Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Impaled

The Last Gasp

LabelWillowtip / Candlelight Records
styleDeath Metal
formatAlbum
paysUSA
sortienovembre 2007
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les Impaled sont l’un des nombreux fils spirituels de Carcass. Le géant anglais a en effet laissé derrière lui une profonde entaille dans l’Histoire du métal dans laquelle beaucoup se sont engouffrés suite à leur « séparation » au milieu des années 90. A l’heure où l’on parle d’un éventuel retour des maîtres, les élèves nous gratifient de leur quatrième album intitulé « The Last Gasp » (le dernier soupir).
L’artwork, appétissant à souhait, est signé Ross Sewage (basse/chant et accessoirement ex-Exhumed) et est dans la continuité des précédentes pochettes du groupe. L’effet 3G « Gore, Glauque, Gerbant » (copyright Jericho) est parfaitement respecté grâce à une réalité surprenante. Personnellement ce n’est pas trop ma came mais les fans du genre verront leur vice soulagé…

Mon premier sentiment à l’écoute de ce nouvel album est le même que j’avais eu lors de la réécoute de Mondo Medical il y a quelques semaines. A chaque fois que l’on entre dans un album d’Impaled, on ne prend pas vraiment pas son pied (pour ne pas dire que l’on se fait chier). C’est une formation que j’aime beaucoup mais j’ai du mal à rentrer dedans et l’envie de remettre une de leur galette sur ma platine est rare : ce qui, comme vous vous en doutez, n'est pas vraiment une bonne chose pour un groupe.
Cependant une fois cette étape passée, on retrouve avec joie la musique d'une formation intéressante. L’influence de Carcass est toujours extrêmement palpable même si l’on remarque une (légère) volonté d’évoluer. Les riffs tantôt brutaux tantôt mélodiques parsèment les morceaux, les samples sont toujours au rendez-vous et les trois chanteurs (allant de l'éraillé au guttural) restent l’un des atouts majeurs d’Impaled. Un titre tel que "Up The Dose", avec ses riffs et sa dynamique, respire à lui l’entité même des américains (mais ce genre de titres est malheureusement ici peu présent). La batterie alterne cadences rapides et d’autres lorgnant presque le punk et le rock n'roll. La production reste fidèle aux compositions du groupe, à savoir à un son malsain et lugubre (même avec une bonne dose de mélodie).

Cependant « The Last Gasp » m’a un peu laissé sur ma faim. Même si les bons éléments ne manquent pas, même si leurs ingrédients et influences restent inchangés, je bloque sur ce nouvel opus. On parle souvent de l’âme d’un album ; je crois bien qu’il s’agisse ici de ça. La production n’est pas fautive mais on dirait simplement de la (bonne) musique poser sur un disque. Ayant donc un avis subjectif sur cet opus, je vous conseille de jeter une oreille et de juger par vous-même.

1. G.O.R.E.
2. Sickness Is Health
3. The Visible Man
4. You Are The Dead
5. All Gut, No Glory
6. Up The Dose
7. Torture Of Duty
8. Masters OF Ordure
9. Right To Die
10. Dawn Of The Dread
11. The Last Gasp