Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Anal Cunt

Wearing Out Our Welcome

LabelWicked Sick Records
styleGaycore
formatAlbum
paysUSA
sortieoctobre 2010
La note de
U-Zine
5.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Faire une chronique d’Anal Cunt c’est très souvent rigolo. Chez la plupart de celles que vous pouvez lire sur le net c’est un peu toujours la foire à la saucisse. Dès qu’il s’agit de chroniquer un groupe qui s’en bat les couilles royale de tout, tu adoptes souvent la même attitude. Donc aujourd’hui deux choix s’offrent à moi et il s’agit là d’un vrai dilemme : est-ce que je joue la carte de l’originalité et je fais une chronique du dernier Anal Cunt en étant sérieux, ou alors je ruine vos yeux de lecteur de la chronique la plus honteuse que je pourrais faire. La première réponse est moins drôle, j’avoue, mais est plus simple pour moi car des chro honteuses, c’est ce que je fais à chaque fois. Raaaaaah je me tâte…

On va déjà perdre un peu de temps en racontant un peu l’histoire du groupe, ça me laissera un instant pour réfléchir à comment je vais faire ma chro. Anal Cunt c’est donc un groupe de Grindcore / Noisecore / Countrycore / Emocore des USA. Créé par Seth Putnam dont l’envie primaire était de se fendre la gueule en faisant de la merde, AxCx comme on le voit écrit ça et là est devenu culte. Basé avant tout sur l’humour et la méchanceté gratuite, Anal Cunt n’a eu jusqu’ici que faire de la musique qu’ils faisaient. J’ai d’ailleurs été étonné sur le dernier opus intitulé « Wearing Out Our Welcome » de voir qu’ils ont fait un effort de ce côté-là. C’est presque écoutable malgré le son de merde, on reconnaît les puka puka et même les blasts ! Et le chant est toujours à chier et yellsé ou clair pour bien qu’on comprenne les paroles. Bref on en parlera plus en détails ensuite. Anal Cunt a pour champ lexical la misogynie, le racisme, l’antisémitisme, les railleries contre les malheureux, les pauvres, les handicapés et surtout les gays. C’est sur ce tout dernier point qu’Anal Cunt se retrouve le plus avec des tubes comme
“Technology is Gay”, “Recycling is gay”, “Pottery's Gay” (La poterie est gay), “The Internet is Gay”, “Windchimes are Gay” (Les carillons à vent sont gays), “The Word "Homophobic" is Gay”, “You are Gay” et en ce qui nous concerne dans cet opus “Caring About Anything Is Gay”. Ca vous fait rire ? Moi aussi. En gros Anal Cunt c’est toujours blessant ou méchant. Tellement qu’une fois ils ont fait THE album of the life: Picnic of Love. C’est le truc ignoble, insupportable de grosse musique de hippie de merde que tu te dois de mettre en fin de soirée quand tout le monde est raide à chier histoire de vraiment les emmerder et de prouver encore une fois au monde que t’es un connard. J’adore faire ça <3 .

Après ils ont quand même une grosse réputation de gros fils de putes les Anal Cunt. On sait pas trop s’ils sont sérieux ou pas et ils disent pas grand-chose sur le sujet. Je sais juste que leurs dates sont très très souvent annulées et qu’à chaque fois ils disent que c’est la faute à l’organisateur qui est gay. Je sais aussi que le chanteur est tombé dans le coma en 2004, qu’il a eu du mal à s’en remettre et que les autres membres du groupe l’ont obligé à monter sur scène en fauteuil roulant et qu’il a chanté des trucs comme « Jack Kevorkian Is Cool », « You're in a Coma » et « Brain Dead ». Quoi, si vous voulez vous marrer je vous conseille de faire un tour par ici : http://www.darklyrics.com/a/analcunt.html.

Après ce long descriptif de ce qu’est Anal Cunt, je vais maintenant vous parler du nouvel album dans le sens où je l’entends :

Celui qui a lu ça est gay !


1. Beating Up N$%&$gers That Sell Fake Crack
2. One Man Ghetto
3. Cop Calling Faggot
4. Tsunasum
5. Get On Your Knees Cunt
6. Don't Offer Me Weak Drugs or I'll Kick Your Fucking Ass
7. Wearing Out Our Welcome
8. Nothing's Offensive Anymore
9. Wasting Time Writing Anal Cunt Songs
10. Caring About Anything Is Gay
11. We Are Anal Cunt

Les autres chroniques