Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Stalaggh

Projekt Terror

LabelTotal Holocaust
styleBlack Metal / Noise
formatAlbum
paysPays-Bas
sortiedécembre 2004
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Formée au cours de l'année 2000, Stalaggh est une formation issue de la scène Black Metal Hollandaise et dont le line-up reste encore un mystère. D'ailleurs, il paraît que ce groupe comprendrait des musiciens plus ou moins réputés qui appartiennent à la scène BM et industrielle du Pays-Bas et de la Belgique. Ceci dit, ça reste une rumeur et; finalement, je m'en fous un peu. Il faut croire que les membres aiment garder leur anonymat, ça fait plus grim.
Bref... Après un premier album intitulé Projekt Nihil, Stalaggh déboule avec un second opus au nom (innovateur) de Projekt Terror.

Autant le dire tout de suite, ce Projekt Terror est l'un des albums les plus spéciaux que j'ai eu l'occasion de découvrir cette année. Dans cette galette - qui n'est composée que d'un morceau s'étalant sur une trentaine de minutes -, Stalaggh exécute un genre de musique extrême et difficile à classer. Je dirais que c'est une sorte de BM Ambient, ou plutôt Noise - le terme conviendrait mieux -, de la trempe du célèbre duo d'Abruptum. Ou du moins, Stalaggh rappelle incontournablement ce groupe Suédois.
Cet album nous livre approximativement une demi-heure de sonorités ignobles et grésillantes, de cris ô combien frénétiques, immondes et ultra-hystériques. Des cris qui seraient apparemment interprétés par trois différents vocalistes, si l'on en croit une interview du groupe. Il s'effectue une espèce de montée progressive au début du disque dans laquelle la musique se fait de plus en plus turbulente. Si les premières minutes se révèlent être relativement silencieuses, le reste de l'album est chaotique et animé par une totale hystérie. La partie vocale est telle que l'on croirait presque entendre des cinglés échappés d'un asile... D'ailleurs, ce n'est quasiment plus de la musique, tant l'atmosphère qui s'en échappe a un aspect dépouillé. Cet album, c'est de l'anti-musique - comprendra qui pourra.

L'ambiance créée dans ce disque est si singulière et les vocaux sont si magnétiques qu'il m'est impossible de ne pas lui mettre une bonne note. Cependant, il va sans dire qu'il n'est pas accessible à tous. Certains penseront évidemment que cet album est tumultueux et dépourvu d'intérêt. Enfin bon, quand on jette un oeil sur les notes qu'a eu cet album, on constate que ça ne s'applique qu'à une minorité. Bref, ce qui est certain, c'est que ceux-là ne pourront pas nier qu'il y a un fond d'originalité dans ce disque...
Il est difficile pour un groupe de produire quelque chose qui sort du commun et qui, à la fois, s'avère suffisamment attrayant pour plaire à l'auditeur. Projekt Terror ne peut pas plaire à tous, étant donné que le morceau qu'il propose est assez répétitif. Néanmoins, ce sont des groupes comme Stalaggh qui font avancer les choses et on peut les remercier pour ça.

1. Projekt Terrror