Chronique Retour

Livre

09/12/14 - U-Zine

Keith Richards

Life

LabelRobert Laffont - Points
styleautobiographie
sortiejanvier 2010
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Soyons honnête d'entrée de jeu, cette autobiographie Life du guitariste des Rolling Stones, Keith Richards, est un petit bijou addictif, qui vous entraîne avec délectation dans les méandres du Rock'n Roll! Attention à vous, cet ouvrage ne vous quittera plus du premier au dernier mot de plus de 700 pages palpitantes!Tout d'abord petite précision, ce livre est co-écrit, en collaboration avec James Fox ami de longue date de Keith Richards et disponible en format poche aux édition Points depuis octobre 2011. Enfin il n'est pas dit que ce bouquin ait vraiment besoin d'une chronique supplémentaire, car il a déjà été vendu a plus de deux millions d'exemplaires à travers le monde. Mais parfois il faut bien se faire plaisir et ça ne fait pas de mal de partager son coup de cœur de l'année 2011 en terme de livre musical.

Chaque chapitre de cet ouvrage nous présente en guise de préambule un bref résumé de ce que nous allons découvrir dans les pages qui suivent. Ce qui pourrait gâcher le plaisir est en fait encore plus vicelard qu'un coup de fourchette dans le dos, car il attise chez le lecteur, la curiosité de se lancer dans le chapitre qui suit avec des présentations d'aventures improbables (inculpation diverses, création de chanson dans son sommeil, rencontres, décès...). Il faut saluer la qualité d'un récit toujours passionnant, pour un rendu superbement écrit (et traduit). Quand Keith n'a pas tous les souvenirs en mémoire, il laisse la parole à ses amis, sa famille ou les proches qui furent à ses côtés lors des faits évoqués, de manière à les raconter plus en détails. On croyait tout savoir sur les Rolling Stones mais il fallait que Keith Richards nous donne sa propre version des faits, et on n'est pas déçu du voyage!

Bien évidemment Keith Richards nous embarque dans sa jeunesse dans les bas fonds d'Angleterre. Il nous fait partager sa découverte de la musique, du Blues, de la guitare. Il nous explique également au gré des pages sa manière spécifique de jouer de son instrument de prédilection, et l'évolution de son propre jeu (ceci devrait passionner les musiciens).
Il nous conte les premiers concerts dans les clubs et bars (notes d'époque à l'appui). Il évoque sa rencontre avec Mick Jagger et des autres membres qui deviendront l'un des plus importants groupe de Rock'n Roll de l'histoire, les Rolling Stones! Il revient bien évidemment sur les aventures et enregistrements des albums qui ont fait la gloire des Stones, mais aussi sur ses projets parallèles et ses diverses collaborations ou rencontres artistiques.

Keith Richards aborde sans fard, ses relations étroites entre chaque membre de son groupe. Les problèmes de drogues ou d'égos des uns et des autres ne sont pas oubliés, mais Keith assume également ses propres erreurs et écarts. Brian Jones en prend pour son grade, mais il n'est pas le seul, son compagnon de toujours Mick Jagger n'est pas épargné. Même si on sent une amitié fraternelle, des blessures tenaces sont présentes suite à des désaccords ou des penchants de diva de l'un, et des addictions importantes de l'autre.
Car forcément qui dit Keith Richards, dit légendes, abus en tout genre, de drogue et d'alcool, et vie tumultueuse qui ferait presque passer la vie de Lemmy pour celle d'un enfant de choeur! Car le guitariste des Rolling Stone n'a pas eu qu'une vie, il en a eu des dizaines! Tel un chat il retombe toujours sur ses pattes. Il nous embarque à travers le monde, de la Jamaïque à St Tropez, en passant par l'Angleterre, les Etats-Unis... Il a failli mourir ou se retrouver emprisonné un si grand nombre de fois que les retournements de situations sont dignes des plus grands films d'espionnage, avec des pirouettes à faire pâlir les héros de Mission Impossible (parfois on frôle même le burlesque).

Il nous ouvre également son cœur et nous offre avec émotions des décès, ruptures ou relations diverses. On croise au gré des pages des grands noms de la musique de Chuck Berry en passant par Marianne Faithfull, John Lennon, les Blues Brothers, Paul Mc Cartney, Pati Labelle (qui nous a quitté récemment) et de nombreux compagnons de route, de fortunes ou d'infortunes qui ont jalonné la vie de Keith Richards.
Quand il aborde sa famille, ses retrouvailles avec son père, le décès de son fils, ses amitiés aux quatre coins du globe, ou même le sauvetage d'un chaton on découvre un Keith Richards des plus sensible qui nous balance en pleine gueule de l'émotion à l'état brut!

Le recueil se conclue de manière touchante sur une petite anecdote concernant sa mère. Chaque lecteur aurait probablement souhaité dévorer encore quelques centaines de feuillets aussi passionnants que les 700 pages parcourues. Mais cette fin emprunte de légèreté et de tendresse colle parfaitement à ce génie intemporel, qui représente plus que quiconque le Rock'n Roll.

Life de Keith Richards aux Editions Points est une bible du Rock, un bouquin comme on en voit rarement, il est peu surprenant qu'il ait rencontré un tel succès. La photo de couverture signée David Lachapelle nous montre un Keith Richards qui se masque le visage, et se tient le crane en s'allumant une clope, sa skull ring bien en évidence. Mais ne vous y trompez pas, dans cet ouvrage il ne nous cache pas grand chose, et nous offre un pan de l'histoire du Rock en plein visage, son histoire, sa vie, pour au final un putain de livre INDISPENSABLE tout simplement!


Chapitre 1 à 13