Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Anvil

Anvil ! The Story of Anvil

LabelAbramorama - TF1 vidéo
styleDocumentaire indispensable
formatAlbum
paysUSA
sortieaoût 2010
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

 



Le hasard fait parfois bien les choses. Une visite sur un site web spécialisé dans le cinéma, une recherche de films qui devraient sortir prochainement, une affiche à la Spinal Tap qui vous intrigue, une recherche plus approfondie sur ce film, la vision de ce documentaire par pure curiosité, et au final vous vous prenez une grosse tarte derrière le coin du nez en voyant peu après, probablement, l'un des meilleurs documentaires sur un groupe Metal qui ait jamais été tourné. Ni plus ni moins un film INDISPENSABLE à toute personne appréciant la musique Metal, et le rock en général. Ce film c'est Anvil : The Story of Anvil réalisé par Sacha Gervasi.

Retour en arrière, et petite présentation de ce groupe Anvil (enclume en anglais). En 1977 un groupe se forme au Canada, avec Robb 'Geza' Reiner à la batterie et Steve 'Lips' Kudlow au chant et à la guitare. Anvil sera ni plus ni moins avec leur premier album en 1981, HARD ‘N’ HEAVY (tiens ça ne vous rappelle pas le nom d'un magazine?) un des précurseurs du Speed Metal, bien avant l'avènement du fameux Big Four. Le groupe connu un début de reconnaissance et même une tournée au Japon dans les années 1980 avec en co-tête d'affiche des groupes comme Scorpions, Bon Jovi, Whitesnake... Malheureusement le succès tient parfois à peu de chose, un mauvais management, des mauvais choix de maisons de disque, et Anvil qui avait influencé Metallica, Slash, Motorhead, Slayer, Anthrax et bien d'autres groupes est tombé dans l'oubli au fil des années, pour être seulement connu de quelques initiés jusqu'à ce documentaire réalisé par Sacha Gervasi. Gervasi est un ami et fan de longue date du groupe, qui les avait accompagné dans les années 1980 en tournée et les avait perdu de vue, et qui, se décida à savoir ce qu'ils étaient devenus. Ce documentaire fut tourné durant la période 2005-2007 et est un superbe hommage à un groupe qui aurait du avoir une toute autre carrière que la sienne.

Comme il est mentionné un peu plus haut, Anvil est un groupe canadien qui fut un des précurseurs du speed metal, et ce documentaire Anvil : The Story of Anvil, débute par des images du Super Rock Festival en 1984 au Japon, qui voyait les plus grands groupes du moment faire une tournée commune au pays du soleil levant. On y voit donc des images d'archives de ces concerts, de Scorpions, Whitesnake, Bon Jovi, qui ont tous vendus des millions d'albums par la suite, sauf un... Anvil. Suivent des archives vidéos de ce groupe canadien lors de cette même tournée, tenue SM pour le chanteur, et public nippon en transe reprenant le refrain de Metal On Metal en choeur. La suite est surréaliste, des interviews d'artistes de renommée internationale (Slash, Lemmy, Lars Ulrich, Tom Araya, Scott Ian) de journalistes spécialisés, de managers vantant le côté novateur avec l'album Metal On Metal, les influences, et le talent du groupe Anvil qui a marqué l'histoire de la musique, mais aussi une incompréhension et un constat de ratage de carrière de ce même groupe, qui ne rencontra pas le succès qui aurait du être le sien. Le film ensuite revient à notre époque et on retrouve une trentaine d'années après cette tournée au Japon, le chanteur à Toronto qui exerce le métier de livreur, et le batteur qui influença Lars Ulrich qui lui désormais joue du marteau piqueur... Mais depuis toutes ces années Anvil existe toujours, et a continué d'enregistrer des disques, et de faire des petits concerts, la passion est intacte, mais le public est restreint, et l'entourage professionnel quasi nul. Certains groupes sont là au bon moment et ont le coup de pouce du destin, pour Anvil il est passé à côté.
 



