Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Blindside

Blindside

LabelPias
styleNeo Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiejanvier 1997
La note de
U-Zine
4.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

J’avais simplement entendu une chanson de Blindside avant d’entendre leur premier effort sorti en 1997, leur album éponyme, et il faut avouer que c’était plutôt sympa, c’était entre l’émocore et l’émo, avec une jolie mélodie, des cris, des bonnes guitares. Il s’agissait du dernier opus de la formation suédoise, et donc je me suis dit qu’ils devaient produire la même musique sur leurs premiers albums aussi, ou au moins quelque chose de proche.

Mais il n’en est rien, dès la première chanson, « Invert », je me dis que la musique m’est familière et que je l’ai déjà entendu quelque part, mais j’ai du mal à la resituer. Et puis éclair de génie (ou simplement retour de mémoire) ) la troisième chanson, « Empty Box », où cela devient vraiment flagrant, je me souviens où j’ai écouté ce son, et le plus étonnant c’est que ce n’était pas Blindside qui l’avait fait, c’était du Rage Against The Machine en force, de la copie, mais comme la plus part des copies, une mauvaise copie, parce que Rage Against The Machine, c’est une voix Zack De La Rocha, mais aussi une guitare Tom Morello, et là dans Blindside, il y a un peu la voix mais la guitare n’est pas présente du tout. Les riffs sont trop simples, et trop agressifs, on ne sent pas bien en écoutant la musique, c’est assez insupportable à écouter trop longtemps. Le mélange passages calmes, proche du reggae, à certains moments, puis des passages plus rapides où la vois de Christian Lindskog est presque rappée pourrait être bon, mais quelque chose ne va pas, il leur manque peut être un peu de mélodie. Je vais faire un petit parallèle qui va être assez évocateur, c’est un peu dans le style de Linea 77, mon groupe italien préféré (c’est ironique bien sûr) dont j’ai fait une chronique très élogieuse ici (c’est encore ironique).

Les suédois nous sortent un néo mal inspiré, avec des riffs qui peuvent être à la limite du supportable (« One Mind »), tant ils ne changent pas au cours d’une chanson, et ils se ressemblent entre les différents morceaux. Sur toutes les pistes, on a des passages rocky très agréable mais qui sont gâchés deux secondes plus tard par des riffs violents sans raison de l’être puisque la mélodie disparaît, qu’ils ne jouent qu’une seule note, et que ça fait plus mal à la tête qu’autre chose. Ca ressemble aussi aux très mauvais groupes de neo metal qu’on a en ce moment sur la scène française (je ne citerai pas de nom), sur « This Shoulder » notamment.

Seules « Nerve », « Teddy » et « Liberty » sont des chansons qui me plaisent beaucoup, elles sont un peu différentes du reste de l’album, « Liberty » et « Teddy » (dans son intro) étant beaucoup plus mélodiques, et les guitares pops, et leurs accords sont vraiment bons. « Nerve » nous montre un visage plus incisif, plus efficace de Blindside, ses échanges de voix étant très corrects, les passages reggae accompagnés d’une grosse basse sont eux très satisfaisants.

Blindside nous a sorti un album pas très bon (pour ne pas dire assez mauvais) même si deux chansons viennent un peu sauver le tout. Par rapport à ce que j’ai entendu, les suédois se sont rattrapés par la suite, donc on dira que c’est parce qu’ils étaient jeunes qu’ils ont sorti cet opus.


1. Invert
2. Born
3. Empty Box
4. Superman
5. Nerve
6. This Shoulder
7. Replay
8. One Mind
9. Liberty
10. Daughter
11. Teddy Bear
12. Never

Les autres chroniques