Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Sulphur

Cursed Madness

LabelOsmose Productions
styleBlack Death
formatAlbum
paysNorvège
sortiefévrier 2006
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Né des cendres de la formation très confidentielle nommée Taakeriket, ce jeune groupe est originaire de Bergen, fameuse ville mythique du black metal norvégien qui vu notamment grandir le maître Abbath et toute sa clique de beumeux ! Sulphur nous propose son premier album, grâce à une signature chez le prestigieux label Osmose Production. Pour rentrer dans le vif du sujet, Cursed Madness, puisque l’album se nomme ainsi, est un concentré de Black Death influencé par des groupes tels que Immortal première époque, en passant par du Behemoth voire même du Emperor ! Pour ceux qui connaissent, The Deviant serait également une bonne comparaison, tant les ingrédients musicaux sont quasi identiques, à savoir un chant plutôt black mélangé à une musique tantôt brutal et sèche, tantôt mélodique et massive!

Par l’intermédiaire de Cursed Madness, ce quatuor va donc tenter de nous balancer en pleine face une multitude de riffs conquérants et massifs à souhait ! Lors des premières écoutes, on trouvera une ressemblance frappante avec la formation de Nergal, je veux bien évidemment parler de Behemoth, déjà cité dans les lignes supérieurs. Ca n’est pas le jeu du batteur du groupe qui me fera dire le contraire, ça blaste comme pas possible tout en restant lourd et imposant ! Musicalement au fil de l’album, on aura l’immense plaisir de constater que l’album reste assez varié pour un premier effort ! Pour être plus explicite, quand vous écoutez The Summoning par exemple, la comparaison avec Immortal période Battles In The North semble inévitable alors que quand vous passez au troisième titre Two Thousand Years Of Plague, vous penserez plutôt à Emperor pour le coup. On notera également que certains morceaux envoient vraiment la sauce et se démarquent bien plus que les autres, je citerais donc le tube Master of Storms, l’énorme Two Thousand Years of Plague et également Cursed Madness ainsi que Realms of Darkness. Même si l’ensemble de l’album reste travaillé, il est évident qu’il nécessitera plusieurs écoutes pour réellement trouver une identité à l’album et l’apprécier à sa juste valeur.

Sulphur reste pour le moment dans la catégorie des suiveurs, car trop d’influences évidentes et une personnalité pas encore à son paroxysme et c’est le cas de le dire... Mais je suis quasiment sûr de moi en vous disant que ce groupe nous proposera de très gros albums à l’avenir ! Un groupe à suivre de près car il reste à ce jour, un des espoirs de la scène black death ! Rendez vous l’an prochain.

1. The Summoning
2. Realms Of Darkness
3. Two Thousand Years Of Plague
4. The Descent
5. Spilt Blod & Brente Knokler
6. Cursed Madness
7. A Relic For The Damned
8. Great Shadow Rising
9. Master Of Storms