Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Destinity

The Inside

LabelRupture Music
styleThrash / Death Metal
formatAlbum
paysFrance
sortiefévrier 2008
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Un jour un boulet m'a dit « j'aime pas quand les groupes changent de style, ils devraient pas évoluer. Franchement quand un groupe change de style c'est pour se faire de la thune ». Mouais, si un groupe évolue je ne pense pas que ce soit pour des raisons financières (sinon Darkthrone aurait fait du metalcore pour The Cult is Alive). Dans le cas de Destinity, l'évolution vient réellement du coeur. Du black-metal de Wepts From the Sky au death/thrash suédois de The Inside, il y a un énorme fossé, autant musicalement que techniquement.

Destinity suit donc l'évolution tracée par Synthetic Existence en allant cette fois encore plus loin. Le coté thrash est d'autant plus prononcé et les refrains mélodiques n'ont jamais été aussi catchy. L'arrivée de Morteüs à la batterie (qui tenait auparavant la place de claviériste) n'est pas innoncente dans cette « thrashisation » (houla c'est moche dit comme ça) de Destinity. Autre chose marquante lors de la première écoute : le gros son est de la partie. Jacob Hansen a effectué un travail de maître, chaques instruments sont discernables et l'ensemble a une puissance typiquement suèdoise. Destinity est d'ailleur le plus suédois des groupes français, on note par-ci par là des plans à la Hypocrisy ou parfois des petits cotés de la scène « Götebourgeoise » (heeeeeu corrigez moi !). Sans oublier quelques plans à la Slayer, mais quand on connais le fanatisme du groupe, rien d'étonnant !

Les progrès techniques des zicos est lui aussi flagrant. Morteüs est en effet un excellent batteur, et les progrès de Mick en termes de chant clair sautent aux yeux. Ces progrès confère a la musique de Destinity une dimension différente. La rythmique thrash est puissante, et les chants clairs gagnent en impact. En clair c'est tout benef' ! Malgré toutes ces qualités, The Inside souffre d'un tout petit défaut. En effet Destinity n'arrive pas à avoir sa propre identité, c'est le genre de groupe qui resterais souvent introuvable lors d'un blind-test, pour peu qu'on ais jamais jeté une oreille à l'album.

The Inside a tout les atouts pour parvenir à s'exporter hors de France, la prod' qui fait mal, mais aussi et surtout des compositions de qualités. Enfin ce nouvel album a aussi une grande qualité qui est de pouvoir tenir sur la longueur et garder une certaine fraîcheur même après plusieurs semaines, et ça ce n'est pas donné à grand monde. Les 10 morceaux passent tout seuls même sans Vaseline, et certains morceaux méritent le détour (Ready to Leave, putain quel riff !). Ca bouge, ça donne envie d'headbanguer, ça poutre sa mère, et en plus la pochette est belle ! Que demander de plus ?

1. My Senseless Theory
2. Murder Within
3. Thing I Will Never Feel
4. Still Remember
5. A Thousand Falling Skies
6. Inhuman Corrosive Report
7. Ready to Leave
8. Enemy Process
9. Escaping Reality
10. The Inside

Les autres chroniques