Chronique Retour

Album

09/03/21 - S.A.D.E

Melvins

Working With God

LabelIpecac Recordings
styleDoom / Grunge
formatAlbum
paysUSA
sortiefévrier 2021
La note de
S.A.D.E
8/10


S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Toujours aussi infatigables, les Melvins sont de retour cette année après un Pinkus Abortion Technician sorti en 2018 plus bizarre et décousu que jamais (un peu trop pour moi, d'ailleurs). Et c'est avec son line-up version 1983, déjà réuni pour Tres Cabrones (2013), à savoir les indéboulonnables King Buzzo et Dale Crover (qui prend cette fois-ci la basse) accompagnées de Mike Dillard (premier batteur du groupe), que les Melvins se sont attaqué à ce nouvel album, Working With God.

C'est donc dans un style et des sonorités plus proches de son début de carrière que replonge le trio sur cet album, un ton plus classique et moins expérimentalo-perché. Ce qui ne les empêche pas de débuter l'album par une reprise de I Get Around des Beach Boys, réinterprétée sous le titre de I Fuck Aroud, avec tout la poésie qui découle de cette (légère) modification. Mais, passé cette entrée en matière, on se retrouve bel et bien dans cet esprit doomesque lorgnant sur ce qu'on appelait pas encore le grunge qui a fait la renomée du groupe à ses débuts. Le son est un peu pâteux, collant, soutenant un riffing comme Buzzo en a le secret, bizarrement tordu mais néanmoins parfaitement efficace. On retrouve l'influences de Black Sab' dont les Melvins s'étaient largement affranchis ces dernières années ainsi qu'un aspect doom américain façon Pentagram ou Saint Vitus (Bouncing Rick, Caddy Daddy, Hot Fish), le genre de trucs qui donnent envie d'étendues vides et désertes. Sauf que, bien sûr, nous avons à faire ici aux Melvins et ils ne peuvent pas s'empêcher de caser des étrangetés : ligne de chant inattendue (Brain The Horse-Faced Goon), arrangements synthétiques tous chelous (Bouncing Rick, Hot Fish) ou changement sans préavis de ton parsèment allégrement l'album, confirmant si cela était encore nécessaire que Buzzo et ses compères ne font et ne feront définitivement rien comme tout le monde.

Il y a également le retour d'un esprit punk dans Working With God, en témoignent des titres comme Boy Mike ou Hund mais toujours avec ce son un peu étouffé, donnant aux riffs plus nerveux un aspect agressif sans l'être vraiment. Et bien sûr, l'humour propre au groupe est une nouvelle fois présent : avec le premier morceau déjà mentionné, mais aussi le titre Fuck You et son final improbable, le début absurde de Brian, The Horse-Faced Goon ou encore cette étrange berceuse a capella qui clot l'album.

Après presque quarante ans de carrière et vingt-quatre albums, les Melvins semblent toujours aussi en forme : tant sur le rythme que la qualité et la diversité de leur sortie, ils demeurent impressionnants et difficilement égalables. Même en regardant dans le rétro et en retournant farfouiller du côté de leurs origines, les Melvins parviennent à être pertinents, originaux et évitent sans problème l'écueil de l'album nostalgie mal foutu. Working With God est clairement un bon album des Américains, moins perché que leurs sorties récentes, plus accessible. Possiblement une très bonne porte d'entrée pour leur disco touffue.

Tracklist de Workind With God :
01.I Fuck Around
02.Negative No No
03.Bouncing Rick
04.Caddy Daddy
05.1 Brian, The Horse-Faced Goon
06.Brian, The Horse-Faced Goon
07.Boy Mike
08.1 Fuck You
09.Fuck You
10.The Great Good Place
11.Hot Fish
12.Hund
13.Good Night Sweetheart