Chronique Retour

Album

22/08/17 - ZSK

Psy:code

Mørke

LabelPavement Entertainment
styleCyber Metal
formatAlbum
paysDanemark
sortieaoût 2017
La note de
ZSK
7.5/10


ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

On va en Suède pour chercher du Death old-school bien gras, en Norvège pour chercher du Black bien grim, en Finlande pour chercher (au choix) du Black blasphématoire, du Deathmélodoom ou du Folk pouet pouet… mais quid du Danemark ? Si le pays a surtout pour lui sa scène Death groovy à la Illdisposed, il comporte aussi quelques formations intéressantes de Metal moderne. On peut notamment citer les formations proches du courant Mélodeath que sont Raunchy, Submission et surtout The Arcane Order, mais il y a aussi une poignée de groupes de Metal plus directement groovy comme Scamp et aussi les moins connus Psy:code dont il va être question dès à présent. Depuis son premier album Delusion en 2010, le groupe de Copenhague poursuit honnêtement sa carrière de bon petit groupe de Groove/Thrash moderne, avec notamment Cause And Neglect (2013) qui m’avait fait découvrir le groupe grâce aux promos de mon précédent employeur webzinal. Au milieu de bon nombres de formations de seconde voire troisième zone signés chez le label local et fourre-tout Mighty Music, Psy:code s’en sort vraiment bien, et d’ailleurs tout était presque dit dès Delusion, pour un Metal catchy et efficace comme il faut. Cause And Neglect n’avait fait que confirmer le premier opus sans vraiment le dépasser, et maintenant il faut que Psy:code mette un coup d’accélérateur. C’est Mørke, le 3ème album du groupe danois sorti cette fois-ci chez Pavement Entertainment, qui va nous montrer comment Psy:code évolue et, mine de rien, réussit à faire quelque chose de vraiment accrocheur et intéressant.

Psy:code va donc avec Mørke pousser un peu plus loin certains éléments qui faisaient partie intégrante de Delusion et surtout Cause And Neglect pour affirmer sa personnalité, toujours sur une base Groove/Thrash/Math-Metal avec un chant hurlé tendance « core ». Et, à mon sens, affirmer une identité autour d’une étiquette « Cyber Metal ». Rien de bien électro/indus là-dedans, mais on se situe pas mal entre Dagoba et Sybreed, avec bien sûr les touches de Fear Factory sous-jacentes, à l’écoute des 13 morceaux de Mørke. Psy:code appuie pour cela deux choses : son penchant le plus mélodique et les ambiances futuristes. Pour au bout un Metal forcément très moderne franchement réussi, bien produit (au Danemark, y’a toujours du bon son) et inspiré, héritant de l’efficacité de ses deux prédécesseurs tout en amenant un peu de fraîcheur. Il prédomine donc sur Mørke un Metal assez lumineux, appuyé ici et là par des chants quasi mais jamais totalement clairs. Et les plans mélodiques sont à l’honneur, on le remarque d’ailleurs dès le très enivrant morceau d’ouverture "Leech". Avec son côté futuriste plutôt remarquable, Psy:code ne lésine donc vraiment pas sur les morceaux épiques, comme le très beau "Loosen the Tight", l’excellent "Introspective" aux superbes compos, le très éthéré "Stay Disappeared" ou encore l’interlude très aérien "Paralyzed" et le final résolument futuriste qu’est "The Strain". Le groupe danois a vraiment fait du bon boulot pour proposer un album hyper moderne et aussi original que possible, sur des bases bien connues et qui continuent à distinguer le groupe pour son efficacité.

Le Groove, les compos syncopées, et même les riffs plus Thrash seront donc tout de même à l’honneur sur Mørke. Dès le très dynamique et même un brin lourd "Ghost of You" d’ailleurs. "Riven" lui est très Meshuggesque et bien groovy, "Iskolde Ojne" met la gomme niveau syncopes, "The Sky Is Broken" est assez gras, tandis que "Mountains" est globalement plus punchy et Thrash. Il y a donc de quoi faire au niveau des compos percutantes, mais les mélodies et le côté épique se retrouvent très souvent dans la danse, Psy:code a trouvé son équilibre qui peut d’ailleurs être mis en valeur par un morceau très complet comme "In the Sound", syncopé mais aéré. Psy:code est d’ailleurs généreux vu que Mørke ne dure pas moins de 59 minutes, ce qui est une fausse bonne idée car des redondances apparaissent, des morceaux moins bons (comme "The Monument"), et l’ensemble peut vite devenir lassant. Mais on y revient avec plaisir et surtout c’est un album tout de même assez riche, comportant quelques vrais hits potentiels ("Leech", "Loosen the Tight", "Introspective"). Enfin globalement, on avait pas entendu quelque chose d’aussi bon de la part d’un groupe de « seconde division » depuis un bon moment. Et surtout le Cyber-Metal, le vrai, ce que Psy:code fait presque sur cet album, ça ne court plus les rues, enfin surtout du Cyber-Metal accrocheur et réussi, pas convenu et inutilement irréfléchi. Mørke n’est certes pas un album inoubliable ni une vraie référence du genre même en devenir, mais c’est un disque assez enthousiasmant et hautement sympathique, du bon petit Metal moderne punchy et groovy, mais aussi mélodique et avec des ambiances éthérées plus originales que la moyenne. Si vous cherchiez du bon Metal moderne, c’est donc encore vers le Danemark qu’il faut se tourner, et si vous ne connaissiez pas encore Psy:code, voilà une découverte à faire… et plus si affinités.

 

Tracklist de Mørke :

1. Leech (4:15)
2. Ghost of You (4:20)
3. Loosen the Tight (4:20)
4. Riven (4:37)
5. Iskolde Ojne (4:55)
6. Paralyzed (2:30)
7. The Sky Is Broken (5:02)
8. Introspective (5:40)
9. Mountains (3:38)
10. The Monument (4:14)
11. In the Sound (6:15)
12. Stay Disappeared (4:30)
13. The Strain (4:43)