Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Severe Torture

Fall Of The Despised

LabelEarache
styleBrutal death groovy
formatAlbum
paysPays-Bas
sortienovembre 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La signature sur un label de la carrure d’Earache n’est pas offerte à n’importe quel groupe d’extrême. Après avoir vu passer en son sein Morbid Angel, Napalm Death ou Carcass, la maison de disques signe – comme à son habitude – toujours des groupes triés sur le volet. Severe Torture fait parti des récentes signatures de celui-ci, dont les répercutions se verront autant en interne qu’en externe. En effet, alors que leurs précédentes pochettes faisaient un peu trop amateur (ou nous dirons plutôt dans la même veine que Cannibal Corpse), celle de Fall Of The Despised vise les hautes sphères. A la fois réaliste et soignée, elle donne bien plus de crédibilité au groupe et annonce l’ambiance dans laquelle l’auditeur va être plongé...

Qui dit gros label, dit gros moyens ! Pas la peine d’attendre le deuxième morceau pour se rendre compte que la production de ce nouvel opus aura pris une tournure plus lourde et puissante que sur leurs œuvres passées. Le groove développé par le groupe depuis les précédents albums, prend ce plus comme une aubaine. La basse, qui en profite pour accentuer toujours autant cet effet, en ferait pâlir plus d’un avec son jeu de folie. On peut entendre cette dernière s’illustrer sur l’intégralité de l’album.
La technique, bien implantée dans le groupe, n’échappe pas à la règle sur cet album. La complexité des morceaux satisfera les amateurs du genre, mais cependant, même si on sent une technicité élevée, l’ensemble reste par moments assez banal dans le fond ; l’éternel problème du « plus technique mais moins efficace ». Seuls bénéficiaires de cette amélioration reste les soli ("Endless Strain of Cadavers", "Consuming the Dying", "Decree of Darkness") et la batterie tenue par Seth. Le batteur nous montre une belle démonstration de force, avec un jeu travaillé mais moins calculé et avec plus de flow qu’auparavant… Et on en revient donc à la principale qualité de Severe Torture, le groove ! Mention spéciale à "Unconditional Annihilation" qui commence lentement et groovy, pour finir sur une fin brutale et vraiment excellente. Du Severe Torture a son plus grand niveau.
Quant à Dennis Schreurs, il a changé sa voix bien profonde pour une voix plus étouffée et moins gutturale – meilleure à mon goût –. Aidé par plusieurs modulations, le vociférateur accroît le sentiment de dégout et d’horreur dégagé par Fall Of The Despised ("Impulsive Mutilation"). L’ambiance putride qui règne sur l’opus est plutôt bien ficelée. D’ailleurs, un autre parfum s’évapore de ce Fall Of The Despised. Un parfum plus familier du death métal. Celui de Suffocation ! On sent quelques influences de la période Effigy Of The Forgotten avec une production beaucoup plus claire et propre. Mis à part le groove, les mosh parts, une voix étouffée et gutturale, une technicité bien présente, ça ne trompe pas !

Hasard ou réelle volonté d’améliorer ses compositions, ce nouvel album des néerlandais est d’une qualité nettement supérieure par rapport à toutes leurs anciennes compositions. Plus technique, plus travaillé, plus convainquant ! Malheureusement, même si on sent que les différents membres maitrisent au mieux leur instrument et que les bons morceaux ne manquent pas, les titres sonnent un peu toujours pareil. Le prochain sera peut être le bon…

01. Endless Strain of Cadavers
02. Sawn Off
03. Unconditional Annihilation
04. Consuming the Dying
05. Impulsive Mutilation
06. Dead from the Waist Up
07. Decree of Darkness
08. Enshrined in Madness
09. End of Christ
10. Fall of the Despised