Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Junius

Reports From The Threshold Of Death

LabelProsthetic Records
stylePost-Rock à l'accent New Wave
formatAlbum
paysUSA
sortieoctobre 2011
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Bon là, j'avoue je n'ai aucune inspiration pour introduire cette chronique. Pas de jeux de mots, ni de faits d'actualité. Junius, c'est encore un groupe inconnu dont tout le monde se fout. Honnêtement, vous allez ouvrir cette page, au mieux regarder le style et la note et vous en aller aussi vite. Prendre le maximum d'info en un minimum de temps et évidemment vous allez passer à coté de Junius, un petit groupe du Massachusetts qui sort déjà son troisième album chez Prosthetic Records.

Le label cite le magazine Rolling Stone et nous vend ce groupe comme « un parfait hybride entre Neurosis et The Smiths ». Nous devons comprendre par là que la musique jouée par Junius a quelque chose de Post. Du Post-Punk au Post-Rock en passant par la New Wave. Un mariage entre tradition et modernité confirmé par les autres noms souvent cités en influence par les médias : My Bloody Valentine, Joy Division et Isis. Paye donc ta beauté et ta tristesse.

Avec toutes ces belles influences plus ou moins vérifiées, elles même ajoutées aux deux premiers albums plus que prometteurs, Reports From The Threshold Of Death ne pouvait pas être un mauvais album... Pourtant Junius n'est pas une formation figée et a une nouvelle fois su faire évoluer sa musique. Il a déjà restructuré ses morceaux de manière à les rendre plus concis et dans le même temps, plus facile d'accès. De la même manière que Katatonia, les morceaux de Junius reposent sur un enchainement refrain-couplet des plus primaires mais comme Katatonia, cela fait mouche. Cette formule n'empêche jamais de s'imprégner pleinement de l'atmosphère (la beauté de la tristesse) des titres. Chanter à tue tête des refrains Ô combien dépressifs sous la douche comme le mémorable « A Universe Without Stars », ça change!! Quoique, pas trop chez moi. Ce format concis donne à la musique de Junius une saveur plus introspective. Les mélodies de The Martyrdom Of A Catastrophist ont presque totalement disparus (hormis le clavier de « The Meeting Of Pasts ») remplacées par des riffs très saturés, comme le vent qui souffle, comme une âme qui veut s'en aller.

Mais l'évolution majeure, on la doit à Joseph E. Martinez. Chanteur de son état, son chant a pris une envergure qu'on ne lui soupçonnait pas. D'une très belle voix assez classique pour un groupe de Post-Rock, on est passé à une des plus belles voix de la scène. Son chant est aérien, lumineux mais également triste et vulnérable à la croisée des chemins entre Robert Smith (The Cure), Jonas Renkse (Katatonia), Chris Martin (Coldplay) et Chino Moreno (Deftones). La ressemblance avec ce dernier devient même troublante sur les deux derniers titres. Alors, si avec ces comparaisons, je n'arrive pas à vous vendre le groupe, je ne sais pas ce que je dois faire.

Une des choses qu'ils restent de The Martyrdom Of A Catastrophist, c'est un concept. Après avoir donné du crédit aux théories très controversées d'Immanuel Velikovky, le groupe s'attache cette fois-ci à parler d'une âme quittant le corps humain après la mort. Je n'ai malheureusement pas les paroles (le label ne les a pas fournies avec les mp3) pour vérifier s'il y a un rapport entre cette album et la théorie des vingt-et-un grammes de Duncan McDougall qui est, elle aussi, justement, très controversée.

Pour comparer ce qui est comparable et rester dans le easy-listenning dépressif, je recommande ce Reports From The Threshold Of Death à tout ceux qui aiment la période récente de Katatonia puisque cet album surpasse Night Is The New Day mais également à tout ceux qui sont nostalgiques de la mélancolie du New-Wave et du Post-Punk des années '80.

1. Betray the Grave
2. All Shall Float
3. Dance on Blood
4. A Universe Without Stars
5. Haunts for Love
6. The Meeting of Pasts
7. (Spirit Guidance)
8. A Reflection on Fire
9. Transcend the Ghost
10. Eidolon & Perispirit