Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Ashura

At The Dawn Of Your Deterioration

LabelThundering Records
styleDeath technique
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Ashura, originaire de la région d’Amiens, s’est fondé en 2002 et pratiquait alors du death/black. Trois ans après, leur premier album voit enfin le jour sous le nom d’At The Dawn Of Your Deterioration qui sort chez Thundering Records, le même label que les très prometteurs Outcast...

La première chose qui choque l’oreille est la production qui laisse à désirer. Elle n’arrive pas à dégager de puissance ; ce qui s’avère fâcheux, surtout pour un groupe de death ! Le Walnut Groove Studio d’Axel Wursthorn (Carnival In Coal, Dsk) n’aura donc pas été d’une grande aide au groupe.
Mais l’auditeur ne doit pas rester sur sa première impression et se doit de creuser un peu plus pour apprécier le groupe à sa juste valeur. Car si lors de mes premières écoutes, je ne trouvais rien d’exceptionnel à cet opus - du fait de la production -, quelques écoutes plus tard, je me suis rendu compte du réel potentiel du groupe.
En effet, à voir les influences du groupe, pas étonnant que la qualité soit au rendez-vous. Necrophagist ou Death (les français se permettent d’ailleurs de reprendre "Crystal Mountain" sur le dernier morceau), voilà de quoi faire saliver un bon fan de death technique – dont je fais parti – qui se respecte. Ashura incorporent aussi d’autres influences telles que le death US ("Shade of Madness"), le death suédois ("Waiting for Armagedon"), le HxC ("Burn Your God"), ou encore le heavy (la voix de King Diamond collerait parfaitement au début du titre "Ashura").
Mais dans ce monde brutal, ne croyez pas que les mélodies sont passées à la trappe. De nombreux morceaux possèdent des touches mélodiques, surtout dans les soli. "Able to the Worst" est ainsi l’un des meilleurs titres qui allie subtilement death rentre-dedans, technicité et mélodies. Pour parfaire leur diversité, le groupe a opté pour un chant alterné entre voix caverneuse et criée : un résultat très satisfaisant !
En plus de la reprise de Death, "Crystal Mountain", on sent vraiment une grosse empreinte de Death dans les compositions d’Ashura tel que sur "L’Enfer des Ames Souillées" ou avec des morceaux dépassant facilement les 5 minutes.
Je me permet de m'arrêter sur le titre "Ashura" qui est peu original au début, mais le reste du morceau est vraiment excellent ! Cette chanson, portant le nom du groupe, est à l'image de la qualité d'Ashura.

Un album dense qui a pour principal défaut une production pas "folichonne"… mais qui, à force, ça ne choque pas plus l’oreille que ça. Avec un total de 63 minutes pour ce At The Dawn of Your Deterioration et une qualité aussi grande que la durée, le premier effort des Ashura frappe très fort ; on ne pourra pas dire qu’ils ont volé leur tournée commune avec Vital Remains pour la tournée promo de cet album. On espère par la suite que la formation sera nous délivrer une production avec bien plus de prestance !

1- Able to the worst
2- Ashura
3- Burn your God
4- Dans le cercle
5- In nothing We trust
6- Shade of Madness
7- The world must collapse
8- L'enfer des âmes souillées
9- Waiting for Armagedon
10- Crystal Mountain ( Death cover )