Chronique Retour

Album

29/01/16 - Prout

Hymenotomy

Some Necrophiles Having Sex with Naked Autopsied Bodies in the Morgue

LabelNew Standard Elite
styleBrutal Slam Death
formatAlbum
paysEstonie
sortiedécembre 2015
La note de
Prout
9.5/10


Prout

Chroniqueur musiques du monde. Parfois Brutal Death / Black / Grind mais rien au dessous de 300BPM sinon c'est trop mou et je m'endors.

Voilà y'a des mecs comme ça, ils arrivent de nulle part et direct ils signent chez NSE, rien à branler. C'est le cas des Estoniens de Hymenotomy qui signent ici leur premier album sur le meilleur label de brutal à l'heure actuelle, après une toute simple démo, pas dégueu du tout, mais qui ne rendait pas forcément honneur à la claque monumentale qui vient de s'abattre sur la scène Brutal Slam Death en cadeau de noël 2015.

Ouais direct, rien à foutre, c'est juste une tuerie sans nom cet album. C'est juste un des meilleurs voire le meilleur album de Slam de ces dernières années, ça pose la barre tellement haut que j'aurai honte de la taille de ma bite la prochaine fois que je niquerai une meuf (ou une chèvre). Œuvrant dans le délire gore, ce qui me fait un peu pitié soit bien dit en passant, et jouissant d'une pochette absolument ignoblement moche, ce qui me fait de la peine également, Hymenotomy rajoute sa petite touche d'humour graveleux que l'on constate en regardant les titres des pistes et le magnifique nom de l'album "Some Necrophiles Having Sex with Naked Autopsied Bodies in the Morgue" - oui, oui, on est en plein dedans. Mais malgré cette débilité absolument délicieuse se cache une putain de branlée de neuf pistes pour tout juste 22 minutes de viol collectif des esgourdes. Le top 10 2015 je l'ai fait bien trop tôt putain, la vrai branlée de 2015 elle est là, c'est mandale patate dans ta gueule. En effet, tout est bon dans cet album, du génie des compositions à la prod' juste parfaite pour ce genre de zic.

C'est pas la bastos du siècle niveau brutalité, ils se font quand même mettre à l'amende par le dernier Putridity à ce niveau là, mais attention, c'est pas pour autant qu'on a un trio de tapettes devant nous hein ! Les voix sont porcasses à souhait tantôt partant dans des tons gerbigutturaux débouchage de chiottes au viandox tantôt par des inhales squealés de chez charal ces gros fils de pute. C'est même plus de la boucherie à ce niveau là, c'est la déboucherie. Niveau intelligence du riffing et efficacité ça te met le dernier Gravitational Distortion en PLS alors que putain, c'est aussi un putain d'album d'enculé ! Les riffs ils te posent, ils te prennent, ils te retournent et tu les suis là où ils veulent t'emmener à t'en faire oublier le re-issue d'Abominable Putridity qui te fait pourtant croire à un nouvel album qui va arriver. La batterie casserole, toujours aussi parfaite dans le style, te prend et te méprend tellement elle groove quand elle veut te balader pour te niquer la race par derrière quand elle te blaste les fesses ; mais le tout avec justesse et gravityprécision.

Non mais laisse tomber c'est juste le meilleur album de Slam de l'année, à t'en faire oublier la tristesse du dernier Kraanium, à te demander si le retour de Brodequin est la meilleure nouvelle de l'année ou si tu penses pas à Hymenotomy quand tu fais l'amour avec le dernier Carnivorous Voracity. Sa mère la pute ce que c'est bon !!!!!

+Tracklist:

1. Infected Penis Coprophiliac Deep Anal Penetration
2. Gigantic Dildo Constructed from Putrid Human Body Parts Stolen from a Local Cemetery
3. Some Necrophiles Having Sex with Naked Autopsied Bodies in the Morgue
4. Romantic Rape Fantasy About Pegging Your Grandfather with a Strap-on Knife Dildo
5. Human Feces Collector
6. Stealing a Young Sexy Goat from an Angry Farmer in Order to Have Sex with It While Unexpected Farmer DismembersYour Hand with a Blunt Machete
7. Orgasm Achieved by Disemboweling Pregnant Women and Inserting Decapitated Fetuses into Hairy Anus
8. Erected Phallus Gets Fingered by Two Fat Horny Whores
9. Shitting the Rotten Entrails and Wormed Organs in a Public Bathroom