Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Twilight

Twilight

LabelTotal Holocaust
styleBlack Metal
formatAlbum
paysUSA
sortieaoût 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Twilight. Joli, mais pas très original comme nom de groupe... On peut même dire que ça ne donne pas réellement envie d'écouter. Et pourtant, Twilight cache plus que l'on ne pourrait le croire. Ce combo ne regroupe quasiment que des "personnalités" de la scène Black Metal des USA. Des personnalités que vous connaissez probablement, et ce, grâce aux nombreux projets liés à Twilight. Parmi ces "personnalités", on peut notamment citer Wrest - connu pour ses deux excellents one man bands Leviathan et Lurker of Chalice - ; Imperial, qui joue dans Krieg et Weltmacht, entre autres. Twilight comprend également Malefic (Xasthur, Mord, Sunn O)), Sick), Azentrius (Nachtmystium, Krieg), ainsi que Hildolf, qui serait membre de Draugar, un projet solo de BM qui, pour autant que je sache, a une bonne réputation. Cependant, je ne m'avancerais pas sur le sujet, car je ne le connais que de nom...

Twilight n'existe réellement que depuis un an. Il faut avouer que les Américains n'ont pas chômé, car c'est dans cette même année que sort chez THR le premier opus du groupe, un album éponyme et limité à deux milles copies.
Twilight pratique un Black Metal au son bien Raw et bien dégueulasse comme je les aime. Mais ce son reste tout de même assez audible, puisque que l'on entend relativement bien les parties de basse (par exemple). Bref.
Cet album, c'est la preuve qu'un disque d'une formation composée de membres qui jouent déjà dans d'autres groupes reconnus, ça peut s'achèter les yeux fermés . Les influences sont très diverses, et ça se sent fortement dans la musique de Twilight. Par conséquent, chacun des morceaux de cette première galette diffère les uns des autres.
Ce nouvel album véhicule essentiellement des sentiments de mélancolie et de haine. Il s'en dégage une atmosphère dépressive, voire même suicidaire. On reconnaît bien là les influences du leader de Leviathan et de Lurker of Chalice... La partie vocale est excellente et diversifiée. Le son Raw de l'album lui donne toujours cette allure sale et étouffante. On passe d'un chant rauque et caverneux ("Exact Agony, Take Life"), à un chant plus frénétique, plus effrayant, plus déroutant et plus profond ("Larval Liaise"). On remarque également que le chant se veut parfois plus typique, simple et haineux ("Woe is the Contagion", "Winter Before"). Mais sous toutes ses formes, il est clair que celui-ci est très efficace.
Les riffs sont globalement recherchés et tenaces. Des riffs purement BM, mais Twilight nous livre aussi des riffs rockisants, ou encore des riffs thrashy ("Hopeless Etheride").
Sinon, en tant que batteur, Wrest se démerde bien. Les parties de batterie sont travaillées, les rythmes fluctuent. On dispose de nombreux passages bourrins, comme de passages lancinants et donc plus calmes. Le contraste entre "Hopeless Etheride" et "Larval Liaise" saura vous convaincre.
On constate aussi que certains morceaux sont dotés de nappes de synthétiseur, comme "Larval Liaise" ou "Winter Before". Des nappes très discrètes, mais à la fois très présentes. Ces quelques touches de synthé, qui donne le côté atmosphérique aux morceaux concernés, sont froides à vous glacer les sang. D'ailleurs, cet aspect s'amalgame parfaitement bien avec le BM cru de Twilight.
En gros, voilà ce dont il s'agit.

En conclusion, le premier effort de Twilight est valable et le manque d'originalité serait bien la seule chose que l'on puisse lui reprocher. Personnellement, Twilight est le genre d'album que je réécouterai avec plaisir.

1. Woe is the Contagion
2. Exact Agony, Take Life
3. Larval Liaise
4. As the March of Worms
5. Winter Before
6. White Fire Under Black Text
7. Hopeless Etheride
8. Swollen Voices in Silence
9. Beyond Light (Beautiful and Malignant)