Chronique Retour

Album

23/06/17 - Pamalach

Vampire

With Primeval Force

LabelCentury Media
styleBlack Thrash
formatAlbum
paysSuède
sortieavril 2017
La note de
Pamalach
7/10


Pamalach

"Les vrais savent, les vrais font".

J'avais été très déçu lorsque j'avais vu Vampire au Fall of Summer 2014. A part ce bon vieux Hand of Doom qui gigotait comme un beau diable, les musiciens restaient plantés comme des piquets en ayant le plus grand mal à donner du jus aux compositions de leur premier album éponyme. Même l'excellent "The Fen" (avec sa piteuse intro sur bande) avait eu du mal à me faire sortir de ma torpeur et à me faire bouger le petit orteil. Putain que je me suis fait chier !
Les mauvais concerts n'étant pas que l'apanage des mauvais groupes, je ne m'étais pas formalisé et m'étais dit que je retournerais vers les macchabées dès qu'ils feraient leur retour parmi les vivants. Je fus alors bien inspiré d'avoir cette divinatoire pensée puisque ce nouvel opus est superbe, bien supérieur au précédent à bien des niveaux.

Le problème des groupes qui tapent dans le Old School, c'est qu'ils pêchent parfois par leur opiniâtreté trop scolaire. Si on ne pouvait reprocher au premier album son coté honnête et homogène, l'originalité en était aussi absente que les influences reconnaissables au premier frémissement de cordes. Ce n'était pas mauvais pour autant, plusieurs chansons possédant un charme certain à l'image de "At Midnight I'll Possess Your Corpse" ou "The Fen".
Si "With Primeval Force" n'est pas lui non plus un modèle de singularité, il montre un Vampire plus mature, maîtrisant mieux ses instruments et toujours plus disposé à radicaliser son propos. Séparé du batteur Ratwing, Vampire a accueilli dans ses rangs Sepulchral Condor et Abysmal Condor... les deux nouvelles recrues ayant du, comme vous pouvez le constater, s'attribuer eux aussi un surnom à coucher dehors, patronyme encore plus redoutable que les déjà fumants Black String et Command. Mais force est de constater que les deux bleus apportent avec eux tout un bagage musical qui fait que Vampire sonne mieux, plus mélodique et plus méchant.
De l'aveu même du groupe, l'éponyme proposait du Death horrifique quand "With Primeval Force" propose une musique un peu plus riche en saveurs. Si le premier opus trempait lascivement et sporadiquement dans des effluves Black Metal (avec d'ailleurs un petit coté Dissection pas désagréable), "With Primeval Force" lui déroule le tapis rouge en développant un Black/Thrash nerveux, tellement teigneux et survolté qu'il en devient épileptique. Même si les thèmes musicaux sont soignés et les mélodies beaucoup plus présentes qu'auparavant, l'urgence est palpable et l'impression que les musiciens vont sprinter jusqu’à l'épuisement est manifeste à plusieurs moments.

L'accordage standard des guitares ajouté aux envolées épiques des mélodies donne une couleur très eighties aux compositions qui par dessus le marché déterrent quelques bons vieux riffs de Heavy à papa bien efficaces ! Sur "Midnight Trial" par exemple, en plus d'une cavalcade que n'aurait pas renié Angel Witch, ils rajoutent au thème un petit trémolo flippant juste ce qu'il faut pour donner le frisson. Pas encore fâché avec le Death Metal, ils proposent en intro de "Revenant" un superbe tremolo picking diabolique avant de charger sabre au clair sans trop réfléchir aux conséquences. En fait, je crois que c'est cette détermination irrépressible (qui leur fait d'ailleurs parfois confondre vitesse et précipitation) qui fait tout le sel du groupe. Sur le premier titre "Knights of the Burning Crypt" on entend le bruit d'un sabre furieusement dégainé de son fourreau comme si l'on avait pas compris que Vampire voulait taillader tout ce qui passe. Mais visiblement tellement énervés qu'ils mangeraient leurs dents, les musiciens symbolisent avec ce sample toute leur envie de mener bataille et de partir au front d'une guerre qu'ils se moquent de gagner ou pas tant qu'il y a de la bagarre.

Un cran au dessus de son prédécesseur, ce "With Primeval Force" montre un Vampire pas encore cramé par les rayons du soleil et finalement pas encore à ranger aux oubliettes tant leur progression musicale est intéressante à écouter. A suivre putain...


Tracklist :

1. Knights of the Burning Crypt
2. He Who Speaks
3. Metamorphosis
4. Skull Prayer
5. Midnight Trial
6. Revenants
7. Ghoul Wind
8. Initiation Rite
9. Scylla