Chronique Retour

Album

25/10/18 - Rodolphe

Lord Nelson feat. Seb-L

Back on the Road

LabelAutoproduction
styleFusion
formatAlbum
paysÉtats-Unis / France
sortieseptembre 2018
La note de
Rodolphe
8.5/10


Rodolphe

Ancien de Spirit Of Metal. Passionné de Grunge, de Post-Grunge et de Metal Alternatif.

Il peut apparaître curieux que des artistes aussi éloignés sur le plan géographique, puissent se retrouver dans un projet d'album commun. Même si côté Lies, la collaboration avec Lord Nelson s'est réduite à son ex-guitariste et multi-instrumentiste Seb "Asyd" L, la relation qui les lie semble s'être endurcie avec les années. Cette dernière trouve ses origines au début des années 2010, lorsque le groupe lyonnais entré à l'époque dans l'écurie M&O Music​, ouvrait pour Stuck Mojo lors d'une tournée européenne. Au vu de Fight My Struggle Between Heaven and Hell ​et de son rap-metal frontal à l'américaine, on pourrait croire ce nouveau concept-album aux inspirations Pink Floydiennes (fièrement revendiquées par le duo), sorti de nulle part. Pourtant, Llyod Nelson produisait déjà des titres plus scénarisés au sein de Stuck Mojo, à l'exemple de For the Cause of Allah. Quant à son compère français, il est un guitariste éclectique. En tendant l'oreille sur le second album studio de Lies, on peut d'ailleurs y déceler un début de storytelling, qui s'accompagnait de subtiles expérimentations (Schizophrenia), à des lieux de l'étiquette néo-metal qu'on leur a si souvent collée.

Il est vrai qu'avec le recul, Seb-L s'en tenait à des accords plutôt "randoms" sur les débuts de Lord Nelson Featuring Lies. Malgré cela, il y eut un ou deux passages qui trahissaient la volonté du groupe de se diriger vers quelque chose de plus progressif, comme pouvaient en témoigner le clin d'oeil à la musique classique sur Tonight ou les guitares de Beyond​, sans doute inspirées par le jeu aérien de David Gilmour. En revanche, force est de reconnaître que le musicien, libéré de toute contrainte artistique, montre davantage de lui-même sur cet opus. On pense notamment à So Wrong, sorte d'éloge rendu au Rage Against The Machine des premières heures. Le Français apporte une rythmique funk-metal a priori très centrée sur la basse, tandis qu'à l'arrivée du chant de Lauren Murphy, le duo - désormais trio pour l'heure d'une chanson -, s'embarque dans une improvisation en trompe-l'oeil, dans laquelle Lord Nelson dépasse les limites de sa propre voix. Ce morceau est important, car il marque un retour à la simplicité et à la spontanéité, après deux titres plus que démonstratifs (Still I, Still Alive). Aux antipodes de Fight My Struggle Between Heaven and Hell​, l'ex-Stuck Mojo nous propose un flow chargé de bienveillance, aux accents parfois reggae sur l'exotique All About You et sa ligne "You are my heart / You're my fantasy". Pour autant, le rappeur ne s'est pas complétement assagi, en témoigne le titre-éponyme qui fait figurer en guest sa fille Jayde et sa femme, Nina. Après trente secondes d'un trip-hop façon Tricky posant une ambiance à la fois sombre et toxique, le Lord monte progressivement le ton, soutenu par quelques "ouh! ouh!" qui disparaissent ensuite pour revenir un peu plus tard dans le morceau.

Les titres sont difficiles à cerner et à analyser pour la plupart, et pas seulement parce que des influences  variées apparaissent sur Back on the Road. En effet, chaque chanson est coupée en deux parties distinctes - la seconde accordant une place importante aux solos de Seb-L​. Celui de plus de trois minutes qui nourrit Still Alive nous livrerait un bon argument afin de nous convaincre d'une surenchère de guitares, mais rien n'y fait. La production « organique » de l'album donne aux solos une raison d'exister, au même titre que les thèmes lyriques intérieurs (un "Darkness surrounds me" que l'on retrouve au moins deux fois) ou bien centrés sur les éléments de la nature, des morceaux ("In France I felt the cold wind blow", dit LN). De plus, le musicien comprend ce qu'il joue. Sur Her Piano, la référence aux vieux groupes de rock progressif français des années '70 - à conmmencer par Ange -, est explicite. Aussi, la présence des claviers pousse Lord Nelson à privilégier un chant théâtral, plutôt que de machinalement se diriger vers un rap qui soit plus mordant, ce qui ajoute à la cohérence du titre. 

Avec une telle qualité de morceaux, il est étonnant que le duo Lord Nelson Feat. Seb-L ait décidé de ne pas communiquer davantage sur la sortie de ce nouvel album, quand on voit la manière dont il repousse les barrières du rap-metal. Cela dit, Back on the Road n'est pas à écouter à la hâte. Et il ne faudra pas se focaliser sur l'efficacité des refrains, car l'intérêt du disque est ailleurs...

Tracklist :

  1. Still I (06:35)
  2. Still Alive (07:14)
  3. So Wrong (ft. Lauren Murphy) (06:38) 
  4. All About You (06:19)
  5. Back on the Road (ft. Nina & Jayde Nelson) (06:19)
  6. So Long (07:41)
  7. Let It Go (05:00)
  8. Let Me Drive (03:01)
  9. On Go (04:13)
  10. Her Piano (03:33)
  11. Return and the End (05:46)