Chronique Retour

Album

20/01/21 - ZSK

Kaunis Kuolematon

Syttyköön Toinen Aurinko

LabelNoble Demon
styleDark Metal
formatAlbum
paysFinlande
sortienovembre 2020
La note de
ZSK
7.5/10


ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

2020 s’est terminée, vade retro satanas mais il y a quand même quelques albums restants à ne pas négliger. Des albums tristes comme 2020, mais dont la mélancolie peut tout de même s’avérer touchante à certains égards. Et quoi de mieux qu’un groupe finlandais, contrée maître ès Metal mélancolique, pour nous proposer un énième album plein d’émotions mélodiques ? Attardons-nous donc sur le 3ème album de Kaunis Kuolematon, nettement moins connu que ses compatriotes d’Amorphis ou autre Wolfheart mais qui n’est pas loin de faire aussi bien (voire meilleur que ce que fait Amorphis passé Silent Waters à mon sens…). Le groupe existe depuis 2012 et j’avais déjà refait l’historique avec la chronique de Vapaus (2017) donc je ne vais pas m’étendre à nouveau dessus. Toujours est-il que le groupe avait convaincu dès son premier opus Kylmä Kaunis Maailma (2014), avec une très bonne production, de bons chants, de belles mélodies et des compos mordantes, parfois même assez originales, malgré un ancrage évident dans le style Doom/Death mélodique ou « Dark Metal ». Dommage que, comme beaucoup, le groupe avait semblé régresser un tantinet sur la forme pour Vapaus, même si la qualité de composition et d’exécution restaient au rendez-vous. Il fallait donc vraiment confirmer tout ça, et un premier aperçu de l’évolution de Kaunis Kuolematon avait été fait sur l’EP Elämä Ei Tarvitse Minua en 2019. Un an plus tard, voilà donc le 3ème full-length des Finlandais, qui aiment bien nous faire constater la dureté de leur langue vu qu’après Kylmä Kaunis Maailma (« Magnifique monde froid ») et Elämä Ei Tarvitse Minua (« La vie n’a pas besoin de moi »), c’est le non moins prononçable Syttyköön Toinen Aurinko (« Laisse un autre soleil s’illuminer ») qui nous attend. Kaunis Kuolematon, à l’instar de Vorna, est vraiment un groupe finlandais jusqu’au bout des ongles…

Pas grand-chose ne bouge, ni même au sein du line-up toujours constitué du même quintette qu’au premier jour visiblement. On saura donc à quoi s’attendre. Un trio de chant growl/crié/clair, des guitares lourdes, beaucoup de mélodies et une atmosphère glaciale et enneigée. Côté production, bon point, on rebascule plutôt vers la clarté et la puissance de Kylmä Kaunis Maailma, sans en faire des tonnes et en restant un minimum abrasif. Musicalement, on se situe entre les aspirations plus singulières et modernes de Kylmä Kaunis Maailma et la tradition Doom/Death mélancolique de Vapaus. Cela fait de Syttyköön Toinen Aurinko l’album le plus complet de Kaunis Kuolematon à ce jour. Et qui semble assumer un centrage autour d’un véritable « Dark Metal » finlandais plutôt que d’avoir moult références Doom/Death et même Mélodeath. Résultat, le groupe va aussi en profiter pour multiplier les passages assez épiques, et nous met d’ailleurs bien dans l’ambiance avec la belle intro qu’est "Sub Idem Tempus". Le morceau-titre démarre ensuite l’album de manière monumentale, entre grosses voix et synthés apportant une touche sympho, et même quelques sonorités originales pour renforcer l’ambiance hivernale si particulière. Les quelques aspérités héritées de Kylmä Kaunis Maailma sont encore là, mais Kaunis Kuolematon va vite rebasculer dans le côté le plus mélodique de son répertoire, dès "Hautajaiset" où l’on déguste avec plaisir le très beau chant clair de Mikko Heikkilä et les mélodies appuyées. Le souffle épique « à la finlandaise » s’installe alors, et ce dès le plus lourd mais finalement aéré "Mustavalkoinen". Mais Kaunis Kuolematon reste un groupe extrême et le fleuve "Kylmä Maa" est là pour le prouver, avec plus de touches Black (chant, trémolos, batterie) ; cependant l’aspect froid et épique est toujours présent, il accompagnera finalement la quasi-intégralité des 52 minutes de Syttyköön Toinen Aurinko, même s’il n’a pas encore atteint son firmament.

On s’en rapproche avec le très enlevé - et toujours parfaitement agrémenté d’un chant clair de qualité - "Kuolevan Surun Alla" qui se finit d’ailleurs par une pause acoustique. Qui fait office de transition pour l’intro de "Paha Ihminen", et c’est là que Kaunis Kuolematon atteint la quintessence de son inspiration pour une fin d’album assez somptueuse. Les leads sont tout bonnement excellents, l’intégration des éléments extrêmes est pertinente, tout y est finalement et le groupe finlandais tutoie le sommet de son art pendant plus de 6 minutes. Syttyköön Toinen Aurinko se conclut donc en fanfare, avec les très belles mélodies de "Särkynyt" et son sympathique côté « Black à claviers », puis les excellentes compos tout du long du grand final "Hyvästi" - qui se traduit tout simplement par… « au revoir ». Espérons que ça ne soit pas un « au revoir » à la VGE pour Kaunis Kuolematon qui a encore des choses à dire. Syttyköön Toinen Aurinko n’est pas encore un album parfait, il faut dire que l’ensemble demeure assez classique dans le registre « Metal extrême mélancolique » 100% finlandais. C’est un album assez linéaire qui nécessite de se laisser porter par son souffle et son ambiance très nordiques, qui manque d’un réel tube ou morceau de référence pour relever le tout, même si "Paha Ihminen" se défend bien et en est assurément sa meilleure pièce. On retient surtout les plus belles mélodies, mais c’est déjà pas mal et surtout de ce côté Kaunis Kuolematon s’est montré très inspiré. Il y a quand même matière à rivaliser avec un Wolfheart qui stagne un tantinet passé son premier album, et Kaunis Kuolematon avec sa volonté de brasser large (Metal tour à tour lourd et extrême et très mélodique et aéré, trio de chants) a surtout les moyens de mettre tout le monde d’accord. Kylmä Kaunis Maailma était peut-être un peu plus personnel et garde encore ma préférence, mais Syttyköön Toinen Aurinko relève bien Vapaus et met Kaunis Kuolematon sur une bonne voie. Celle d’un « Dark Metal » de référence et de qualité. A réserver aux plus stricts amateurs de Metal mélancolique typiquement finlandais, mais Kaunis Kuolematon est un nom qui devrait faire office de mètre-étalon en la matière plus il étoffera sa discographie.

 

Tracklist de Syttyköön Toinen Aurinko :

1. Sub Idem Tempus (2:43)
2. Syttyköön Toinen Aurinko (5:47)
3. Hautajaiset (5:04)
4. Mustavalkoinen (5:59)
5. Kylmä Maa (7:01)
6. Kuolevan Surun Alla (6:44)
7. Paha Ihminen (6:17)
8. Särkynyt (5:09)
9. Hyvästi (7:32)

 

Les autres chroniques