Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Black Messiah

First War Of The World

LabelAFM Records
stylePagan Black Metal
formatAlbum
paysAllemagne
sortiemars 2009
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Black Messiah, nous revient en ce début 2009 pour un quatrième album. Album concept d'après leurs dires, qui vient en effet retracer la guerre entre les Aesir et les Vanir, les deux tribus de dieux dans la mythologie scandinave. N'ayant jamais réellement accroché avec leur musique c'est donc avec hâte et espoir que je m'attelle à écouter ce nouvel opus.

L’album commence tout en douceur avec un prologue en anglais, où le conteur nous emmène dans un voyage à travers le temps jusqu’au Moyen-âge. Cris d’oiseau, bruits de forge...

L’album est donc composé de 3 parties séparées par des interludes parlées en anglais comme « Peace at High price » ou « The chase » qui nous emmène un plein combat médiéval. Néanmoins on regrette que ces séparations n’entrainent pas un changement musical si ce n’est dans l’ultime partie, l’album étant cloturé par « Andacht » une ballade (très décevante au passage). L’allemand n’étant pas tellement synonyme de douceur d’allégresse, la mayonnaise ne prend pas.

Black Messiah nous offre un métal rapide, blasts et fast picking tout en ne négligeant à aucun moment la mélodie. « The Vanir tribe », à l’instar de « Von rachsucht und Lüge » en sont la parfaite illustration. De loin les meilleures réalisations de l’album. Zagan et sa voix puissante et roque alterne grunts et passages chantés qui ne sont pas toujours très agréables à écouter.

« Vor den torren Vallhalls » et « The battle of Asgaard » constituent le noyau dur Folk métal de l’album. Soli, mélodies au clavier omniprésentes, rythme légèrement ralenti mais également (forcément !) des interludes au violon et à la flute notamment. Le chant puissant et les rythmes entrainants nous emmènent dans l’univers Black Messiah. Si les compositions ne sont pas exceptionnelles, elles sont néanmoins prenantes et l’écoute en devient naturelle.

« Gullveig » pour son côté épique portant parfois à sourire est très intéressante. L’opposition entre la mélodie très entrainante et le chant guttural allemand m’a beaucoup plu. Ce qui n’est pas tellement le cas de la deuxième partie de l’album qui est terne, sans relief.

Cet album me laisse donc un peu de marbre. Je ne suis pas déçu sans pour autant être parfaitement convaincu. Son contenu est de niveau hétérogène. Cet album nous gratifie du meilleur, comme du pire. En effet, « Das unterpfand » ou bien la très calme « andacht » n’ont pas convaincue. La seconde moitié de l’album est à oublier.
Bien que de bonne facture, il manque ce petit déclic qui ferait de ce bon album un excellent album.

Chansons incontournables : The Vanir Tribe, Von rachsucht und Lüge, Gullveig.


1. "Prologue - The Discovery" – 2:53
2. "The Vanir Tribe" – 5:54
3. "Gullveig" – 8:08
4. "Von Rachsucht und Lüge" – 5:34
5. "March of the Warriors" – 0:39
6. "Vor den Toren Valhalls" – 6:23
7. "The Battle of Asgaard" – 7:10
8. "The Chase" – 1:20
9. "Burn Vanaheimr" – 5:51
10. "Das Unterpfand" – 5:51
11. "Peace at a High Price" – 0:54
12. "Andacht" – 9:41
13. "Söldnerschwein" (bonus) – 4:36