart des groupes de gros chevelus à barbes longues. Et puis quand on sait que c'est Greg Chandler (Esoteric) qui a fait le mastering de l'album, il n'y a plus aucune raison de ne pas l'acheter.

1. Rituals of Chaos
2. Delirio
3. Je Suis Née
4. Souls Colliding
5. (You Are) The Mirror
6. Tha He Na Te