Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

The Angelic Process

Weighing soul with sand

LabelProfound Lore
styleShoegaze/Drone
formatAlbum
sortieoctobre 2007
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Un caresse, un souffle incandescent, une chaleur intimiste, un réconfort...

Puis, soudain, le vide.

Aussi romantiques soient-elle, ces quelques assertions conviennent à merveille à la carrière trop prématurément avortée de The Angelic Process. En quelques mots, K.Angylus et M.Dragynfly, mari et femme de leur état ont choisi la veine shoegaze tendance claustrophobe comme témoin de leur union musicale, dès 1999. Une carrière anonyme et des empreintes peu identifiables caractériseront leurs quelques sorties, Weighing souls with sand était annoncé en 2007 comme l’épitaphe symbolique du couple, K.Angylus souffrant d’un mal irréversible l’empêchant de pratiquer la batterie, dont il était en charge, en plus de la guitare et des vocaux.

Si cette défaite par forfait semblait toute légitime et bien entendu inévitable, les actualités, maigres mais existantes, ayant fait suite à la parution de l’album ont un peu épaissi le mystère qui entourait cette entité insaisissable, talentueuse et terriblement discrète. Sans raison apparente, K.Angylus a mis fin à ses jours, quelques mois seulement après la sortie de cet album...

Weighing soul with Sand résonnera depuis comme une ultime manifestation de deux âmes torturées, tragiquement réduites au silence. L’écoute de cet atypique opus sera d’autant plus frappante qu’elle sera presque perçue comme l’audition d’une œuvre post-mortem, qui certes expliquera sa torpeur et son asphyxie générale, mais qui apparaîtra sous un jour nouveau, exaltant malgré les drames qui s’en sont suivis la sincérité la plus absolue.

Si …And your Blood is Full of Honey, distribué un an auparavant, emprisonnait déjà l’auditeur dans un cocon shoegaze assaillit de riffs vindicatifs, à la distorsion poisseuse, Weighing soul with sand ne filtre aucune lumière, ne s’émancipe jamais, cet album est un repli sur lui-même. Sa qualité de mixage, indiscutable mise à tout instant sur l’étouffement des sons, tant et si bien que l’oreille peu avertie ou inattentive ne parviendra pas à distinguer ce qu’il ressort de ce magma sonore.
Bâtie autour d’une architecture shoegaze solide, la musique de The Angelic Process perfore sa carcasse un peu trop rock et épurée, pour creuser plus profondément vers les abimes. Un mur impénétrable s’installe entre l’auditeur et le créateur, ce dernier est pudique, et ne laisse s’introduire dans son univers si introspectif que les plus persévérants d’entre vous, ceux qui sauront à force d’écoutes humer les essences racées qui s’émanent de l’album. Claviers, basse, lignes de distorsion pures et vocaux clairs, scandés mais noyés, se muent en une seule et même onde vibrante, en un unique bastion, étroit et suffocant, au cœur duquel une bataille fait rage.
On se noie dans des eaux troubles, on perd pieds, parfois, mais aussi étrange que cela puisse paraître, on se réjouit de s’être invité dans cette œuvre impudique, qui constitue pour nous, une expérience cohérente, qui frôle les limites du drone sans jamais les embrasser pleinement. Vous serez tour à tour malmenés par les sinistres atmosphères qui traversent l’album, rassérénés par son unité presque chaleureuse, en dépit de son indescriptible mais indubitable mélancolie.

Il m’est très délicat de décrire avec justesse cet album et/ou le respect que j’entretiens à l’égard de The Angelic Process. Ainsi et vous l’aurez entendu comme tel, c’est avec les sentiments qui m’animent à son écoute que cette chronique à été écrite.
Car The Angelic Process résonnera en vous, si tant est que vous n’y seriez pas totalement hermétiques.
Une œuvre très personnelle, aussi méconnue qu’introspective, riche et intelligente, qui ne change pas de dimension en dépit des actualités sinistres qui ont suivi sa sortie, voilà qui peut aussi caractériser un album de qualité.
Auditeurs en mal de sensations inédites, ce groupe est fait pour vous.
Quant à toi The Angelic Process. Mes plus sincères condoléances. Et ma sincère admiration aussi.

1. The Promise of Snakes
2. Million Year Summer
3. The Resonance of Goodbye
4. We All Die Laughing
5. Dying in A - Minor
6. Weighing Souls With Sand
7. Mouvement - World Deafening Eclipse
8. Burning in the Undertow of God
9. Mouvement - The Smoke of Her Burning