Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

IXXI

IXXI

LabelTotal Holocaust Records
styleBlack/Thrash Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiejuin 2007
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Jeune combo stockholmois, IXXI n’est autre que le projet des membres (ou anciens membres) d’Ondskapt, Zavorash, Dimhymn et Lifelover. Des groupes que l’on connaît en somme assez bien en France… D’autant plus que l’actuel bassiste de Marduk est à l’origine de la dernière piste du premier album du groupe.

Et comme on pouvait s’y attendre, le premier album des Suédois, sorti chez THR, est de bien bonne qualité. Après une intro qui se voudrait grandiose, IXXI démarre sur les chapeaux de roues avec un « Rewards Of Ignorant Wrath » froid et sec. J’avais cru comprendre que IXXI était un album de black’n’roll, mais les influences vont plus vers le thrash que le rock. J’ai d’abord pensé à un album dans la trempe du dernier Darkthrone, mais le premier album du groupe n’a rien à voir avec un The Cult is Alive, en dépit des quelques passages punkisants à la batterie. On pense plutôt à un TheSyre, mais dans un esprit plus black metal. Abstraction faite des vocaux fichtrement old-school de TotalScorn, l’album n’a en réalité pas grand à voir, techniquement parlant, avec du black. On a plus affaire au thrash qu’à n’importe quel autre genre. Cependant, l’atmosphère générée par les vocaux et par quelques riffs bien noirs et déguelasses, renvoie directement au black. TotalScorn crache ses mots, les vomit, mais parle aussi quelquefois. Et ces quelques fois ne sont, une fois encore, pas sans rappeler un TheSyre, ou même le Grand Declaration of War de Mayhem. Tout ça pour dire que la recette est simple, mais que le résultat est détonnant. Malgré la production correcte dont bénéficie cet album, IXXI ne fait pas pour autant dans la dentelle et leur premier album nous prend aux tripes. Et aussi étrange que ça puisse paraître, l’album se termine sur une plage électronique que l’on pourrait classer dans un registre « dark wave », et qui nous donnerait plutôt l’impression de se trouver dans une boîte gothique… Cette plage est, comme je le disais plus haut, réalisée par le bassiste de Marduk, et n’a franchement aucun rapport avec les titres précédents. Et comme elle se trouve à la fin du disque, on peut peut-être supposer que le prochain album sera plus dans cette veine.

IXXI n’a certes rien d’extrêmement original, mais ses morceaux, auxquels on accroche dès la première écoute, font de lui un album peu commun et très facile d’accès.

1. Intro
2. Rewards of Ignorant Wrath
3. The Holy Message of Aum
4. The End of Degenerations
5. Ancient Spirits Are
6. Investigating the Horrific
7. Devil's Mass-Control
8. Sectarian Trance