Chronique Retour

Album

26/09/20 - Matthias

Beyond Helvete

MMXX

LabelImmortal Frost Productions
styleBlack Metal
formatAlbum
paysAllemagne
sortieseptembre 2020
La note de
Matthias
7.5/10


Matthias

Renégat.

Les détresses mentales servent assez souvent de source d'inspiration dans le metal extrême ; on peut citer Medico Peste et son « schizophrenic black metal » ou encore, dans un genre totalement différent, Amenra, dont les compositions s'inspirent de manière assumée des propres états d'âme de son frontman Colin van Eeckhout, lequel expose d'ailleurs parfois ses œuvres, comme au musée de la psychiatrie de Gand. Quoiqu'il en soit, catharsis pour certains, appel aux secours pour d'autres, la musique est bien souvent indissociable de l'expression d'une certaine folie ou d'un mal-être certain.

Le cas Beyond Helvete est encore bien particulier ; projet solo et visiblement très personnel de Natrgaard, musicien allemand qui semble en avoir enchaîné pas mal dès un très jeune âge, sous le nom duquel dont sortis coup sur coup deux premiers albums, en 2011 et 2012. Des œuvres qu'on qualifierait sans doute un peu trop vite de DSBM, car, malgré des thématiques centrées sur la dépression et la solitude, les compositions sont plus variées que ce que sous-entend habituellement cette appelation. Certaines s'approchent en effet de ce sous-genre par leur aspect répétitif et lancinant, d'autres au contraire virent soudainement vers une rugosité plus proche du black metal fondamental. Seul véritable fil conducteur : la voix de Natrgaard, torturée, scandant ses idées noires sur la nature, l'humanité, ou son rapport à l'idéal d'accomplissement personnel en d'obsédantes circonvolutions. Et puis plus rien. Huit ans de silence, sans le moindre signe de vie de la part d'aucun des projets musicaux connus du bonhomme, ce qui dans son cas pouvait tant faire songer à une rédemption salutaire qu'à une fin tragique.

Huit ans après donc, Beyond Helvete revient pour ce troisième album, très sobrement intitulé MMXX, le nouveau nombre symbole de toutes les calamités. Dès "The Way To Entelechy" la guitare résonne, aussi répétitive qu'entêtante, pendant que la voix ô combien reconnaissable tournoie dans une brume d'effet sonores qui rappelle assez les états d'âme précédents, mais "Signs In The Sand" nous propose une instrumentation plus agressive, nerveuse même qui éloigne quelque peu Beyond Helvete du black metal proprement dit. N'y aurait-il pas même un peu du punch du hardcore US des années 90 dans les riffs au plomb fondu et les breaks de "Crowd of Faceless" ? Le chanteur en tout cas se permet même un discret passage à la voix claire qui ne manque pas d'à propos.

Si MMXX marque une ouverture vers des influences différentes des canons du black metal qui restaient dominants sur les deux premiers albums de Beyond Helvete, les différents morceaux peuvent toutefois sembler un peu répétitifs. C'est probablement intentionnel, comme une interprétation du châtiment de Sysyphe auquel peut s'apparenter la vie pour des personnes en détresse mentale profonde, et cela rend d'autant plus efficaces les quelques variations, de la phase maniaque et agressive de "From The Knowledge Of Ignorance" à la longue agonie de l'espoir sur la note finale de "The Search For Truth". Album déroutant, et certes parfois imparfait, MMXX bénéficie quand même de moments de puissance capables de remuer l'auditeur néophyte. Quant aux fans de la première heure de Beyond Helvete, je serais très curieux de découvrir leur opinion sur le retour du phénix furieux qu'est Natrgaard !

Setlist:

Intro

The Way To Entelechy

Signs In The Sand

Crowd Of Faceless

From The Knowledge Of Ignorance

The Search For Truth

MMXX