Chronique Retour

Album

19/09/16 - S.

Mooncitadel

As Nightwind Embraced and the Shadows Caressed

LabelDarker Than Black
styleEpic Black Metal
formatDémo
paysFinlande
sortiemars 2016
La note de
S.
7/10


S.

Dévoué au Black Metal

C’est par une sobre et discrète annonce du label Allemand Darker Than Black que cette sortie a été rendue publique en début d’année. On aurait pu penser que Mooncitadel était un tout nouveau projet, étant donné une discographie vierge jusqu’alors. Pourtant, en creusant un peu, on s’aperçoit non seulement qu’il s’agit du nouveau nom d’Empire of Tharaphita, qui avait publié deux démos et un split en 2008 et 2009, mais surtout qu’à sa tête on retrouve le prolifique Stormheit, connu pour son groupe éponyme et ses quelques participations live, notamment pour Goatmoon. Il est accompagné à la batterie par un individu sobrement dénommé « Forthcaller of Black Gnosis and the Ancient Hyperborean Spirit ».

De prime abord, Mooncitadel semble montrer une volonté de s’inscrire dans la vague old school. En témoignent le format utilisé (une cassette), la pochette en noir et blanc rappelant les débuts de la scène norvégienne avec ce personnage dans la neige, épée à la main, grimé, ou encore le son cru mais suffisamment audible pour ne pas gêner l’écoute. L’intérieur de l’objet ne fait pas non plus dans l’excès. La cassette est entièrement rouge, arborée du sceau du label, du logo du groupe et du titre de la démo, tandis que le dépliant se limite à une photo d’une sanguine aurore boréale, du portrait des membres, la liste des titres et quelques informations techniques, où l’on apprend notamment qu’un certain Werwolf (Satanic Warmaster…etc) a réalisé l’artwork, ou encore que l’enregistrement a été capté à l’hiver 2015…

Ce « As Nightwind Embraced and the Shadows Caressed… » est une démo composée de quatre titres, pour une durée d’environ vingt minutes. Ceux qui, comme moi, connaissent très bien Stormheit (le groupe), retrouveront tout de suite la griffe de sa tête-pensante, avec son jeu de guitare si caractéristique. A la différence de son projet principal, le Finlandais n’utilise pas ici son chant clair complètement bancal, mais une voix black bien traditionnelle et profonde, ce qui fait là tout l’intérêt de Mooncitadel. Les compositions sont accompagnées d’un discret clavier qui, sans fioriture, vient aérer les titres et dessiner une atmosphère finalement assez médiévale, dans l’esprit d’un For All Tid de Dimmu Borgir ou de la doublette Dark Medieval Times / The Shadowthrone de Satyricon. Avec la partie vocale, la guitare joue un rôle central dans cette démo, en proposant la plupart du temps des mélodies conquérantes classées dans les aigus, qu’on se surprend à siffloter. Car oui, nous avons résolument affaire ici à une œuvre épique, fière et victorieuse, les titres sont interprétés avec assurance et conviction. Qui plus est, sans révolutionner le genre -loin de là- les compositions sont suffisamment inspirées pour ne pas voir le temps passer, preuve que le contrat est rempli.

Une démo surprenante de qualité, qui ravira les amateurs des Stormheit, Goatmoon ou encore Moonblood, pour son Black Metal cru et épique, très ancré dans l’esprit old school. Pour ma part, j’attends avec impatience la suite de ce projet.

Tracklist :
1. Dimensional Key as the Sword of Stars
2. Lord of the Moonrealm
3. When Thousand Winters Bury My Heart
4. The Earl of Nightfall