Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

MyGrain

MyGrain

LabelSpinefarm
styleDeath Mélodique Moderne
formatAlbum
paysFinlande
sortiejanvier 2010
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

S’il vous plaît, ne commencez pas avec vos jeux de mots enfantins. MyGrain vaut bien mieux que cela. Cette formation qui nous vient de Finlande pratique un Death Mélodique moderne comme on en fait beaucoup (trop ?) à l’heure actuelle qui n’a pourtant rien à envier aux grands noms du genre qui s’y sont essayés et ne sont plus que l’ombre d’eux même. Qui a dit In Flames et Soilwork ?

Le nom m’avait fait tilt aux détours de certaines chroniques, généralement, élogieuses, j’ai donc profité de la sortie de leur nouvel album éponyme pour me forger ma propre opinion. MyGrain, c’est déjà l’histoire d’un groupe qui m’a réconcilié avec les chants clairs sur les refrains propre au Metalcore. C’est l’exemple même qu’on peut rechercher l’accroche sans être putassier et gâcher un morceau pêchu. Forcément, avec ce genre de compositions, on n’est jamais vraiment surpris, on sait que le chant clair fera son apparition mais la question est de savoir quand. En effet, les morceaux sont tellement bien construits et fignolés qu’il faut du temps pour amener un refrain accrocheur sans que celui ci ne gâche la dynamique de morceaux qui reste assez rapide et violente. MyGrain arrive parfaitement à mêler ses influences Pop avec une musique très Thrashy. Le pire dans tout ça, c’est qu’on éprouve même de la honte à attendre avec impatience les refrains qui sont toujours très agréables (le chant ne sonne pas artificiel, ni superficiel et devient même touchant) et se chantonnent assez facilement. Pour la douche, c’est juste parfait.

Bon j’abuse, MyGrain vaut bien mieux que l’étiquette d’une musique sans prise de tête pour chanter toute la journée. Déjà, les morceaux sont plutôt longs durant entre quatre et plus de six minutes. Les morceaux ne peuvent donc se résumer aux structures classiques et les breaks et soli prennent une place très importantes dans sa musique. L’élément qui permet vraiment au groupe de se démarquer, c’est sa claviériste Eve Kojo (que l’on retrouve dans le groupe de Doom Death\Swallow The Sun-like, Ablaze In Hatred) qui est mise aux premiers plans par la production de maître Dan Swano. Oui, MyGrain, c’est aussi une musique pour boite de nuit avec ses claviers kitchs à la limite du techno mais qui mis avec à coté de guitares inspirées prend une toute autre dimension. J’insiste bien sur le terme inspiré car Mygrain, ce n’est pas un énième groupe ne jouant que sur une corde et ne faisant reposer sa musique que sur le clavier. Ils se rapprochent pas mal en ce sens de Machinae Supremacy sans tomber dans les sons de Nintendo, non plus.

Les guitares sont quand même là pour jouer un rôle des plus importants. Leurs plans sont plus violents que sur le précédent album, Signs Of Existence, et sont souvent bien plus Thrash que Death Mélodique pur et dur même s’ils laissent la place par moment à des tapings bien excellents (L’entrée en matière sur « Into The Parallel Universe » nous fait décoller). Toujours au niveau des guitares, ce qui me subjugue, c’est la qualité des soli de Mr. Downhill qui en mettent plein la vue et qui racontent une histoire (« Shadow People » ou le tube de ce début d’année « Of Immortal Aeons ») et c’est bien à ce niveau qu’on reconnaît les grands guitaristes.

Et dans tout cet univers qui aurait pu très vite se terminer en fouttoir, Dan Swano a réussi à donner de la place à chacun des instruments, y compris à la basse qui n’est même pas étouffé par le reste de la musique.

La recette de MyGrain a déjà été utilisé à de nombreuses reprises et on n’est jamais vraiment surpris par cet album éponyme. Cependant, là où de nombreux groupe se sont complètement plantés avec celle-ci (Soilwork en tête), MyGrain s’en sort avec style et brio même si on en attend de plus en plus. Comme quoi on peut, tout à fait, faire du Metal extrême, être accrocheur et créer des ambiances.

On connaissait la scène de Goteborg, il faudra désormais faire avec la scène finlandaise car entre Insomnium, qui reste le leader, et MyGrain, elle possède deux des groupes les plus intéressants de la scène Death Mélodique actuelle.

1. Into the Parallel Universe
2. Shadow People
3. Dust Devils and Cosmic Storms
4. Of Immortal Aeons
5. A Clockwork Apocalypse
6. Eye of the Void
7. Trapped in an Hourglass
8. Xenomorphic
9. Cataclysm Child