Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Suidakra

Crógacht

LabelWacken Records
stylePagan Metal
formatAlbum
paysAllemagne
sortiemars 2009
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les Allemands de Suidakra sont des malins, ils ont su s'engager sur la voie du métal à forte tendance folk et pagan dès la naissance du groupe et ils connaissent donc une heure de gloire (dans des proportions modestes) car Outre-Rhin comme chez nous ce style marche bien. Alors chanter les histoires des nombreuses mythologies qui parsèment les différents pays d'Europe du Nord, ça plaît aux métalleux. Suidakra semble s'être intéressé au Royaume Uni avec un album qui s'appelle Auld Lang Syne (une des chansons traditionnelles les plus connues d'Écosse) ou encore Caledonia (l'ancien nom de l'Écosse) et celui-ci qui se nomme Crogacht (mot gallois pour «bravoure»), on pourrait même préciser leur spécialisation sur l'Écosse même s'ils racontent tout au long de l'album la légende de Cuchulainn, héros Irlandais et de son voyage sur l'île de Skye (territoire écossais). Pas de surprises, on parle de guerre, de batailles, on saupoudre le tout d'épique et vous obtenez le neuvième album des Allemands.

Alors vous ne serez pas déçu côté son, puisqu'il est bien conforme aux normes du genre et à son époque : clair et puissant, rien à signaler de ce côté là. La pochette ne laisse aucun doute sur le propos du groupe et ses orientations car elle arbore un collier celte sur fond de paysage mystérieux, simpliste mais efficace. Vous pourrez aussi vous attendre à la sortie de toute l'artillerie pagan : avec de nombreux instruments « traditionnels », vous n'aurez aucune chance d'y échapper car ils sont présents dans la totalité des titres. Les envolées épiques se font plus ou moins grandes mais vous pourrez vous délecter de chœurs sur Baile's Strand, dernier et non moins épique, titre. Ils ont même réussi à insérer un tube en partie acoustique entièrement chanté par une chanteuse : Feats of War, rien à dire il fait son effet et tombe pile dans ce que l'on attend d'un tel groupe.

Mais tout n'est pas que gentilles rengaines, Suidakra sait durcir le ton est lâche des blasts comme dans Shattering Words, chanson parfois un peu confuse mais qui hausse le ton et le tempo de l'album. Conlaoch est aussi un morceau assez musclé même si sa position en début d'album rendait cette caractéristique un peu prévisible. Car malheureusement, au delà d'une certain maîtrise des arcanes du métal mélangé au folk avec cornemuses et autres flûtes, Crogacht ne propose pas grand chose de nouveau. En fait, le groupe se contente souvent de reprendre des structures et de les remettre à sa sauce avec plus ou moins de succès. Comme par exemple, le tambour, qui ne doit pas être autre chose qu'une caisse claire, que l'on entend sur de nombreux titres est à mon goût particulièrement pénible, rébarbatif et monotone.

On tombe parfois dans la redite de parties mille fois entendues, et les nappes de clavier comme dans Baile's Strand par exemple ne sauvent pas la soupe car ils font irrémédiablement penser à un certain nombre de groupes de black métal et leurs productions d'il y a dix ans avant qu'ils ne soient étiquetés « symphonique ». D'ailleurs plus on écoute ce disque plus on lui trouve des similitudes avec le travail d'autres groupes. Chacun pourrait y reconnaître un groupe culte plus ou moins rattaché (et j'ose citer des noms comme Dimmu Borgir ou bien In Flames). Mais je précise que ce ne sont que des réminiscences et non des influences directes de Suidakra.

Bon globalement c'est bien heavy, bien pagan (mot qui est fort mal utilisé, je le conçois, mais au moins tout le monde voit de quoi je parle), vous avez de l'acoustique et des instruments traditionnels à la pelle, alors franchement que demande le peuple ? Alors oui les leaders du genre se sont déjà révélés et malheureusement Crogacht et Suidakra sont condamnés à leur courir derrière. Néanmoins on pourra saluer leur longévité puisque neuf albums et un best-of, ce n'est pas donné à tout le monde. Pour le concept et sa mise en place, jetez y une oreille, de là à ce qu'il paraisse en bonne place dans votre discographie, j'émets un doute.

1. Slán
2. Conlaoch
3. Isle Of Skye
4. Scáthach
5. Feats Of War
6. Shattering Swords
7. Ár Nasc Fola
8. Gilded Oars
9. Baile's Strand