Chronique Retour

Album

11/12/18 - ZSK

Night Crowned

Humanity Will Echo Out

LabelBlack Lion Records
styleBlack/Death Metal mélodique
formatEP
paysSuède
sortienovembre 2018
La note de
ZSK
8.5/10


ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

Que font des membres présents et passés de Cipher System et Nightrage pendant leur temps libre ? Bon, certains s’amusent (façon de parler) dans les groupes un peu plus, disons, « grand public » que sont Amaranthe et Dead By April. Mais d’autres font le chemin inverse, et plutôt que d’aller du Mélodeath vers le Metal mainstream, vont du Mélodeath a quelque chose de plus extrême. C’est ainsi que s’est fondé en 2016 Night Crowned, qui regroupe notamment Henric Liljesand (Cipher System, The Unguided, ex-Nightrage) et Johan Eskilsson (Cipher System), qui ont tous les deux également participé à… Dead By April et font donc le grand pont. On retrouve également dans la formation le batteur Janne Jaloma (Dark Funeral, Evocation), Marcus Sunesson (Engel, ex-The Crown), et le chanteur Ken Romlin qui succède à Roberth Karlsson (Scar Symmetry, Facebreaker, ex-Edge Of Sanity) qui malheureusement n’aura jamais rien enregistré avec Night Crowned au final. Bref, nous sommes en présence d’une partie de la crème du Mélodeath suédois, peut-être pas dans son versant le plus méchant mais ce n’est pas bien grave. Car Night Crowned va, comme je vous le disais, prendre une direction un chouïa plus extrême que ce que font Cipher System, Nightrage et (forcément) Engel en temps normal. Limite le logo du groupe annonce déjà la couleur, en plus de sa signature chez Black Lion Records qui en peu de temps s’est spécialisé dans le Black/Death qui sent bon la Suède des années 90 (Hyperion, Mist Of Misery entre autres). Deux ans après sa formation, nous voilà donc en présence de la toute première sortie officielle de Night Crowned, un EP 3-titres, Humanity Will Echo Out. Et attention, voilà un quasi all-star band (à leur niveau) qui va promettre du lourd.

Night Crowned montre déjà qu’il brasse relativement large. Black/Death, Black mélodique, Death mélodique aussi, Black légèrement symphonique, on est dans ces eaux-là sans qu’un sous-genre prenne vraiment le pas sur un autre. Les vocaux sont alternativement criés et growlés, les riffs oscillent entre Black/Death appuyé et envolées plus épiques, des claviers sont présents (assurés par Jonah Weingarten de Pyramaze) et plus ou moins mis en valeur, la panoplie est variée et assez complète. Cela ne va pas vraiment faire de Night Crowned un groupe « old-school » comme le sont Hyperion et Mist Of Misery, le style est davantage remis au goût du jour et servi par une production plutôt moderne, puissante mais assez tranchante pour le style pratiqué. Les influences sous-jacentes sont très nombreuses, je ne vais pas en faire un catalogue, les évidences sont là et on y retrouve bien sûr la majeure partie de la scène Black/Death suédoise qui existe depuis le début des années 90. Les membres ont un savoir-faire indéniable et vont se faire plaisir pendant un gros quart d’heure, histoire de se chauffer et de poser leur art. Et "No Room for Hope" de commencer Humanity Will Echo Out sur les chapeaux de roue. Synthés efficaces, rythmiques mordantes, batterie offensive, chant bien agressif, c’est dit, Night Crowned ce n’est pas du Amaranthe ni du Dead By April. Et très vite, les leads mélodiques très inspirés, avec à la clé un refrain tout à fait formidable, vont donner une certaine dimension épique au Metal extrême des Suédois, qui parvient à rester constamment percutant. Et qui s’offre aussi, et déjà, des moments de toute beauté, avec ici un break très lumineux qui aboutit à un final mélodique et libérateur de haute volée, Ken Romlin se lâchant déjà sur les vocaux Black à fleur de peau. Nous ne sommes qu’au tiers de cet EP mais on remarque déjà que Night Crowned possède un énorme potentiel en termes de Black/Death mélodique.

Et "Nocturnal Pulse" emboîte le pas à cette première tuerie grâce à un départ mélodique très explosif et totalement jouissif. Rien que cette intro est déjà classieuse à souhait, et Night Crowned continuera à montrer toute sa forme de compétition en alternant passages rythmiques très tranchants, démonstrations mélodiques, explosions épiques, et jolis breaks tout en retenue après ce Black/Death très intense. "All Life Ends" continue dans l’intensité tout en assombrissant et en désenchantant un tantinet le propos, avec un chant encore plus incisif et qui laisse aussi plus de place aux growls ; mais la partition des Suédois reste mélodique, avec encore des leads bien placés, des envolées de trémolos épiques et même quelques incursions plus clairement Mélodeath. Et c’est déjà tout ce que Night Crowned a à nous proposer en cette année 2018, mais c’est déjà pleinement satisfaisant. Il ne faut pas s’attendre à une révolution en termes de Black/Death mélodique suédois, mais les membres de ce nouveau groupe savent comment bien faire les choses. Et en plus, l’inspiration est au rendez-vous, que ce soit dans les riffs cossus, les mélodies gracieuses ou les vocaux acérés. De l’autre côté de Amaranthe et Dead By April, il va falloir faire attention à Night Crowned qui a largement le potentiel pour redonner ses lettres de noblesse au Black/Death mélodique suédois, le tout sans forcément jouer la carte de l’old-school. Avec un EP court mais pas frustrant, sauf si le groupe sera amené à prendre vraiment son temps pour un premier album, Night Crowned se pose facilement comme une des révélations de cette fin d’année, et ravira à coup sûr les plus fins amateurs de la scène extrême mais mélodique typiquement suédoise. Du lourd qui convainc dès la première écoute, un EP excellent et jouissif, et un nom à suivre de très près.

 

Tracklist de Humanity Will Echo Out :

1. No Room For Hope (4:57)
2. The Nocturnal Pulse (4:52)
3. All Life Ends (5:53)

 

Les autres chroniques

Album

févr. 2020 ZSK

Night Crowned

Impius Viam