Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Misanthrope

IrréméDIABLE

LabelHoly Records
styleMetal extrême misanthropique
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2008
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Rarement un groupe aura été autant admiré par certains et décrié par d'autres. Alors que certains (dont je fais partie) vouent presque un culte à cette formation hors du commun, d’autres trouvent que l’on se rapproche plus de la vaste blague que d’un groupe de métal expérimenté. Ignorant totalement les critiques, le groupe a continué à se faire plaisir depuis pour maintenant 20 ans et ce, pour le plus grand bonheur de ses fans.
Après le très bon « Métal Hurlant », Misanthrope revient avec un album concept qui met à l’honneur la vie de Charles Baudelaire. S.A.S De L'Argilière se fait donc un plaisir de retracer l’existence du poète français maudit durant les quinze morceaux que comprend « IrréméDIABLE ». Et une fois de plus, nous avons affaire à un chef d’œuvre d’originalité et de maturité.

Si vous êtes fans de Misanthrope, apprêtez-vous à tomber sur le cul à l’écoute de ce nouveau méfait. La troupe de S.A.S, qui met incessamment la barre plus haut d’un album à un autre, vient de réussir son pari. Avec un line-up solide (le même depuis trois albums), l’auditeur averti se rend bien compte qu’une fois uni, un groupe devient bien plus performant. On savait déjà les membres talentueux, ils allient désormais talent et symbiose.
La musique de Misanthrope ne présente désormais que très peu de failles. Jean-Jacques Moréac (basse), Anthony Scemama (guitare - ex-Balrog) et Gaël Féret (batterie - Korum, ex-Balrog) infligent une sérieuse correction aux tablatures. Technicité et structures alambiquées sont de mises sur l’ensemble de l’album, laissant souvent la place à l’efficacité (et peut-être moins à la mélodie qu'auparavant). Moréac pose des lignes de basses toujours aussi surprenantes, Scemama nous sort des riffs et des soli inspirés, alors que Féret impose une cadence soutenue et diversifiée. Vous cherchez des blasts ravageurs, Misanthrope est à votre écoute. Des mélodies qui titillent les cages à miel, Misanthrope obéit ("Phénakistiscope", "Le Maudit et son Spleen"). Des balades au registre charnel, S.A.S De L'Argilière s’en délecte ("Plaisirs Saphiques").
Venons-en à d’ailleurs à S.A.S De L'Argilière. Monsieur S.A.S De L'Argilière. Si certains le qualifient de guignol, je pense que le statut d'artiste lui conviendrait mieux. A la manière d’un Karl Sanders, il compose des textes intelligents, renseignés et fins (préface et épilogue compris). Vous connaissez beaucoup de chanteur de métal extrême qui utilisent le langage soutenu pour leurs paroles ? Loin des textes à deux neurones d'un death ou d'un black primaire, le parolier met en scène des mots aussi distingués que crus : luxure, vulgarité et textes acérés sont évidemment au menu de ce « IrréméDIABLE ».
Le seul point faible de l’opus vient de la batterie. Attention, le talent de Gaël Féret reste intact ; mais c’est plutôt du côté de la production qu’il faut regarder. Elle sonne parfois trop surfaite et n'est pas extrêmement bien adapté au style.

Je ne vais pas m’étendre pendant des lignes, « IrréméDIABLE » est un très grand album sur (presque) tous les points de vue. L’auditeur a le droit à une rétrospective complète sur Baudelaire… Et quand on peut coupler culture et métal, je vous assure que ça passe tout seul ! Si vous êtes fans de Misanthrope, allez acheter cette perle les yeux fermés. Le groupe a réussi à se recycler tout en donnant leur patte misanthropique aux morceaux. Si vous n’êtes pas encore adeptes de leurs créations, cet album est une excellente occasion de s’y mettre. Quant aux autres, ils peuvent continuer à dénigrer le concept de la formation, laissons-les s’exciter tout seuls. Cela n’empêchera pas les membres de nous pondre d'excellents opus ! Misanthrope est incontestablement un des meilleurs groupes français de métal extrême. Malheureusement, l’utilisation du français a bien des avantages mais également des inconvénients, limitant leur notoriété à une destinée presque uniquement franco-française. Mais faisons partis de ceux-là, on ne va pas s’en plaindre…

Misanthrope immortel !

1. Les Retourneurs de Pierres
2. Phénakistiscope
3. Les Limbes
4. Le Passager du Hasard
5. L'Infinie Violance des Abimes
6. Prodigalité
7. La Dandy de Bohème
8. Fantasia Artificielle
9. Le Maudit et son Spleen
10. Plaisirs Saphiques
11. Névrose
12. 1957
13. Ixion
14. L'Oracle de la Déchéance
15. LXXXIV L'IrréméDIABLE

Les autres chroniques

Album

sept. 2005 U-Zine

Misanthrope

Metal Hurlant