Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Marillion

Recital Of The Script

LabelEMI
styleRock Néo Progressif
formatAlbum
paysAngleterre
sortiejuin 2009
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Retour en 1983 aujourd'hui avec un dvd qui n'a peut être pas grand chose à faire sur U-zine. Mais peu importe, il serait trop dommageable pour des amoureux de musique de passer à coté de ce petit bijoux qu'est Recital Of The Script.

Remettons les choses dans leur contexte, ce concert filmé à l'Hammersmith de Londres est le premier concert filmé de Marillion au tout tout début de sa carrière alors que le groupe n'avait qu'un album derrière lui, Script For A Jester's Tear et des singles en tout genre (« Market Square Heroes »). Le groupe comptait alors dans ses rangs le charismatique chanteur nommé Fish, vu par beaucoup comme un poète des temps modernes et qui est d'une présence remarquable et déstabilisante sur scène. On retrouvait également derrière la batterie Mick Pointer pour lequel ce concert sera le dernier avec le groupe.

J'ai acheté ce dvd un peu par hasard en me basant sur des chroniques et sans connaître la moindre note de Marillion auparavant. Cela ne m'a pas empêché de me prendre une claque phénoménale devant ce monument de mélancolie et de mélodie. Rarement j'ai vu un chanteur s'impliquer autant que Fish sur scène. Il arrive en pyjama, maquillé à la manière de Peter Gabriel de Genesis, principale influence du groupe à l'époque et éclipse le reste du groupe tout simplement qui, il est vrai, est des plus statiques (Steve Rothery est planqué derrière Fish entre les claviers et la batterie) hormis le bassiste Pete Trewavas (qu'on peut retrouver également aujourd'hui dans Transatlantic) avec son jeu au mediator unique qui fait groover dans les chaumières. Le groupe n'a juste qu'à divinement jouer comme il sait le faire, Fish fera le reste. Pourtant, il ne semble pas forcément être le chanteur le plus juste qui soit mais il met une telle conviction dans son interprétation qu'on oublié tout bien vite. Son chant est rempli d'émotion qu'il sait partager avec le public de manière déroutante. Quelques exemples : en mimant de jeter son cœur au public sur « Script For A Jester's Tear », en fusillant avec son pied de micro le public sur les rythmes de la batterie de « Forgotten Sons » et je pourrais vous en dire plus mais il vous faut garder un minimum de surprise pour apprécier ce grand concert.

Néanmoins, le groupe n'ayant pas assez de matières à proposer, le concert est relativement court (à peine une heure vingt pour huit titres). Ce n'est pourtant pas la faute du groupe de rallonger la durée des morceaux en prolongeant les breaks et les soli et en proposant de nouvelles choses (le jam aux percussions de Fish sur « Market Square Heroes »). Ce qui permet à certains morceaux d'être sublimés par rapport à leur version enregistré. Je pense notamment à « Forgotten Sons » dont l'impact est cent fois plus important que sur l'album. Et il en va de même pour tous les titres tirés de Script For A Jester's Tear. Pour compléter sa setlist, le groupe a du aller chercher deux titres dans les vieux cartons et plus particulièrement sur le single « Market Square Heroes » en prenant ce dernier et le long titre de près de vingt minutes, « Grendel ». Mais l'avantage de ce genre de concert de courte durée, c'est qu'il n'y a pas de baisse de niveau. L'ambiance ne retombe ainsi jamais.

Sur ce dvd, le concert est accompagné d'un bonus en la matière d'un pauvre reportage sans grand intérêt de dix petites minutes dans les coulisses du concert à The Marquee en 1982. Pas vraiment de quoi convenir même au plus grand fan du groupe.

Mais comment tenir rigueur à Marillion ce documentaire bâclé ? On ne retiendra que la grandeur de la prestation du groupe et particulièrement celle de Fish qui vaut à elle seule l'achat de ce dvd dont la vision ne vous laissera pas indemne et vous poussera à investir dans cette valeur sure qu'est Marillion.

1. Script For A Jester's Tear
2. Garden Party
3. The Web
4. Chelsea Monday
5. He Knows You Know
6. Forgotten Sons
7. Market Square Heroes
8. Grendel

Les autres chroniques

Album

mars 1983 U-Zine

Marillion

Script For A Jester's Tear