Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Emigrate

Emigrate

LabelMotor Music
styleMetal
formatAlbum
paysAllemagne
sortieseptembre 2007
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Le nom Emigrate ne vous dit sûrement pas grand-chose, mais lorsqu’on évoque le nom de Rammstein, tout devient clair. Emigrate est tout simplement le projet solo de Richard Z Kruspe, guitariste au sein du combo allemand. Son besoin d’aller plus vite que le reste du groupe avait, après la tournée de Mutter, faillit mener Rammstein au split, aujourd’hui Richard peut laisser libre court à ses envies au travers d’Emigrate. Son déménagement à New York est à l’origine du nom de ce nouveau projet, Richard s’est créé une nouvelle identité et a, en quelque sorte, pris un nouveau départ artistique.

La mixture musicale d’Emigrate ressemble, à première vue, à un Rammstein en anglais, mais on se rend assez vite compte de la propre personnalité de ce projet. Le tout reste formaté, comprenez par là les traditionnels couplet/refrain/couplet/refrain/pont/refrain, et toujours mélodiques.
Formaté et mélodique certes, mais loin d’être pompeux, les mélodies ne succombent pas à l’effet du « déjà entendu ». Excepté sur le morceau In My Tears, où des parties guitares et chants sont tout droit ressortie de Stein Um Stein sur Reise Reise. Le morceau In My Tears a été écrit avant Stein Um Stein (d‘après les aveux de Richard), on ne peut donc pas parler de « repompe ». Après, bonne idée ou pas de l‘avoir intégrée ? Oui et non, cela peut-être interprété comme un manque d’inspiration, mais on a quand même le plaisir de retrouver une mélodies familière et confortable. Ce titre reste malgré tout un des titres forts, à l’instar de Babe dans le même style. Refrain mélancolique et guitares lourdes l’accompagnant entre deux couplets aussi chaleureux qu‘intimiste, ce titre est un vrai bijoux !
Autre morceau très fort : My World, avec son riff simple et efficace, les chants d‘enfants plus loin dans le morceau, le tout couplé d’un refrain accrocheur qu’on verrais facilement chanté par une foule !

Ces refrains sont d’ailleurs une des grandes forces de ce premier album : catchy et plutôt originaux, qui ont l’énorme mérite de ne pas lasser l’auditeur même après une vingtaine d’écoutes. L’ambiance lunatique en est aussi pour quelque chose, les morceaux sont alternativement mélancolique (In My Tears, You Can’t get Enough) ou plus « rock‘n‘roll » (New York City, Wake up), mais restent très chaleureux dans l‘ensemble, et grâce à ça, l'ennui a du mal à s’installer. Ce premier album est finalement très rock dans l’esprit. On devrait peut-être même très vite se retrouver avec un deuxième album, Richard ayant avoué que la composition du successeur de cet album éponyme avait déjà débutée. Un album a conseiller d’abord aux fans de Rammstein, qui trouverons là une très bonne alternative, mais aussi à tout ceux qui cherchent un peu de mélodies et de simplicité à se mettre dans les ouïes.

1. Emigrate
2. Wake Up
3. My World
4. Let Me Break
5. In My Tears
6. Babe
7. New York City
8. Resolution
9. Temptation
10. This Is What
11. You Can't Get Enough