Chronique Retour

Album

11/05/20 - Raton

Combatwoundedveteran

I Know a Girl Who Develops Crime Scene Photos

LabelNo Idea Records
styleMélange bordélique de styles qui finissent par -violence ou -core
formatAlbum
paysUSA
sortiejuillet 1999
La note de
Raton
6/10


Raton

Amateur de post-musique, de larsens et de gelée de groseilles.

Si ce n'est pas aussi évident aujourd'hui, en sortant un tel disque en 1999, Combatwoundedveteran était à l'avant-garde des musiques extrêmes et offrait (probablement sans le savoir comme le témoigne cette vieille interview à l'arrache, les miracles de la sérendipité) une approche nouvelle de genres qui restaient encore largement à défricher.

Proposition musicale éphémère (comme c'est souvent de rigueur dans ces scènes), Combatwoundedveteran aura proposé 6 splits et un seul album en l'espace de 7 ans ; ce qui reste tout de même plus que la palanquée de projets screamo/powerviolence qui se sont éteints après deux EPs et trois maigres années d'existence.
Paradoxalement, alors qu'aujourd'hui Combatwoundedveteran est considéré comme un groupe majeur dans l'histoire des musiques écorchées extrêmes (PxV et ExV), les membres du groupe voyaient ce projet comme une blague ou un passe-temps. Dans l'interview citée plus haut, Chris Norris, le chanteur, déclare même "We’re just a bunch of idiots who like playing noisy music".
En parallèle, Reversal of Man, qui réunissait 3 des membres, était perçu comme le groupe sérieux et à plein temps. Là où CWV est passé à la postérité, Reversal of Man a été malheureusement relativement oublié (malgré une qualité indéniable).

Sur cet album, le groupe a une solide base grindcore à l'américaine et y incorpore des influences diverses pour compléter la radicalité du spectre sonore. Pourtant installé sur la côté Est, on ressent fortement l'influence prédominante de la scène californienne de powerviolence (Man Is the Bastard, Neanderthal, Infest), à laquelle les membres ajoutent une évidente sensibilité screamo/emoviolence. On ressent particulièrement cette dernière dans la structure des morceaux qui rappelle Orchid (avec lesquels CWV a sorti un split la même année) ainsi que dans les titres longs et imagés.

S'ajoutent à cela des essais chaotiques et dissonants évoquant le math rock et le mathcore naissant dont ils assument clairement les influences. Le tout est placé dans un écrin volontiers bruitiste dont le dernier morceau, à la forme traditionnellement plus longue, vient parapher un manifeste de violence et de hargne.

Mais avec toutes les innovations et albums cultes ayant marqué le début des années 2000, même avec du recul il est difficile de trouver à Combatwoundedveteran un véritable intérêt moderne. Efficace et dense, il n'en reste pas moins une éruption brouillonne dont la forme sera largement perfectionnée par d'autres groupes dans les années qui suivirent.

Anecdote en guise de PS : à l'époque de la sortie du disque, Chris et le groupe prétendaient que la pochette avait été réalisée par un duo d'artistes appelé "The Amputees". Dans l'interview vous pouvez même lire le nom de ces deux artistes, la passion de l'un pour les crânes à cause de son amour passé pour le death metal, et le goût de l'autre pour réaliser les typos et les habillages. En réalité, Chris avait inventé ces deux personnes pour dissimuler le fait qu'il réalisait lui-même les pochettes. A partir de 2001, il abandonne ces identités fictives et adopte le pseudo de Steak Mtn. Il met fin à ses projets musicaux et se lance dans le milieu artistique. Au cours de sa carrière il a réalisé des pochettes et des visuels pour différents groupes (notamment le Transgender Dysphoria Blues de Against Me!) et a travaillé comme décorateur sur des tournages de films pornographiques. Vous pouvez en apprendre davantage avec cette fascinante interview.

 

Tracklist :

1. My Spine! My Spine! My Spine! (1:17)
2. Watching Stock Car Racing on My Wedding Night (0:41)
3. Propaganda Films Shot With a Sitcom Script (0:56)
4. Assassination Attempt Part (20:51)
5. I Talk, You Listen (0:55)
6. You'll Never Be Where I Am, Ever in Your Life (1:02)
7. Fuck the Ghouls (0:17)
8. Mercury Streams, the Proliferation of Foreign Matter (0:42)
9. One Arm Left (0:38)
10. Folded Space: Lead Poisoning & Distortion (1:18)
11. You Win, I'm Stupid (1:03)
12. Appendix: Proportion Zero (0:33)
13. Operation: Head Superimposed (0:52)
14. You Make Statements Concerning Things That You Know Nothing About (0:50)
15. Christ, My Leg Is Sore (1:19)
16. Let the Surgical Strike Begin (1:13)
17. One Third of the Perfect Man (0:48)
18. The 7-10 Split (0:37)
19. The Party Asteroid Apocalypse (3:17)