Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Aiden

Nightmare Anatomy

LabelVictory Records
styleEmo/emocore
formatAlbum
paysUSA
sortieseptembre 2005
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les cinq gars d’Aiden (dont le nom vient du film The Ring) nous viennent tout droit de Seattle, Washington. Ils sortent leur second album sur Victory Records. « Nightmare Anatomy » représente un aboutissement pour le combo américain parce qu’il n’a pas été facile de placer les séances d’enregistrement, ni faire une promo ou une tournée efficace. En effet deux des cinq membres étaient encore au lycée et ont seulement eu l’équivalent américain du bac en juin. Le boulot a donc été laborieux en compagnie de leur producteur fétiche, Steve Carter qui a fait un travail parfait tant la production est propre et même géniale à certains moments comme pour la transition entre « Breathless » et « Unbreakable (I.J.M.A) » qui sont deux chansons influencée par le punk donc rapide et l’une se termine par des guitares très douces, limite acoustiques quand la seconde débute avec ces même guitares et un riff très proche.

Sinon l’album débute sur l’excellent, « Knife Blood Nightmare », qui est un morceau très émocore, et aussi très appréciable. Les riffs sont absolument énormes, les cris qui s’alternent avec une voix chantée, peut être un peu trop stéréotypée émo, mais agréable parce que accompagnée de très grosses guitares. Et ça continue avec la chanson suivante, « The Last Sunrise », dont l’intro est à se rouler par terre très influencée heavy, mais le problème c’est que après quelques cris, ça se calme très sérieusement, et ça tombe un peu dans les clichés émo, même si les guitares sont toujours très bonnes, ça ressemble beaucoup à tout ce qu’on peut entendre en ce moment et surtout chez Victory Records. La seule originalité par rapport aux autres groupes du style c’est qu’une grosse influence punk comme sur « Die Romantic » ou encore « Genetic Design For Dying », mais tout de suite les mélodies retombent dans le déjà vues et le plus qu’utilisées par tous les groupes.

Mais pour retrouver le très bon des deux premiers morceaux, il faut en sauter six autres (qui ne sont pas mauvais pour autant, la preuve en est avec l’intro encore heavy mais magnifique de « It’s Cold Tonight »). Par contre après, on a toute l’étendue du talent de Aiden et notamment de ses guitaristes qui font un job d’enfer sur les trois chansons, « Good Bye We’re Falling Fast », « The City Is Far From Here » (légèrement en dessous des deux autres) et « See You In Hell ». On a alors le droit à un émocore super efficace avec des cris magnifiques des guitares très techniques, les intros sont totalement folles, proche du heavy mais on a un plaisir intense à les écouter, on pourrait rapprocher le style de Atreyu (au moins pour les intros). De plus dans les couplets, les guitares deviennent plus torturées et très travaillées.
Mais encore une fois la voix chantée et les mélodies trop clichées, baisse quelque peu le niveau des chansons.

Et si vous rentrez votre CD dans votre ordinateur vous aurez le droit à un bonus vidéo qui raconte l’écriture et l’enregistrement de l’album et vous montrera des images des concerts de Aiden.
En résumé, l’album est donc correcte mais seulement la moitié des chansons valent un 8, le reste est plus proche de 6. Donc on met la moyenne entre les deux.


1. Knife Blood Nightmare
2. Last Sunrise
3. Die Romantic
4. Genetic Design for Dying
5. Breathless
6. Unbreakable (I.J.M.A.)
7. It's Cold Tonight
8. Enjoy the View
9. Goodbye We're Falling Fast
10. This City Is Far from Here
11. See You in Hell...