Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Inhume

In For the Kill

LabelOsmose Productions
styleGrind
formatAlbum
paysPays-Bas
sortiejuin 2003
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Si il y a bien une scène grind en Europe qui se démarque mis à part l’énorme scène tchèque c’est bel et bien la scène Néerlandaise… Last Days Of Humanity, Suppository ou encore Rompeprop, ces noms ne seront pas inconnu pour tous les fans de grind qui se respectent.
Si Last Days of Humanity reste bien sur LE groupe de Gore Grind Hollandais, certains arrivent à tirer leur épingle du jeu et Inhume est de ceux la.

C’est à l’automne 1994 qu’Inhume est exhumé pour la 1ère fois. Ils sont principalement influencés par Carcass, Napalm Death ou encore Autopsy.
Mais les petits Inhume vont grandir très vite, après une première gerbe lâchée en 2000, les revoilà en 2003 pour un album qui se veut encore plus brutal que le 1er ce qui, vu comme ça, ne se montre pas si facile tant le 1er cd « Decomposing Form inside » atteignait déjà des sommets de brutalité. Et pourtant si…ils y sont arrivés !
Le cd à peine commencé, il nous envoie une véritable déferlante de brutalité, de rapidité et de rage. Du vrai bon Grind en somme.
« Incineration Of the Body By Own Will », la chanson qui ouvre l’album est tout simplement une pure merveille de brutalité. On se sent aspiré devant un tel flow de hargne. La particularité de ce groupe réside également dans ses deux chanteurs qui renforcent complètement le coté hystérique de la bête. Et ce ne sont pas les chansons suivantes qui vont ralentir le tempo, « Process To Decelerate » ou encore « Inhume » sont de magnifiques hymnes à la barbarie et au carnage. Quand on regarde les Cv de certains membres du groupe, cela se comprend mieux puisque qu’on y trouve en partie un futur Legion Of the Damned, un ex-God Dethroned ou encore un ex Sinister, bref la crème de la scène hollandaise.

Cet album est donc un album à posséder pour tout bon fan de musique aussi pachydermique et lourde qu’un troupeau d’éléphant en chaleur. Ca blaste, ça couine, ça hurle, bref pas un seul moment de répit ne sera laisser à l’auditeur si ça n’est le moment où il arrêtera le cd.
Certes je ne taris pas d’éloges sur ce groupe et particulièrement ce cd, mais cet opus fut une réel découverte et je pense qu’il ne laissera pas insensible l’auditeur cherchant un cd pour accompagner ses petites soirée boucheries.
En somme…Une TUERIE !

1. Incineration of the Body by Own Will
2. Process to Decelerate
3. Inhume
4. Genetic Intervention
5. Prelude to Human Confinement
6. Scourging
7. In for the Kill
8. Decimated Content
9. Ignorance of the Elevated
10. Bitch Redecoration
11. Bowel Movement
12. Profound Presumption
13. Fucked with Paranoia
14. Blood Orgy at 7th Street
15. Sodomizing Encounter
16. Retreat from Morality

Les autres chroniques