Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Machinery

The Passing

LabelRegain Records
styleExtreme Power Metal
formatAlbum
paysSuède
sortieavril 2008
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Une bonne année et demi, voilà ce qu'il aura fallu aux Suédois de Machinery pour préparer, composer et enregistrer leur deuxième album The Passing. Alors vous me direz mais sont donc ces braves gars et a quoi peut-on s'attendre en mettant cet album dans l'accueillant lecteur cd de ma 205 GTI Tuning? Et bien il s'agit là d'un quintette qui joue du métal aux sonorités on ne peut plus modernes, et la description précise risque de prendre un certain temps tellement l'étendue de ce qu'ils jouent est large. Mais ce sera l'objet de mon second paragraphe! Au niveau du son, attendez-vous à quelque chose de carré et de bien gros, Regain leur a donné les moyens de leurs ambitions et ils ont mis les petits plats dans les grands en investissant le Black Lounge Studio et en s'allouant les services d'un des membres des illustres Scar Symmetry. Tiens, le nom est lâché, on ne pourra pas s'empêcher de tirer un parallèle entre ces deux groupes car même s'ils ne jouent pas dans la même cour côté musique, l'esprit est comparable.

Je m'explique et on va rentrer dans cette fameuse description de style. Là où certains groupes vont se contenter de faire varier un thème autour d'un style, grosso modo de jouer la même chose ou quelque chose de similaire sur un dizaine de titres, Machinery cherche à perdre l'auditeur dans un paysage varié et parfois sans lien d'une chanson à l'autre. Le fond est très heavy thrash avec une indéniable influence de l'extrême. A tout cela on rajoutera un impact non négligeable des claviers et on a une sauce déjà bien complexe! Alors si on veut rapprocher ce groupe d'un autre, on aura du mal, mais on pourrait tisser une toile de références afin de comprendre le labyrinthe qu'est The Passing! On peut citer pêle-mêle: Rage, Nevermore, Scar Symmetry, Arch Enemy et j'en passe... les Suédois ont réussi leur coup, on a ici une belle compilation de ce qui se fait de plus accrocheur ces derniers temps et en plus c'est joué de manière plutôt habile. Alors les râleurs objecteront que l'on est pas forcément fan de tous les groupes précédemment cités et qu'il y a donc une chance qu'une seule partie de cet album vous plaise. Mais je pense que le risque est bon à prendre.

Et ceci pour la simple et bonne raison que le mélange est assez accrocheur, le chanteur travaille ses intonations et peut passer du death au black (Delirium in Vengeance, quelques parties criées sur The Passing) en passant par le power (quasiment tout l'album). Il s'adapte ainsi parfaitement aux rythmiques des guitaristes. Ces derniers savent aussi sortir le grand jeu avec des soli pur jus, qui ne seraient pas reniés par leur producteur et surtout par les gratteux de son groupe (donc Scar Symmetry pour ceux qui ne suivent pas). Ils s'en donnent à coeur joie côté branlette de manche, ce qui est là encore une des agréables prérogatives du genre. Il semble que globalement Machinery a prêté une attention toute particulière aux mélodies: la musique ne part pas dans des courses de vitesse même si des titres comme Delirium in Vengeance et Reason is the Truth ont un tempo plus élevé. Le reste est plus posé, plus épais appuyé par la double grosse caisse très présente du batteur, qui emmène les autres membres dont notamment le clavier. Ce dernier est utilisé un peu à la manière des groupes de black métal, en nappes avec pour effet primaire de gonfler l'ambiance. Discret mais efficace. Sur tout l'album pas vraiment de temps morts, ou même de vilain petit canard, au bout de quelques écoutes, ce sentiment d'éclectisme qui dominait en première impression laisse transparaître un semblant d'unité. Et si ce ne sont pas vraiment les compositions qui unissent, mais plutôt leur style de jeu et ceci pourrait devenir la patte Machinery que l'on reconnaîtrait dans le futur. Enfin encore faudrait-il qu'ils ne s'engouffre pas là où tout le monde a tendance à aller. Car la voie ne va pas tarder à être saturée et il faudra bien plus que quelques bonnes idées pour s'en sortir.

Alors pour conclure, la note sera encourageante, mais je ne pense pas que leur nom reste dans les annales du métal, dommage car on passe un agréable moment en compagnie de cette machine bien rodée. Ils ont pour eux de sortir cette galette juste avant celle des maîtres du genre dont le nom a largement été cité dans ces lignes. Ils sont malins chez Regain Records, ils ont bien senti le vent venir, maintenant il ne reste qu'à les pousser au cul, et tout ce que l'on pourra leur souhaiter c'est un peu de réussite!

1. Cold
2. Reason Is The Truth
3. I Divine
4. Dead Man
5. Delirium In Vengeance
6. Bloodline
7. Decide By Pain
8. The Passing
9. Waiting For The Wave