Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

AqME

La Fin des Temps

LabelAt(h)ome/Wagram
styleRock/metal
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2005
La note de
U-Zine
4.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

On a tous notre petit jardin secret.... Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Allez, ne faites pas l’innocent ! Vous savez votre disque de Scorpions, de Dance 93 ou le dernier album d’Avril Lavignasse bien caché au fond du placard que l’on ressort de tout en temps pour se rappeler les « bons souvenirs ».
Personnellement, ma petite faiblesse fut la sortie en septembre 2002 du premier album d’Aqme, Sombres Efforts. Bien que je ne supporte pas la Nowhere Team, cet opus fut un petit coup de cœur de l’époque. Ayant loupé la sortie de leur second effort Polaroids & Pornographie, je retrouve le quartet pour leur troisième album, La Fin des Temps.

Avant l’écoute de cet album, j’étais loin de m’imager à quel point j’allais être déçu par celui-ci. L’Aqme que j’avais quitté sur Sombres Efforts, est bien loin de se retrouver sur cette nouvelle galette. Même si on retrouve la patte du groupe, les diverses évolutions (négatives) n’ont cependant pas épargné les compositions.
On passe ainsi d’un néo metal original (oups… un oxymore !) à un groupe de rock-metal sans grand intérêt. Le point qui m’a le plus déçu est la prestation vocale de Koma. Alors que de nombreuses critiques dénoncent ces parties chantées faiblardes, ses anciennes prestations ne me gênaient pas le moins du monde, bien au contraire ! Mais là, c’est un fait. Il chante affreusement ! Avant, la majorité des chants était soit en murmure, soit en chant hurlé et d’une qualité très honorable à mon goût. A l’heure actuelle, il opte pour des chants clairs très limites, voir amateurs et médiocres ("Pas Assez Loin" - qui est d'ailleurs le titre choisi comme premier single - ). Fait d’autant plus agaçant lorsque le bougre revient à des chants criés ou murmurés, car la qualité est là, toujours au rendez-vous !
Instrumentalement, la guitare, basse et batterie se sont bien calmées, mais cela n’est pas forcément synonymes de « baisse de niveau »… Pourtant une baisse de qualité est bien palpable sur La Fin Des Temps. Fait plus prononcés sur le début de l’album : "Ténèbres", "Des Illusions", ou "Une Vie Pour Rien", voilà de belles preuves de pauvreté musicale.

Comme vous avez pu le constater, l’accroche se fait beaucoup plus difficilement quand on était habitué à leurs compositions passées. Cette baisse d’intensité m’a donc déçu, mais maintenant, à choisir entre les morceaux hybrides rock-metal et ceux calmes, je préfère largement les titres doucereux et relaxants tels que "Ainsi Soit-il" ou "Rien au Monde".

Voilà bien longtemps que cela ne m’avait pas saoulé d’appuyer sur Lecture pour écouter un album, c’est pourtant chose faite pour cet album d’Aqme. Même si à force, l’écoute passe de mieux en mieux, on a beaucoup de mal à y découvrir des qualités flagrantes. Seule évolution intéressante, une approche du son plus « crade » qu’auparavant, grâce à la production de Steve Prestage (Black Sabbath, Peter Gabriel). La Fin des Temps permettra au groupe de toucher plus de personnes avec une musique plus calme, mais cela causera également une perte en qualité de leur musique. Mais après tout, la vie n’est pas une question de priorité ? Pour moi, Aqme est passé du stade de groupe français innovant à celui de banal (et mauvais) groupe français qui propose une musique sans saveur !

1. Tenebres
2. Des illusions
3. La fin des temps
4. Une vie pour rien
5. Ainsi soit-il
6. Une dernière fois
7. Pas assez loin
8. Rien au monde
9. Le poids des mots
10. La belle inconnue

Les autres chroniques