Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Abysmal Dawn

Programmed to Consume

LabelRelapse Records
styleDeath Metal
formatAlbum
paysUSA
sortiemai 2008
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Relapse Records est particulièrement connu pour sa capacité à dénicher des petits groupes d'on on ne sait où et vise d'ailleurs rarement à côté ! Suivant ses sorties de près, je dois tout de même dire que je suis un peu déçu des deux derniers du label… Après la réédition du premier Cephalic Carnage plus que suspecte, c’est au tour des américains de Abysmal Dawn. Si l’ensemble n’est pas mauvais ni incohérent, « Programmed to Consume » n'est pas non plus une perle.

Le groupe officie dans un death métal plutôt traditionnel et sans grandes prises de risques. Les membres ont préféré la stratégie « simple mais efficace » que celle du « original et complexe », mais c’est un parti pris tout à fait respectable. D’ailleurs de nombreux groupes ont montré que la première formule porte plus souvent ses fruits que la deuxième. A un détail près ! Si c’est le cas pour le hardcore ou le thrash, il n’en va pas de même pour le death métal. Certains pionniers pouvaient se permettre la simplicité sans jamais saouler (Obituary en tête) mais actuellement, ce n’est plus quelque chose permis à tous les groupes. Quelques-uns arrivent à se démarquer mais une grande partie se noie dans l’underground merdique et chiant. Le death permet encore quelques évolutions, ce serait dommage de ne pas en profiter ! Mais je m’écarte un peu, recentrons-nous sur la musique d’Abysmal Dawn.

Le tempo se veut agressif et brutal, mais est au final peu impactant. Les parties de batterie sont effectivement très communes : du mid tempo, une double imposante et des accélérations. Aucun rythme ne se démarquera vraiment. La voix de Charles Elliot se veut-elle aussi brut de décoffrage et comporte quelques influences polonaises. Mais celle-ci s’avère monotone au fil des écoutes malgré une alternance criarde du chant. Les riffs sont corrects sans être éblouissants… Les influences sont à mi-chemin entre un son américain et un polonais, et ce n’est pas rare de reconnaître ici ou là un riff ou arrangement déjà utilisé.
Mais il n’en a pas toujours été ainsi… « From Ashes », leur premier album, s’était distingué par sa musique plutôt rafraîchissante. Apparemment une page s’est tournée. A l’écoute d’un titre tel que "Compulsory Resurrection" ou "Grotesque Modern Art", on ne peut qu’être étonné… par tant de facilité et de prise de risques approchant zéro ! Franchement certains morceaux ont beaux être efficaces, ils sont malheureusement (trop) souvent basiques. Mais heureusement pour eux, la fin de l'album est quand même bien meilleur que le début avec une inspiration bien plus fraîche.

En définitive, je ne pourrais vraiment vous recommander « Programmed to Consume ». Encore une fois, on est loin de se trouver devant un opus mauvais, mais on est aussi loin de se trouver devant un bon opus ! L’artwork remonte le niveau, mais elle reste un détail face au contenu réel du CD. Donc allez jeter une oreille, si vous aimez, vous savez ce qu’il vous restera à faire. Pour l’inverse, vous savez aussi ce qu’il vous reste à faire (ou pas!).

01. Programmed To Consume
02. Compulsory Resurrection
03. Twilight's Fallen
04. Grotesque Modern Art
05. A Remission Of Life
06. The Descent
07. Aeon Aomegas
08. Cease To Comprehend
09. Walk The Path Of Fire

Les autres chroniques