Live reports Retour
samedi 7 novembre 2015

Lunar Shrine + Lappalainen + Alwaid - Lille

Le Biplan - Lille

Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

Après avoir passé la journée dans une salle de sport à Tourcoing pour voir une compet' d'un sport bien, direction le Biplan à Lille pour la première date d'Onde Noire, nouvelle asso avec des gens beaux dedans. Pour leur première, on a le droit à du local avec Lunar Shrine, Lappalainen et Alwaid, ce qui se révèle être un carton plein, car la salle affiche rapidement complet.

C'est devant une assistance bien fournie que Lunar Shrine va balancer son set de stoner/doom à la gloire de la Karlsquell, après une intro haute en couleur sur le thème de la série Magnum. Bon, on va mettre directos les cartes sur la table, les trucs un peu stoner, sludge machin sont des styles qui, clairement, m'en touchent une sans bouger l'autre. Donc, pour moi, ça devient vite chiant. Mais attention hein, chiant comme du Mastodon, car on n'a pas ici un truc complètement naze. On peut relever quelques accélérations qui me sortent de ma torpeur et des passages au chant growlé de la part du batteur qui mettent du relief à leur musique. D'ailleurs, le public lui apprécie grandement ce set des Lunar Shrine, tellement qu'ils auront droit à un petit rappel, annoncé à peu près dans ce langage : « Parce qu'on a beaucoup d'humour et qu'on peut se le permettre, car notre guitariste est noir et Mathieu aux lumières est noir aussi, alors on se fait une reprise de NSBM » et c'est parti pour un Mourning Soul d'Absurd très dansant qui me fera me dandiner sur ma chaise.

Lappalainen prend la suite et on ne peut que remarquer encore une fois la popularité du groupe dans la région, celui-ci jouant, tout comme son prédécesseur, devant un public fourni et bien au taquet. Surtout que c'est aussi pour le groupe la dernière date lilloise avec son batteur Rob (qui au final sera la dernière date tout court avec lui) qui a décidé de quitter le groupe. Ayant déjà vu le groupe plusieurs fois et celui-ci ne faisant toujours pas partie de mes styles préférés (la flûte!) je ne reste pas longtemps devant, juste le temps de voir que comme d'habitude, le groupe balance un set solide devant une fosse qui de toute façon lui était acquise.

La soirée se termine avec Alwaid qui joue devant un public bien plus clairsemé, la faute à l'heure tardive et au style assez différent de ce qui se passait avant. En effet ici, on a un metal beaucoup plus mélodique avec un chant féminin. Sûrement beaucoup moins hype que du folk ou du stoner ! Mais ce public maigre est d'autant plus désolant que certains fans furent refoulé à cause du « complet » affiché, alors qu'ils se sont pointés à un moment ou la soirée était très avancée et certaines personnes déjà parties, la faute aux horaires tardifs du biplan (ouverture des portes 21H30). A un moment, il faut savoir faire la part des choses là-dessus. Bon de mon côté, le chant féminin plus le fait que le mec au clavier porte un chapeau haut de forme démontre que ce n'est clairement pas un groupe pour moi et je m'en lasse assez vite, mais les survivants ont l'air d'apprécier et pour certains même, c'est une très bonne découverte.

Au final, succès pour la première date d'Onde Noire Lille, même si le problème de l'horaire à un peu gâché le perfect.