Ce documentaire est aussi une putain de belle histoire d'amitié entre ces deux musiciens, passionnés qui durant 30 ans n'ont jamais lâché leur rêve autour du rock'n roll et du Metal. Difficile d'imaginer un groupe voué à un brillant avenir, désormais dans un quasi anonymat. Le réalisateur suit donc Anvil dans leur vie de tous les jours, et le projet de tournée en Europe, qui est lancé par la petite amie du second guitariste du groupe. Et là c'est parti pour une série de scènes dignes de Spinal Tap ou Almost Famous (Presque Célèbre) à croire que le groupe est maudit. Entre arnaque, trains manqués, avions loupés, concerts devant 3 pelés et un tondu, et j'en passe, on alterne entre le rire et une véritable émotion, de se dire aussi que ce groupe ne mérite pas un tel acharnement du destin. Le documentaire est filmé si on devait faire une comparaison, à la manière de Some Kind of Monster, suivant à la fois le groupe et alternant avec des interviews et scène de la vie quotidienne. Le réalisateur n'oublie pas non plus de faire témoigner des proches, des fans et la famille du groupe. Les membres du groupe se livrent face caméra de manière très intimiste et troublante. On suit également le parcours du combattant lorsque Anvil enregistre par ses propres moyens son nouvel album et va démarcher les différentes maisons de disques et producteurs pour pouvoir enregistrer convenablement, et tenter de commercialiser leur nouveau CD, ainsi que les nombreux sacrifices qu'ils vont faire pour tenter d'arriver à leurs fins.

Je ne vais pas dévoiler le reste du film pour vous laisser la surprise de découvrir ce magnifique documentaire, qui a une fin heureuse, vous vous en doutez puisque si vous jetez un oeil aux programmations de festival de l'été 2010, Anvil y est programmé à de nombreuses reprises (passage remarqué au Hellfest et au Wacken notemment). Pour compléter cette chronique du documentaire Anvil : The Story of Anvil, sachez tout d'abord qu'il était seulement disponible en DVD et Blue ray en zone 1 et en zone UK, et qu'il est disponible désormais en France via TF1 Vidéo.
Ensuite pour être simple et précis ce documentaire est un vibrant hommage à la musique Metal et à un groupe (qui pourrait être le votre) qui a cru en sa musique, à son talent et malgré 30 ans de désillusions a continué de croire et de vouloir vivre son rêve. Enfin ce film alterne émotion, moments hilarants, des passages musicaux, des interviews d'artistes de renommée internationale qui ne tarissent pas d'éloge en parlant d'Anvil, et puis enfin, ce film montre une superbe histoire d'amitié entre deux musiciens talentueux ( vraiment attachants et un peu barrés aussi) unis comme deux frères par amour de la musique.
En conclusion ce film est à classer aux côtés de Some Kind Of Monster, ou Iron Maiden Flight 666, de part sa qualité, le traitement proposé mais avec une émotion différente et une véritable envie de voir ce groupe réussir à retrouver le succès qu'il mérite, qui va vous habiter en le voyant. Anvil : The Story of Anvil réalisé par Sacha Gervasi est une pièce de maître qui fut d'ailleurs primé dans de nombreux festivals et acclamé par la presse internationale. Michael Moore lui même déclara que ce documentaire est le meilleur qu'il ait vu ces dernières années!! Pour faire court, tout simplement un des meilleurs film sur un groupe de musique fait à ce jour, et un docu INDISPENSABLE pour tout amateur de musique Metal.
On peut regretter que l'édition française de ce DVD, chez TF1 Vidéo ne comporte aucun, des bonus disponibles sur l'édition zone 1... Dommage.
 



Documentaire Anvil ! The Story of Anvil
Aucun Bonus sur l'édition française
Bonus zone 1 :
Commentaires audio du réalisateur ainsi que de Lips Kudlow et Robb Reiner
Version longue de l'interview de Lars Ulrich
Scènes coupées au montage
Divers bonus