Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Cattle Decapitation

The Harvest Floor

LabelMetal Blade
styleGrind Death Sophistiqué
formatAlbum
paysUSA
sortiejanvier 2009
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Si l’on considère « Karma Bloody karma », le troisième album de CATTLE DECAPITATION, comme une oeuvre de transition (qui lorgnait vers plus de variétés et de technicité, esquissant un nouveau visage pour cette formation ricaine), on peut dire que ce nouvel opus est un coup de maître.

En effet, si leurs précédents albums étaient de véritables boucheries, celui-ci est une tuerie complète. Toujours basée sur un Brutal Death américain avec un chant caverneux alternant des cris (entre Vital Remains et Suffocation), la musique de Cattle Decapitation surprend par ses dérapages mélodiques ou ses plans de guitares syncopés limite Mathcore, ses passages rythmiques déstructurés ou ses parties vocales ahurissantes.

Le groupe ose même l’inimaginable : un titre mélodique avec voix féminine (en l’occurrence celle de la déjantée Jarboe) ! Pourtant cet intermède ne déparait pas parmi le reste des titres, tant l’alchimie de cet album repose sur son mélange de brutalité et d’hétérogénéité, violence et mélodie étant déstructurées de la plus brillante des manières pour aboutir à des titres à la fois entraînants et dévastateurs.

Au fur et à mesure de l’écoute (et des écoutes), l’auditeur se rend compte de la richesse de cette œuvre, et il se surprend à attendre la prochaine surprise, le riff qui fait mouche ou le break irrésistible.
A la lecture de ce qui précède, vous devez vous demander si tout ça est bien cohérent, ou si l’on a un magma bordélique de tout et n’importe quoi ? Loin d’être une bouillie sonore, ce disque brille au surplus par sa cohérence, mais aussi par son évidence : on a beau être surpris au détour de chaque changement, le tout reste jubilatoire et dès la seconde écoute (ou dès que l’on est familier avec cet opus) on se rend compte qu’il n’aurait pu en être autrement.

Vous l’aurez compris, toute mon argumentation tend à vous faire percevoir combien cet album de Brutal Death se démarque de ces concurrents, grâce à ses nombreux contre-temps et mélodies vicieuses, petits détails qui font de ce groupe un grand du Metal extrême.


1. The Gardeners of Eden
2. A Body Farm
3. We are Horrible People
4. Tooth Enamel & Concrete
5. The Ripe Beneath the Rind
6. The Product Alive
7. In Axetasy
8. Into the Public Bath
9. The Harvest Floor
10. Regret & the Grave

Les autres chroniques

Album

août 2015 Lactance

Cattle Decapitation

The Anthropocene Extinction

Album

nov. 2019 ZSK

Cattle Decapitation

Death Atlas